Omnibus Le Tombeau de Dracula : découvrez les étonnants secrets de la meilleure série de comics des années 70 !

omnibus Tombeau de Dracula
(image © Panini Comics, Marvel Comics)

Pour Noël 2020, Panini Comics nous fait un véritable cadeau avec cet omnibus Le Tombeau de Dracula, qui reprend des épisodes inédits en France depuis plus de 40 ans ! Et quels épisodes ! Portés par un trio d’enfer constitué de Marv Wolfman, Gene Colan et Tom Palmer, Le Tombeau de Dracula propose tout simplement de revivre le meilleur des comics des années 70. Historique et à ne pas manquer, surtout pour les fans de la 1re heure !
■ par Doop

 

tombeau de dracula omnibus
( Image : © Marvel Comics, Panini Comics)

 

La création du Tombeau de Dracula, un comics dessiné par … Bill Everett ???

Nous sommes au début des années 70. Et le fameux Comics Code, établi dans les années 50 et qui empêchait tout comics de parler de monstres ou de vampires, vient d’être sévèrement revu à la baisse. De fait, les éditeurs de comics peuvent désormais remettre dans leurs pages des zombies ou des monstres de toutes sortes. Après avoir tenté quelques essais avec Man-Thing, Werewolf by Night (relancé en novembre 2020) et avoir introduit le pseudo-vampire Morbius dans les pages de Spider-Man, il semble évident qu’un comics Dracula, dont les droits sont tombés dans le dans le domaine public, voie le jour. C’est en tout cas la volonté de Stan Lee et de son éditeur à tout faire Roy Thomas. Stan Lee propose donc une trame scénaristique très réduite (2 phrases seulement) à laquelle Roy Thomas va donner du corps. Mais si la trame est définie, c’est le scénariste Gerry Conway, à peine âgé de 19 ans, qui se voit affecter la tâche de mettre les idées sous forme de script. Quant au dessinateur, Stan Lee a choisi : ce sera Bill Everett, le créateur de Namor, le prince des mers et de Daredevil. Sauf qu’un autre dessinateur phare de Marvel veut absolument le titre. Son nom ? Gene Colan ! Alors que ce dernier est d’habitude conciliant, il supplie Stan Lee de lui donner le titre. En effet, il en a marre de dessiner des super-héros et voudrait passer à une autre ambiance. Stan Lee promet le titre à Gene Colan, mais aussi à Bill Everett, qui obtient finalement le poste. Colan est dépité et c’est sa femme qui va changer le cours de son destin. Elle lui dit qu’il doit se battre et propose à son mari de dessiner une page puis de la montrer à Stan Lee, ce qui ne se faisait pas du tout à l’époque. Gene Colan s’exécute et base son modèle sur celui de Jack Palance, un peu plus massif que ce que pouvait être à l’époque Bela Lugosi. Stan Lee ayant vu la planche, change immédiatement d’avis et lui confie la série. Il lui propose même de s’encrer lui-même !

 

tombeau de dracula omnibus
( Image : © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Marv Wolfman a failli se faire virer de la série au bout de 2 épisodes !

Sauf qu’entre le 1er épisode (qui fonctionne moyennement) et le 2e, le rythme du Tombeau de Dracula passe de trimestriel à bimensuel !  Et Gene Colan ne peut plus assurer le rythme ! Il doit donc confier son encrage à d’autres, comme Jack Abel ou encore pire, Vince Colletta qui massacre complètement ses planches. Heureusement, Tom Palmer, son compère de Dr Strange, débarque rapidement pour assurer son encrage. Mais Gerry Conway ne peut plus tenir le rythme ! Il laisse donc sa place dès l’épisode 3 à Archie Goodwin, qui après avoir introduit la superbe Rachel Van Helsing et son partenaire Raj, laisse tomber la série au bout de 2 épisodes. Il est remplacé par Gardner Fox, un vieux scénariste, qui lui aussi s’en va après 2 numéros. On appelle alors à la rescousse le jeune Marv Wolfman ! À l’époque, ce scénariste n’a pas réalisé grand-chose : quelques épisodes ratés des Teen Titans qui lui ont valu d’être mis au ban chez DC Comics et quelques épisodes bouche-trou sur une poignée de séries. Il demande alors à Lee s’il peut réaliser Dr Strange. Mais comme un autre scénariste est déjà en place, on lui propose Le Tombeau De Dracula. Une toute petite anecdote : Marv Wolfman a bien failli se faire virer du comics au bout de quelques épisodes ! En effet, voyant le travail de sagouin de Vince Colletta, il va immédiatement en référer à l’encreur, qui part se plaindre chez Stan Lee, demandant à ce qu’on remplace sur le champ ce jeune irrespectueux du travail de ses anciens ! Heureusement, Stan Lee prendra la défense de Marv Wolfman et les 3 artistes, Wolfman, Colan et Palmer vont pouvoir ainsi nous livrer pendant plus de 60 épisodes un comics qui va entrer directement dans la légende, compilés dans cet omnibus Le Tombeau de Dracula.

 

tombeau de dracula omnibus
( Image : © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Des débuts compliqués

Comme on vient de le dire, les débuts du Tombeau de Dracula sont un peu compliqués. Disons que les épisodes 1 à 9 ne sont pas très structurés. Il faut y voir le changement incessant des scénaristes, qui en plus ne livrent pas des prestations extraordinaires. Gerry Conway propose une trame classique, trop classique et pas vraiment intéressante. le style est de plus très pompeux ! Il introduit celui qu’on pense d’abord être le personnage principal du comics, Frank Drake, un descendant du comte Dracula en personne. Ce dernier se rend avec son meilleur ami et sa fiancée en Transylvanie où ils vont bien évidemment réveiller le prince des Vampires. Rien de bien spectaculaire. On est typiquement dans une série de monstre lambda. Et les arrivées d’Archie Goodwin (peut être le meilleur des 3) puis de Gardner Fox ne vont pas arranger le niveau. Histoires toujours trop classiques, avec parfois même de faux raccords et une direction hésitante, Le Tombeau de Dracula ne part pas sous les meilleurs auspices. On a l’impression d’histoires un peu déconnectées et qui auraient pu se trouver dans des anthologies de titres d’horreur. Même Gene Colan, qui livre des planches vraiment excellentes, voit son travail saboté par les différents encreurs qui ne sont pas adaptés à son style. Dans ces épisodes, Dracula n’est réellement considéré comme le personnage principal de la série, mais plutôt comme l’antagoniste principal d’un groupe de chasseurs de vampires composé de Drake, Van Helsing et Raj. (suite de l’article page suivante)

 

À LIRE AUSSI : Les Maîtres de la BD américaine : Gene Colan – Découvrez les secrets d’un dessinateur de comics au style inimitable !

Gene Colan Les Maîtres de la BD américaine dracula daredevil iron man
(image © Neofelis Éditions)
Pourquoi Le Tombeau de Dracula devient un incontournable après ces débuts difficiles ? Les explications, page suivante !




A propos Doop 329 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.