10 virus mortels qui ont infecté l’Univers Marvel !

Le virus Legacy

virus legacy
(image © Marvel Comics)

Le virus Legacy est peut-être le virus le plus connu des lecteurs de comics Marvel. Car celui-ci a contaminé bon nombre de mutants. Le responsable de ce virus Legacy s’appelle Stryfe, le clone maléfique de Cable venu de 2000 ans dans le futur. Une des victimes les plus connues du virus Legacy reste Illyana Raspoutine, la sœur cadette de Colossus. C’est justement le sacrifice du mutant russe qui a permis de trouver un remède au virus Legacy.

À LIRE AUSSI : Le livre noir des X-Men : 15 sales petits secrets des mutants Marvel !

(image © Marvel Comics)

 

 

Le virus Ultimo

virus ultimo
(image © Marvel Comics)

Tout commence par Ultimo, un androïde géant et ennemi d’Iron Man. Ultimo est créé par des extraterrestres contre lesquels il finit par se retourner. À partir des débris d’Ultimo, le Dr Philipp Prometheus ( !) du HAMMER conçoit le virus Ultimo, capable de donner à toute personne infectée des pouvoirs surhumains. Quel que soit l’espèce du porteur, le virus transforme tout en une machine meurtrière dotée d’une vision laser, et d’une force, d’une résistance et d’une vitesse accrue. Sa puissance est telle que le virus Ultimo peut infecter un Dieu, comme par exemple Arès.

 

 

La grippe mutante HX-N1

virus hx-n1
(image © Marvel Comics)

La grippe HX-N1 est un virus de synthèse conçu pour annuler les pouvoirs des mutants. Ce virus apparait dès Uncanny X-Men n°521 et se repend un peu plus tard dans la saga Quarantine. Aussi appelé « Contagion X », HX-N1 ressemble à une banale grippe, mais fulgurante puisqu’il agit très rapidement. Wolverine, puis Namor sont touchés. L’inventeur du virus, le supervilain Lobe, s’injecte par erreur la grippe HXN1 : il se retrouve donc à devoir développer un remède pour guérir s’il ne veut pas mourir.

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 346 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.