Shazam ! : Coup de tonnerre ou simple feu d’artifice ? [Avis]

(image © Warner Bros Picture)

Changement de ton pour les films DC Comics ! S’inspirant du récent comics de Geoff Johns et Gary Frank, Shazam ! est une comédie réussie, familiale et fun.
■ par Christophe Colin

 

shazam billy batson
(image © Warner Bros Picture)

 

Billy Batson est un sale gosse et un orphelin. Il est balloté de famille en famille. Il ne réussit pas à trouver son foyer et fait tout pour décourager ses parents adoptifs. Le sorcier Shazam lui confie alors des pouvoirs et il se transforme en superhéros. Billy en profite pour devenir célèbre et rencontre sur sa route Thaddeus Bodog Sivana, un adulte auquel le sorcier n’avait pas voulu donner ses pouvoirs lorsqu’il était enfant car il ne l’en trouvait pas digne. Grâce à la magie, le Dr Sivana libère les 7 péchés capitaux et Billy devra apprendre rapidement les dures responsabilités liées à ses pouvoirs de superhéros… Le film Shazam ! est une adaptation du comics éponyme de Geoff Johns et Gary Frank. Il ne ressemble en rien au personnage utilisé par Jerry Ordway, et encore moins à celui de ses créateurs originaux C.C. Beck et Bill Parker. Ici, Billy Batson est plutôt un sale gosse proche de Bart Simpson ou d’Eric Cartman. Mais son apprentissage le rend sympathique car il n’est pas décrit comme un personnage parfait mais plutôt comme un superhéros avec ses failles. Des fautes et erreurs qui vont le faire évoluer et faire de lui un héros

 

sivana
(image © Warner Bros Picture)

 

Mark Strong en Dr Sivana pervers et insidieux

À LIRE AUSSI : SHAZAM ! 3 artistes sans qui Captain Marvel n’aurait jamais été le superhéros qu’on connait !
Après Sinestro dans Green Lantern, Mark Strong semble se délecter à jouer ce méchant psychopathe dépourvu de toute empathie. Mark Strong fait de Thaddeus Sivana l’égal d’un Lex Luthor ou d’un Vandal Savage. Le Docteur Sivana est une menace insidieuse et réaliste. Il est un opposé parfait de Batson et on découvre un jeu de miroirs intéressant entre ces 2 personnages aux antipodes l’un de l’autre. L’opposition entre Billy Batson et Sivana est surprenante, car à la place du tandem magie et science, ce sont ici 2 visions différentes de la famille qui sont représentées. Shazam s’en cherchant une et Sivana détruit la sienne. Toujours dans cette idée d’évolution, pour un « Docteur », Sivana ne fait quasiment pas appel à la Science mais se fourvoie dans la fange du pouvoir ultime donné par la magie. Toutefois et pour rester sur le thème des supervilains, Shazam ! reste bel et bien un film familial. La scène de destruction du comité de direction de Sivana Industries par les 7 péchés capitaux ne montre pas une seule goutte de sang, ce qui est quand même surprenant ! À la différence du comics de Geoff Johns et Gary Frank, les 7 péchés ne sont que des monstres sans cervelle et ne servent finalement que de faire-valoir à Sivana.

 

magie
(image © Warner Bros Picture)

 

Une magie trop banale

À LIRE AUSSI : SHAZAM ! Captain Marvel, un super-héros pour les enfants ?
Dans Shazam !, la représentation de la magie n’est pas surprenante mais plutôt banale. Dr Strange nous présentait une magie graphiquement étonnante et originale ; ici, on est clairement à l’opposée. Joué par Djimon Housou, le sorcier Shazam, est vieux, usé et fatigué. Sa cape rouge vif le rend finalement peu crédible. Dans les comics, Shazam est un superhéros dont les superpouvoirs trouvent leurs origines dans la magie. Il est alors surprenant d’en voir finalement si peu dans le film. À l’exception d’une scène particulièrement réussie lorsque des portes font apparaitre d’étonnants hommes-crocodiles. Des créatures que n’auraient pas reniées C.C. Beck et Otto Binder.

 

shazam billy Batson
(image © Warner Bros Picture)

 

Une comédie familiale avec un seul mot d’ordre : du fun, du fun, du fun !

À LIRE AUSSI : SHAZAM ! Quelles sont les origines de cette expression qui a fait rêver des milliers d’américains ?
Shazam !
surprend par son côté fun. Ce traitement amusant étonne pour un film consacré à un personnage DC Comics/Warner. On nous a habitué à des films bien plus sombres par le passé. Billy Batson et son pote handicapé Freddy Freeman s’amusent, et nous amusent, à tester les capacités de ce nouvel avatar magique du superhéros. Zachary Levi est étonnant dans le rôle de cet homme-enfant et Shazam ! rend même un hommage appuyé au film Big de Penny Marshall avec Tom Hanks. On trouve dans Shazam ! ce qui faisait le succès de comédies familiales des années 1980 avec un personnage principal pas à la hauteur d’un rôle qu’il doit porter et qui réussit à devenir ce qu’il est finalement censé être. On trouve dans Billy Batson un peu de Marty McFly, héros de la trilogie Retour vers le futur de Robert Zemeckis et Bob Gale. Ainsi, Shazam ! ressemble peu aux productions habituelles de DC mais plutôt à celles de Marvel. À l’image de Spider-Man, on pourrait dire pour Shazam qu’un grand pouvoir implique de grandes irresponsabilités. Au fur et à mesure du film, on voit Billy Batson grandir. Le sale gosse devient finalement quelqu’un de respectable et d’amical. L’une des 3 scènes de fin du film le montre en train de réparer un grand tort commis envers son meilleur ami Freddy Freeman. Du coup, Shazam ! ressemble plus à une comédie familiale qu’à un film classique de superhéros. Cependant, malgré ce défaut et un humour parfois trop présent, Zachary Levi fait de l’homme-enfant de DC un personnage surprenant. De ce point de vue, le film est réussi car il montre le long et dur apprentissage de Billy Batson dans son rôle de superhéros à la recherche d’une famille idéale. La 2e séance finale du film apportera à Billy Batson et à ses amis un nouvel ennemi implacable à affronter dans une suite… si Shazam ! trouve son public, évidemment. ■

affiche
(image © Warner Bros Picture)

Shazam ! est un film produit par Warner Bros. Pictures et sort dans les salles françaises le 3 avril 2019.

combats Thanos
FOCUS

Les 10 plus grands combats de Thanos !

par Stéphane Le Troëdec dans Comics 0

Depuis sa création en 1973 dans les pages d’Iron Man, Thanos a combattu un nombre incalculable de fois les superhéros Marvel. Voici les 10 combats les plus mémorables du Titan Fou ! ■ par Stéphane Le [...]




A propos Christophe Colin 7 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.