Les 15 plus GRANDES SAGAS DC Comics de TOUS LES TEMPS !

DC One Million

DC One Million (image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : Klaus : Faut pas chercher la marave avec le père Noël ! [critique]
La Justice Legion, des superhéros du 853e siècle reviennent dans notre présent. La Justice Legion ramène dans le futur nos héros de la Justice League pour les aider à combattre 2 menaces. D’un côté, Vandal Savage, qui rappelons-le est immortel. De l’autre, Solaris, le superordinateur stellaire tyrannique, qui a envoyé dans le passé un techno-virus… Grant Morrison orchestre cette saga tentaculaire, où l’action est menée à la fois dans le présent et le futur. Val Semeiks s’occupe des dessins. Grant Morrison fera plusieurs fois référence à DC One Million dans d’autres scénarios comme son chef d’œuvre absolu, All-Star Superman, ou Batman n°700. Et au fait, pourquoi le 853e siècle, d’après vous ? Mais parce qu’à cette époque, ce sera la publication du 1 000 000e numéro d’Action Comics, d’où ce titre, DC One Million !
En VF : Justice League of America, tome 3 (Urban Comics)

 

 

Crise d’identité

Crise d’identité (image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : Scénariste de comics : un vrai métier ! [En Vert Et Contre Tous n°17]
Imaginé par Brad Meltzer, Rags Morales et Michael Blair, Crise d’identité plonge l’Univers DC dans une ambiance bien plus sombre qu’à l’accoutumée. Sue Dibny, l’épouse d’Elongated Man, est retrouvée morte et brulée vive à son domicile. Plusieurs superhéros se réunissent, persuadés que le coupable est Docteur Light. Ils découvrent que des années plus tôt, ce dernier s’est introduit dans le satellite de la Justice League pour violer Sue Dibny. Lorsque Green Arrow, Hawkman, Flash, Black Canary et Zatanna découvrent le drame, ils décident de lobotomiser Docteur Light grâce aux pouvoirs magiques de Zatanna. Seulement ils ne s’arrêtent pas là, et réitère la même opération sur d’autres supervilains… Et même sur Batman, qui avait découvert leur secret. À la fin de Crise d’identité, on découvre que l’assassin n’est pas Docteur Light, mais Jean Loring, l’ex-femme d’Atom. Les conséquences de Crise d’identité se retrouvent notamment dans la série Flash (à travers les Lascars), mais surtout dans les prémices d’un autre event, Infinite Crisis.
En VF : Crise d’Identité (Urban Comics)

 

 

La Guerre de Sinestro

La Guerre de Sinestro (image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : The Green Lantern 1 : Grant Morrison réinstalle Hal Jordan en policier cosmique [critique]
Avec la Guerre de Sinestro, Geoff Johns poursuivait son incroyable travail de modernisation de l’univers des Green Lantern. Sinestro est un ancien membre des Green Lantern. C’était aussi le mentor et l’ami d’Hal Jordan. Mais depuis Sinestro a sombré du côté obscur. Ce qu’on ignorait encore, c’est qu’il a créé son propre corps de Yellow Lantern. Son objectif ? En découdre et se venger de ses anciens coéquipiers pour instaurer un règne de terreur à travers toute la galaxie ! Avec Blackest Night (lire ci-dessous), la Guerre de Sinestro marque un des moments forts du passage de Geoff Johns sur Green Lantern.
En VF : Intégrale Green Lantern, tome 2 (Urban Comics)

La suite de notre sélection ? Page suivante !




A propos Stéphane Le Troëdec 311 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.