12 scènes du MCU qui vont faire regretter Iron Man et Spider-Man !

« Du calme, c’est pas un câlin ! »

(image © Marvel Studios)

Tony Stark a eu certaines des meilleures lignes de dialogues des films du MCU. Endgame nous en a encore apporté la preuve avec son « Je suis Iron Man ». Et Robert Downey Jr s’avère absolument génial lorsqu’il faut les jouer. L’un des moments savoureux entre les 2 persos, c’est dans Homecoming, lorsqu’après avoir discuté dans une voiture, Tony se penche pour ouvrir la portière. Surpris, Peter croit qu’il lui fait un câlin. Lorsque Tony s’en rend compte, il lui lance : « du calme, c’est pas un câlin. On n’en est pas encore là ! ».

 

 

« M. Stark ? Je me fais embarquer ! »


Avengers : Infinity War
commence par une escarmouche entre l’Ordre Noir de Thanos et Iron Man, Dr Strange… et Spider-Man, venu filer un coup de main. L’occasion d’une bagarre intéressante où Tony et Peter combattent de manière coordonnée et pleine de panache. Cette entente qui fait plaisir à voir, on va la retrouver tout au long d’Infinity War, que ce soit dans les dialogues plein d’humour et surtout dans le combat épique contre Thanos.

À LIRE AUSSI : 3 scènes de la bande-annonce d’Infinity War qu’on ne voit pas dans le film

 

 

 « M. Stark, je ne me sens pas très bien… »

(image © Marvel Studios)

Tout le monde a été surpris à la fin d’Avengers : Infinity War de découvrir que Marvel Studios n’a pas édulcoré le « Snap ! » de Thanos. Oui, les superhéros Marvel meurent, en grand nombre. Parmi eux, Peter Parker dont la dernière scène du film est émouvante puisqu’il tombe littéralement en poussière sous les yeux de Tony. Peter ne cesse de répéter « je ne veux pas m’en aller, je vous en supplie, je ne veux pas m’en aller », ce qui renforce encore plus l’intensité de la scène, probablement la plus réussie de toute ce passage d’Infinity War.

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 558 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.