C’est quoi ton comics préféré ? [En Vert Et Contre Tous n°27]

(image © Marvel Comics)

« Toi qui a lu tant de comics dans ta vie, c’est quoi ton comics préféré ? Et pourquoi ? ». Même si ce genre de question peut paraître simple, je vous avoue que la réponse n’est pas automatique et demande un peu de réflexion.
■ par Doop

 

Ça veut dire quoi, préféré ?

À mon sens il ne faut pas confondre « meilleur comics » et « comics préféré ». Parfois (souvent même), ce n’est pas parce qu’un comics fait preuve de qualités exceptionnelles que cela en fait son comics préféré. J’ai trouvé Promethea brillant, son dessinateur est l’un de mes favoris et pourtant, ça n’en fait pas mon comics préféré. Je pense qu’il y a aussi beaucoup d’affectif dans la manière dont on a lu le comics en question, les conditions de lecture et l’état d’esprit. Pour rester sur Alan Moore, si je devais citer la bande dessinée qui me plaît le plus chez cet auteur, je répondrais certainement From Hell. Et pourtant, ce n’est pas la plus reconnue ni la plus accessible. Pour preuve, c’est un comics que j’ai commencé et arrêté 3 fois. Je n’arrivais pas à rentrer dedans. Et puis un soir, j’ai repris le volume, et je l’ai quasiment dévoré en une nuit ! Je me rappelle encore de l’endroit et quasiment de la date ! Peut-être que ce soir-là, si j’avais reçu un coup de téléphone ou si j’avais eu quelqu’un à côté, ce livre serait resté dans une pile, attendant bien sagement. Dans la notion de préféré, il y a toujours un peu d’affectif, et forcément cela influe énormément sur une réflexion, les souvenirs prenant parfois le pas sur la technique pure. Un exemple tout simple : La Saga du Phenix Noir de Chris Claremont et John Byrne. Est-ce que c’est mon comics préféré ? Non. Est-ce que j’en garde un très bon souvenir ? Oui, assurément. C’est l’une des 1res histoires qui a provoqué chez moi un choc émotionnel fort, la 1re fois que j’ai ressenti de la peine, de la joie, de la colère. Ils avaient tué Jean Grey et cette dernière ne reviendrait pas ! J’avais à peine 6 ou 7 ans. Ce n’est pas faire injure aux auteurs que de dire que cette saga est loin d’être le meilleur comics de tous les temps. Elle est pleine de défauts et il y a eu d’autres épisodes concernant les mutants beaucoup plus réussis mais la période et les sentiments qu’elle m’a apportés font de celle-ci l’un de mes grands souvenirs de lecture. Et je ne suis pas le seul.

 

(image © DC Comics)

 

C’est MON comics !

Après, il y a aussi ces comics qu’on est quasiment le seul à avoir lu, ces séries que personne n’achète et qu’on est ravi de voir évoluer pour devenir un véritable succès. Personnellement, je suis assez fier, à l’époque où internet n’existait pas, d’avoir acheté le Starman de James Robinson et les Chase de John Williams III alors que ces séries étaient totalement obscures et que je ne connaissais ni les auteurs, ni les personnages. Ça m’a procuré un plaisir énorme de savoir que la 1re de ces séries a rencontré un succès critique qui en fait aujourd’hui une des meilleures sagas des années 90 et 2000. Même si c’était totalement faux, j’avais l’impression d’être le seul à lire ces comics. C’étaient les miens, mon trésor, mon précieux ! Et du coup, j’ai toujours une tendresse particulière et je vous dirai (et j’en reste persuadé) que le Chase de John Williams III enterre n’importe quelle série Jessica Jones. Peut-être ne dirais-je pas la même chose si j’avais découvert le titre 10 ans plus tard lors d’une réédition. Plus on est jeune, plus on a un sentiment d’appropriation des comics, surtout à une époque où vous étiez seul à en lire autour de vous et que les réseaux sociaux n’existaient pas. Récemment, j’ai foncé sur le Mister Miracle de Tom King, persuadé que cela allait être une aventure formidable. Et je ne me suis pas trompé ! Pourtant, les réactions, les previews, ma meilleure connaissance des auteurs font que même si l’achat de Mister Miracle se rapproche énormément de Chase ou Starman, l’impression finale n’est pas la même. J’aurais toujours une préférence pour les 1ers, même si je reconnais que la qualité de la série de Tom King est certainement plus élevée. Nostalgie quand tu nous tiens.

 

(image © DC Comics)

 

Mes grandes claques

Du coup, il faudrait que je liste les comics qui m’ont fait refermer les pages en me disant que j’avais lu quelque chose qui avait fait changer ma manière de voir, de comprendre les comics. Une histoire et des dessins qui m’ont totalement bluffés. Des moments où je me suis dit : « Wow ! C’est ça que je voudrais écrire ! ». Il n’y en a pas beaucoup, je vous l’avoue. Un Shade The Changing Man par-ci, un Arkham Asylum par-là, un X-Statix à droite, un Watchmen à gauche, un Generation X en haut, un House of Secrets ou un Howard The Duck en bas. Peut-être quelques-uns encore comme Omega The Unknown, Kingdom Come, Batman : Année Un. Tous ces comics font sans aucun doute partie de mes lectures préférées mais est-ce que je peux en ressortir un seul de toute cette liste ? Je les aime, je les adore ces comics, mais pour des raisons totalement différentes et qui n’ont rien à voir avec une quelconque qualité.

 

(image © DC Comics)

 

La révélation

Du coup, je ne vois que 2 réponses possibles, qui sont forcément liées à mon histoire. Sans trop raconter de ma vie, j’ai un jour vécu un incendie dans mon immeuble et les pompiers m’ont demandé d’évacuer les lieux d’urgence. Vous imaginez le cauchemar ? J’avais en gros une dizaine de minutes pour faire mes valises et sortir. Quelle est le seul comics que j’ai sauvée ? Sandman de Neil Gaiman. J’ai déjà évoqué dans un précédent billet pourquoi cette bande dessinée était l’une de mes favorites, mais finalement, quand il a fallu faire un choix immédiat et sans réflexion, ma main s’est tout de suite posée sur cette collection, que j’ai rangée immédiatement dans mon sac (certains tomes en gardent encore la trace !). Je pense donc que l’on peut dire que c’est certainement mon comics préféré même si on peut en trouver une 2e. Vous voulez connaitre les goûts d’un chroniqueur ? Lisez sa 1re review qui ne correspond pas à une actualité récente ! Ce n’est pas innocent si la 1re review de Fletcher Arrowsmith, notre nouveau chroniqueur (qu’il faut absolument soutenir), est… Arrowsmith de Kurt Busiek et Carlos Pacheco ! Lorsque Stéphane Le Troëdec m’a demandé d’intégrer l’équipe de Top Comics, ma première critique a été celle d’Enigma, la bande dessinée de Duncan Fegredo et de Peter Milligan. Pourquoi ce choix ? Lisez ma critique ! Mais c’est loin d’être innocent, tellement cette bande dessinée m’a marqué. Est-ce que ce sont les meilleures ? Loin de là ! Mes préférées… La preuve est faite ! Mon billet d’humeur vous a plu ? Découvrez mes autres coups de cœur et coups de gueule !




A propos Doop 217 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.