Critiques doopiennes, le marathon comics : semaine 1 !

Batman : Créature de la nuit

(Kurt Busiek/John Paul Leon)

batman créature de la nuit
(image : © DC Comics)

 

Batman : Créature de la nuit, ça raconte quoi ?

Bruce Wainwright est un jeune garçon passionné par les comics Batman. Lorsque ses parents sont assassinés, le tout jeune Bruce se désole du fait que son héros imaginaire n’existe pas ! Il rêve alors d’un justicier qui viendrait venger la mort de ses parents. C’est à ce moment qu’une mystérieuse créature apparaît.

 

La suite d’un récit majeur

En toute honnêteté, je pense que Superman : Secret Identity est l’un des meilleurs comics de tous les temps. C’est une œuvre essentielle, réalisée par un Kurt Busiek tout en délicatesse et un Stuart Immonen au meilleur de son art. Du coup, voir le même traitement appliqué à Batman m’ennuyait un peu. Parce qu’il semble difficile de faire mieux et que toute redite entraîne forcément une baisse de qualité. Et si, ne le cachons pas, ce Batman : Créature de la nuit n’est pas au niveau de Secret Identity, cela reste quand-même un excellent comics, peut-être l’un des meilleurs de l’année ! Stéphane vous en fait une critique dans un article complet.

 

Des clins d’œil parfois trop appuyés

L’idée de départ reste donc la même. Nous développer un univers plutôt réaliste où les superhéros n’existent pas et y introduire un élément mystérieux. Le tour de force du scénariste Kurt Busiek dans Batman : Créature de la nuit, c’est avant tout de faire correspondre toutes les périodes du chevalier noir version comics aux évolutions de son héros. Le récit est prenant, enlevé et la personnalité du jeune Bruce, que l’on suit de 8 à 30 ans environ, est une réussite. Toutes ses actions fonctionnent et sont logiques dans ce monde réel plutôt bien décrit. Une seule chose que j’ai un peu trouvé lourde, ce sont les clins d’œil parfois un peu trop appuyés au comics, avec un commissaire Gordon et un Alfred de substitution. Kurt Busiek annonce d’ailleurs dans sa postface qu’il ne voulait pas au départ l’appeler Gordon et je pense qu’il aurait eu raison de ne pas le faire. Parce que cela nous ramène un peu trop à chaque fois au comics, alors que le récit est censé s’en éloigner. Il a eu toutefois la bonne idée de nous épargner dans Batman : Créature de la nuit la présence du Joker !

 

La vengeance ne sert à rien

Le lien entre la créature et le jeune Bruce est plutôt bonne. Assez mystérieux au départ, ce lien prend rapidement de l’ampleur et trouve une explication. Si le message de fond de Secret Identity était orienté sur l’étrangeté d’un personnage surpuissant dans un univers où les super-héros ne sont que des personnages de comics, Batman : Créature de la Nuit nous propose tout autre chose.  Le récit nous montre que quoi qu’il arrive, la vengeance n’est pas toujours très utile. Et que le combat contre le crime n’est qu’un perpétuel recommencement. J’apprécie vraiment cette idée, que Kurt Busiek développe parfaitement dans un final assez vertigineux.

 

Un dessinateur d’exception

Une mauvaise nouvelle : Stuart Immonen ne dessine pas cette mini-série. La très bonne nouvelle, c’est qu’il est remplacé dans Batman : Créature de la nuit par le génialissime John Paul Leon ! Et c’est un véritable régal pour les yeux. En effet, ce dessinateur, trop méconnu à mon goût possède un style assez sombre et réaliste qui convient parfaitement pour le récit. Si cela peut paraître un peu confus au tout premier abord, ne nous y trompons pas, John Paul Leon est un véritable maître dans la manière de placer les ombres ou de réaliser des compositions lisibles. Certaines planches, généralement des « splash pages » ou des « demi splash pages », sont extraordinaires. Il est véritablement à sa place dans Batman : Créature de la nuit et restitue le script de Kurt BUsiek de manière impeccable. C’est assez intéressant de voir que depuis les Nouvelles Aventures de Cyclope et Phénix, qui datent d’il y a presque 25 ans, son style n’a pas beaucoup changé. Il s’est un tout petit peu plus affiné avec une touche plus réaliste, qui correspond donc de manière idéale à ce Batman : Créature de la Nuit. Un superbe comics, qui peut de plus être une bonne découverte pour les lecteurs pas vraiment fans de Batman !

critiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocoli

Batman : Créature de la Nuit contient les épisodes 1 à 4 de la série Batman : Créature of the Night publiée par DC Comics et diffusée en France par Urban Comics.

Batman créature de la nuit
(image : © DC Comics)

 

LIRE AUSSI :  Batman : Créature de la nuit – Le meilleur comics Batman que vous pourrez lire cette année ?

Batman creature de la nuit
(image © Urban Comics, DC Comics)




A propos Doop 338 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

3 Commentaires

  1. The Other History of the DCU #1 est bien, oui. Il vaut pour le propos et l’approche, très forts et légitimes.
    Bon, ça reste du récitatif un peu long, quand même.

  2. J’ai beaucoup aimé Créature de la Nuit, donc ça me ravit de savoir que Superman Identité Secrète est minimum aussi bon, je dois encore le lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*