Injustice Année Zéro : Le Joker massacre la Société de Justice, la première équipe de superhéros de DC comics

Injustice Année Zéro Bannière
(image © DC Comics, Urban Comics)

Dans cette préquelle à l’adaptation en comics du jeu vidéo Injustice : Les dieux sont parmi nous , le Joker trouve le moyen de contrôler les esprits et en use pour détruire la Société de Justice, des alliés, amis et sources d’inspiration des superhéros de la Ligue de Justice.
■ par Christophe Colin

 

Injustice Année Zéro GL 1 Prodige Superman & Batman
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Injustice pour tous !

A l’origine, il y a  Injustice : Les dieux sont parmi nous, un jeu vidéo de baston mettant en scène les superhéros et supervilains de DC Comics. Après le meurtre de Lois Lane provoqué par le Joker, Superman instaure une dictature et est opposé à ses anciens alliés menés par Batman. Le scénariste Tom Taylor (Suicide Squad, DCeased) est chargé des adaptations en comics et se retrouve à l’écriture de cette préquelle nommée Injustice Année Zéro, ce qui est un gage de qualité évident. Tom Taylor est accompagné aux dessins par Roge Antonio et Cian Tormey.

 

Injustice Année Zéro Bat vs Cat
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Joker vs Société de Justice, fight !

André Chavard, ancien membre du commando des Juniors est mourant et emprisonné. Il ne lui reste qu’un mois à vivre et il ne souhaite qu’une chose, rencontrer son petit-fils Stefan. Chavard fait alors un marché avec le Joker. En échange de l’endroit où se trouve une amulette mystique capable de contrôler les esprits, l’ancien soldat demande au clown prince du crime ce service. L’ayant trouvée, le Joker utilise cette amulette pour faire  d’Alan Scott et de Jay Garrick, les Green Lantern et Flash originaux ses marionnettes. Le but du Joker est d’atteindre Batman et la Ligue de Justice, des alliés de longue date de la Société de Justice. Dans Injustice Année Zéro, avec ce pouvoir démesuré, le Joker est capable de tenir tête aux deux plus grandes équipes de superhéros de DC Comics.

 

Injustice Année Zéro WW Joker
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

La fantabuleuse émancipation d’Harley Quinn

Dans Injustice Année Zéro, il y a un personnage qui ne fait pas partie des comics de la Ligue de Justice ou de la Société de Justice et qui bénéficie pourtant d’une surprenante mise en avant. Il s’agit d’Harley Quinn, la petite amie psychopathe du Joker. Après avoir été maltraitée une fois de trop par le Clown prince du crime, Harley décide de le quitter et part à Las Vegas épouser son grand amour Poison Ivy. Malheureusement, après que le Joker ait été vaincu par la Ligue et la Société de Justice, Harley retourne dans ses bras une fois de plus.

Injustice Année Zéro Harley Quinn
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Les prémisses d’un futur sombre et injuste

Avec un titre comme Injustice Année Zéro, il est évident que cet album sert de préquelle aux autres comics liés à la licence vidéo-ludique Injustice. Sans surprise, c’est le Joker, futur responsable de la mort de Lois Lane qui est le grand méchant de ce tome. Le clown prince du crime profite même de cet affrontement titanesque avec les plus grands superhéros de DC Comics pour mettre en branle un autre plan funeste, graines d’événements violents aboutissant à Injustice : Les dieux sont parmi nous.■

Injustice Année Zéro Couv
(image © DC Comics, Urban Comics)

Injustice Année Zéro  est un comics publié en France par Urban Comics. Il  contient Injustice : Year Zero #1-14.




A propos Christophe Colin 103 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*