La Légion des Super-héros – La Saga des Ténèbres : un comics incontournable, mais est-il toujours pertinent ?

(image © Urban Comics, DC Comics)

Urban Comics vient de publier la Légion des Superhéros de Brian Bendis. C’est l’occasion rêvée d’utiliser la collection DC Confidential pour sortir la saga la plus connue de cette équipe. La Saga des Ténèbres, ou The Great Darkness Saga, suit l’affrontement entre les jeunes héros du 30e siècle et Darkseid, devenu le dernier des Nouveaux Dieu depuis le Quatrième Monde de Jack Kirby. Un comics essentiel qui, s’il a vieilli, aura influencé les comics de DC en général et marqué un tournant pour la Légion des Superhéros en particulier !
■ par JB

 

Legion prologue Great Darkness
(image © Urban Comics, DC Comics)

 

Les Légionnaires Mon-El et Shadow Lass sont envoyés sur une planète morte. Des armes automatiques les attaquent, mais reculent devant le pouvoir de ténèbres de Shadow Lass. Une autre urgence appelle les héros ailleurs : ils n’ont donc pas conscience qu’un être ancien et maléfique s’est éveillé. Peu à peu, ce dernier rassemble ses forces jusqu’à menacer l’univers entier. La Légion devra faire appel à tous ses membres présents et passés pour faire face au mal ultime : Darkseid !

 

Bataille Légionnaires Daxam
(image © Urban Comics, DC Comics)

 

La plus grande des épopées

Le comics Legion of Superheroes vient de confronter les Légionnaires à plusieurs crises. En effet, une mission désastreuse de la Légion a failli conduire les Planètes Unies à la guerre. De plus, une expérience ratée de Brainiac 5 a redonné vie à Computo qui manque de détruire la Légion. Cependant, un nouveau héros rejoint les rangs de l’équipe : Jacques Foccart, le nouvel Invisible Kid. Il a d’ailleurs le privilège douteux d’être l’un des 1ers Légionnaires à voir le visage de Darkseid ! Malgré l’arrivée d’une autre héroïne, la Sorcière Blanche, le Nouveau Dieu et ses troupes surclassent aisément les Légionnaires et les laissent même en vie. Et pour cause : Darkseid prend le contrôle de la planète Daxam et de ses surhommes ! La Légion fait dorénavant face à une catastrophe universelle, mais l’espoir pourrait venir d’un enfant. Les Légionnaires font appel à tous les héros. Superboy et Supergirl rejoignent leurs rangs et, à travers la galaxie, la Légion des Suppléants ou les Wanderers prennent part aux combats !

 

Lightning Lass et Timber Wolf
(image © Urban Comics, DC Comics)

 

Une histoire humaine

Comme l’indique le nom du comics, les personnages de la Légion des Superhéros sont nombreux. La fin de l’album traduit les bibliographies parues à l’époque : pas moins de 43 Légionnaires, y compris les réservistes et suppléants ! Le grand défi que doit relever un auteur qui écrit ces personnages est de réussir à les faire exister plutôt que de les noyer dans la masse. Paul Levitz excelle dans ce domaine. Les Légionnaires aiment, souffrent, ont leurs failles. Si vous aimez les X-Men de Chris Claremont ou de Scott Lobdell, vous retrouverez ici l’ambiance soap de ces histoires décuplée ! En parallèle de l’ambiance d’apocalypse de l’histoire principale, le lecteur voit donc les doutes de Lightning Lass quand à son couple, le désespoir croissant de Caméléon après un retentissant échec, la lassitude d’Element Lad qui se retrouve leader malgré lui. (suite de l’article page suivante)

 

LIRE AUSSI : Les 7 BLUE LANTERN les plus PUISSANTS de DC Comics !

blue lantern
(image © DC Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 149 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.