Critiques doopiennes, le marathon comics : semaine 1 !

Immortal Hulk vol 1 & vol 2

(Al Ewing/Joe Bennett-Lee Garbett/Ruy José)

immortal hulk
(image : © Marvel Comics)

 

Immortal Hulk vol 1 et 2, ça raconte quoi ?

Hulk est vivant ! Enfin, plutôt ressuscité ! Avec ce qui en plus semble être une nouvelle personnalité. Poursuivi par une journaliste intrépide, Bruce devra affronter le pire de ses ennemis : lui-même. Ou un autre. J’avais déjà chroniqué pour Top Comics ces 2 volumes. Mais comme je voulais me refaire l’histoire en entier, il pouvait être intéressant, presque 2 ans après, de savoir si je gardais mon avis très positif.  J’avais beaucoup aimé à l’époque, et je dois vous avouer que c’est encore mieux à la relecture !

 

Un nouveau Hulk qui fait mal !

Parce que pour une fois, le scénariste Al Ewing arrive à véritablement donner une nouvelle direction et une nouvelle dimension à un personnage souvent utilisé à tort et à travers. Tout en conservant une continuité certaine avec ce qu’il s’est passé auparavant en prime ! L’histoire commence un peu comme ce qu’avait pu proposer Bruce Jones dans son run des années 2000. Nous avons un Banner en fuite et qui erre de ville en ville, soumis aux incartades de son alter ego monstrueux. Sauf que ce Hulk est assez différent de ce qu’on connaît. Il semble en effet beaucoup plus méchant, beaucoup plus machiavélique que d’habitude. Une nouvelle personnalité ? Sans aucun doute. Pour l’instant tout est assez mystérieux. Mais il est clair que notre nouveau Hulk semble être beaucoup plus puissant et implacable que les autres. S’il ne tue pas, il n’hésite pas à faire mal. On se doute qu’il y a un rapport avec la magie et les démons, que les radiations gamma semblent être assez différentes de ce que l’on a pu connaître, mais c’est en tout cas une bonne idée. Le père de Bruce n’est pas oublié non plus et cela renforce tout le thème des 1ers épisodes, celui de la dualité homme/monstre.

 

Un casting bien connu

De plus, Al Ewing impose petit à petit un casting de personnages bien connus des lecteurs, comme Walter Langkowski alias Sasquatch, Puck ou encore Jackie McGee, une journaliste qui possède un lien avec Hulk, mais qui est aussi une jolie référence au personnage de Jack McGee de la série télévisée. Tout ce petit monde va donc partir à la poursuite de Hulk. Mais ils ne seront pas les seuls ! Une branche secrète de l’armée, commandée par le général Fortean, un disciple du général Ross s’est mis en tête de capturer et d’étudier le géant de jade. Et eux aussi n’ont peur de rien ! Ils vont tout d’abord faire pression sur les Avengers pour que ces derniers capturent Hulk. Puis envoyer un vieil ennemi du géant, l’Homme Absorbant, après lui avoir fait quelques modifications assez abominables. Et la série part petit à petit dans l’horreur !

 

Un comics d’horreur

Car si les 5 épisodes de départ étaient plutôt concentrés sur un monologue intérieur, un peu à la Paul Jenkins qui était resté quelques temps sur le personnage, la suite penche nettement plus dans la catégorie des comics d’horreur. Corps déformés, monstres dégueulasses, avec de la peau qui pendouille et de la tripe apparente, la série se fait de plus en plus violente et atroce. Certaines pages sont vraiment déconseillées à un jeune public. Après une confrontation avec l’homme absorbant, voici donc tous nos amis catapultés à la fin du 2e volume directement en enfer. On espère que l’on aura alors quelques informations sur cette capacité qu’on les rayons gamma de ressusciter ceux qui en ont absorbé ! Niveau dessins, c’est du tout bon, puisque Joe Bennett assure quasiment 8 épisodes sur 10. Et c’est qu’il est devenu très bon ! Dessinateur un peu bouche-trou chez Marvel dans les années 90/2000, avec un style très passe partout, il est véritablement monté en puissance et nous livre des planches vraiment terrifiantes.
Ces 2 premiers tomes sont vraiment excellents, même si j’attends encore quelques explications. Inventif, original et qui n’a pas peur de pousser le bouchon assez loin, Immortal Hulk est un incontournable de la production Marvel actuelle.  Je serai bien évidemment là pour la suite !

critiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocoli demi

Correspond aux épisodes 1 à 10 de la série Immortal Hulk publiée par Marvel Comics et diffusée en France par Panini Comics sous le titre Immortal Hulk T1 : Ou est-il les deux ? et Immortal Hulk T2 : La porte verte.

immortal hulk
(image : © Marvel Comics)

Prochainement

Dans les semaines à venir, on parlera de Post Americana de Steve Skroce. Puis on ira voir ce qu’il se passe du côté de These Savage Shores. On critiquera aussi le 1er numéro de Batman/Catwoman, on continuera de lire l’Immortal Hulk. On parlera aussi de Detective Comics Rebirth, de Brat Pack, de Sentient, de Power Pack, des X-Men et de plein d’autre surprises !

LIRE AUSSI : Hulk : ses 10 combats ultimes contre les superhéros Marvel !

combat Hulk
(image © Marvel Comics)




A propos Doop 338 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

3 Commentaires

  1. The Other History of the DCU #1 est bien, oui. Il vaut pour le propos et l’approche, très forts et légitimes.
    Bon, ça reste du récitatif un peu long, quand même.

  2. J’ai beaucoup aimé Créature de la Nuit, donc ça me ravit de savoir que Superman Identité Secrète est minimum aussi bon, je dois encore le lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*