Ces 23 comics ont DIRECTEMENT inspiré les scènes de 10 FILMS du MCU !

Captain America : Civil War

inspiration films Marvel MCU ère d'ultron captain america civil war
(image © Marvel Studios)

À LIRE AUSSI : 18 questions sur le MCU auxquelles AVENGERS ENDGAME va (peut-être) répondre !
Cette fois, contrairement à Avengers: Age of Ultron, le film Captain America: Civil War trouve bien ses racines dans l’event Marvel du même nom. Dans le comic Civil War, les jeunes héros nommés les New Warriors tentent d’arrêter des super-vilains pour booster l’audience de leur émission de télé réalité. Il en résulte la destruction d’une ville et le retournement de l’opinion publique contre les héros. Iron Man, Mr Fantastic et Hank Pym (ou plutôt un fac-similé de Pym) soutiennent une loi qui contraint les héros à s’enregistrer auprès des autorités afin de pouvoir agir. Captain America mène la résistance. Par rapport au film Captain America: Civil War, les frictions entre héros sont ici brutales. Spider-Man, qui s’était rangé dans le camp d’Iron Man au point d’accepter de dévoiler son identité au grand public, se retourne contre Tony Stark. Il a découvert que ce dernier a créé un goulag qui retient les héros refusant de se soumettre à la loi.

inspiration films Marvel MCU ère d'ultron captain america civil war
(image © Marvel Comics)

Le conflit dans le film Captain America: Civil War est plus personnel pour Captain America. Il est basé sur la culpabilité de Bucky dans l’attentat qui fait polémique. Comme pour le film précédent, le scénario s’inspire du run d’Ed Brubaker, dans ce cas la période « Heroic Age ». Bucky a précédemment endossé le costume de Captain America après la mort de Steve Rogers à l’issue de Civil War. Heroic Age s’ouvre avec son retour. À ce moment, Helmut Zemo (le fils du nazi qui était responsable de la disparition de Bucky) diffuse dans les médias le passé de terroriste de Bucky en tant que Soldat de l’Hiver. Il parvient ainsi à le décrédibiliser.

inspiration films Marvel MCU ère d'ultron captain america civil war
(image © Marvel Comics)

 

 

Doctor Strange

inspiration films Marvel MCU dr strange
(image © Marvel Studios)

À LIRE AUSSI : La création du Dr Strange par Steve Ditko
Les origines de la version live de Docteur Strange sont proches de celle de son homologue papier. Dans Strange Tales 115, on retrouve la série d’évènements qui le conduit au Tibet. Médecin arrogant, Strange est victime d’un accident de voiture qui l’handicape. Il tente de trouver un remède en s’adressant à l’Ancien, un mystique tibétain. C’est là que les différences apparaissent : Strange n’est pas très chaud pour apprendre la magie mais voit Mordo comploter contre l’Ancien sur les ordres de Dormammu. Mordo empêche Strange de dévoiler ses plans par un sortilège, et Stephen décide de l’arrêter en apprenant à utiliser la magie. Dans le film, Kaecilius reprend le rôle de Mordo.

inspiration films Marvel MCU dr strange
(image © Marvel Comics)

Dans le film comme dans les comics, le Docteur Strange réussit à obtenir la promesse de Dormammu de laisser la Terre tranquille. Dans Strange Tales 127, il y parvient aussi, non pas en créant une boucle temporelle, mais en affrontant Dormammu face à face. Le magicien est complètement surclassé, mais le combat a détourné l’attention de Dormammu, qui utilisait une partie de ses pouvoirs pour protéger son royaume. Ce dernier est sur le point d’être envahi et Stephen Strange, pour en protéger les habitants, aide son ennemi à dresser un champ de force protecteur. Strange utilise cette dette pour obtenir de Dormammu qu’il abandonne ses projets de conquête de la Terre.

inspiration films Marvel MCU dr strange
(image © Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 203 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.