War of the Realms n°3 : La chute de Malekith et l’avènement d’un roi

War of the realms n°3
(image © Marvel Comics)

Le 3e et dernier numéro du softcover War of The Realms tient toutes ses promesses dans un final épique et flamboyant. Entre l’apparition d’une nouvelle équipe et un changement de statu quo pour le dieu du Tonnerre, la fin de War of The Realms apporte des changements dans l’univers Marvel.
■ par Fletcher Arrowsmith

 

La trame tissée par Jason Aaron sur Thor aboutit à sa conclusion, 7 ans après sa reprise en main de la série régulière en 2012. La guerre des royaumes bat son plein sur Terre et Malekith n’a jamais été aussi prêt d’infliger leur plus lourde défaite à Thor et aux Asgardiens. Il faudra plus d’un Thor et l’aide de nombreux superhéros Marvel pour mettre fin au chaos apporté par l’elfe noir…

 

War of the realms n°3
(image © Marvel Comics)

 

War of the Realms, une conclusion fracassante

La pièce du boucher, la série qui donne son titre à cet event de très bonne qualité se termine avec 2 numéros gigantesques. Jason Aaron a su faire monter la sauce et le 5e numéro s’ouvre avec un Thor qui vient de perdre ses 2 parents, Freya et Odin. Maitrisant parfaitement l’écriture d’une saga, Jason Aaron met en place les dernières pièces dans War of  the Realms n°5, juste avant la conclusion. Beaucoup d’actions dans les multiples champs de bataille où le lecteur croise un certains nombres de héros – Wolverine, la Panthère Noire, Iron Man, le Punisher, etc. – dans des moments tous plus épiques les uns que les autres. Mais c’est surtout la purification de Thor dans la fournaise du Soleil, à l’instar d’Odin et Yggdrasil dans la mythologie qui marque les esprits. L’ensemble des séries annexes converge alors vers War of the Realms n° 6. Et là les amis, on ne rigole plus. Russel Dauterman envoie de la buche pour un affrontement final dantesque où Jason Aaron convie plusieurs Thor pour mettre sa raclée à l’elfe noir. La multiplication des marteaux et de ses porteurs étant un fil conducteur de son run, le scénariste des Avengers reste fidèle à lui même dans cette réunion de famille. Le récit enchaine les morceaux de bravoure sur des planches épiques de Russel Dauterman. On assiste au retour de personnages disparus mais également à la création d’une nouvelle héroïne. Enfin à voir un Thor éborgné on se dit que la boucle va se boucler quand on se remémore les temps anciens où Esad Ribic croquait Thor, en père de tous dans les 1ers épisodes de Jason Aaron sur le dieu du Tonnerre. La conclusion de War of The Realms c’est du comics mainstream comme on les aime : brutal, magnifique, épique avec son lot d’émotion et d’évolutions. Bref un incontournable.

 

War of the realms n°3
(image © Marvel Comics)

 

War of the Realms Strikeforce : the War Avengers n°1

Dennis Hallum connut également sous le nom de Dennis Hopeless (Cable and X-Force, Spider Woman) met en scène une équipe d’Avengers inédite et hétéroclite. Dirigée par Captain Marvel cette nouvelle équipe composée de Deadpool, Captain Britain, le Soldat de l’Hiver, Venom, Sif, l’Arme H et Black Widow se retrouve en 1re ligne en étant chargé de défendre la Terre contre les hordes de Malekith et notamment les géants des glaces. Beaucoup d’action et de rythme dans ce War of the Realms Strikeforce : the War Avengers qui nous fait voyager des profondeurs de l’océan à Londres en passant par l’Arizona. Dennis Hallum arrive à bien caractériser le personnage de Captain Marvel en tant que chef d’équipe et de guerre. Tant mieux car à la vue des personnalités de son équipe elle a fort à faire pour en tirer le meilleur. Ce numéro permet de comprendre comment Malekith obtient le symbiote de Venom (vu dans le softcover War of the Realms 2). Kim Jacinto et Ario Anindito se partagent la partie graphique. J’ai une nette préférence pour les dessins de Kim Jacinto (Sentry) très efficace et assez sombre qui correspondent plus à l’atmosphère pesante du récit. La conclusion aboutit à la création d’une formation des Avengers de Guerre.

 

War of the realms n°3
(image © Marvel Comics)

 

War of the Realms Strikeforce : Journey into Mystery n°5

Entre les 2 derniers numéros de War of Realms, s’intercale la fin de la minisérie War of the Realms Strikeforce : Journey into Mystery. Cette dernière aura alterné des morceaux de bravoures avec des séquences assez potaches dans le pure style de nombreuses séries Marvel de ces dernières années. J’avoue être peu friand de ce style d’écriture surtout quand on possède un tel casting. Les McElroy s’inscrivent dans une tradition de road movie à l’américaine où on a du mal à se sentir impliqué. C’est dommage car War of the Realms Strikeforce : Journey into Mystery donne l’occasion de voir à nouveau Laussa, la fille d’Odin et Freya conçue dans les pages de la très bonne série Angela : Asgard’s Assassin . A l’image du dessinateur  André Lima Araújo (Generation Gone, Ben Reilly : Scarlet Spider) qui ne force pas son talent, l’ensemble se laisse lire mais les blagues de Spider-Man ou Thori lassent rapidement tout comme voir des personnages d’envergures comme Ares ou Wonder Man tournés en ridicule.

 

War of the realms n°3
(image © Marvel Comics)

 

War of the Realms : le meilleur event Marvel de ces dernières années ?

Il est trop tôt pour savoir comment War of The Realms passera l’épreuve du temps. Néanmoins force est de constater que cet event comporte très peu de déchet. Construit avec cohérence, War of The Realms offre à Thor et son univers nombre de séquences mémorables. L’introduction du reste de l’univers Marvel se déroule sans accros, avec un assemblage de qualité dans la trame principale. Jason Aaron a relevé le défi de transformer une saga d’une série régulière en event, ce qui est à souligner si on compare à Axis par exemple. A la rigueur, malgré la densité du récit principal, j’aurais bien ajouté 1 ou 2 numéros de plus. L’autre réussite de War of the Realms est sans conteste, les dessins de Russel Dauterman. Celui qui c’est révélé au grand public en dessinant le volume 4 de Thor ne faiblit pas dans War of the Realms, magnifiant tous ces personnages qu’il connaît si bien. La construction de ses planches ajoute à l’ampleur de l’événement. Les rares fausses notes comme son Daredevil sont vite oubliés. Pour ceux qui veulent aller plus loin, l’épilogue de War of the Realms se trouve dans Thor n°15 publié dans le très bon softcover Avengers n°3 toujours chez Panini Comics. ■

War of the realms n°3
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

War of the Realms n°3 est un comics publié chez Panini Comics. Il contient : War of the Realms n°5 et 6, War of the Realms : Journey into Mystery n°5 et War of the Realms : StrikeForce the War Avengers n°1.




A propos La rédac' de Top Comics 20 Articles
La rédaction de Top Comics est composée de : Doop, JB, Ben Wawe, Fletcher Arrowsmith, Mad Monkey, Christophe Colin, Marc Cagnon et Stéphane Le Troëdec.