War of the Realms n°1 : faut-il craquer pour le crossover Marvel de début 2020 ?

war of the realms 1
(image © Marvel Comics)

La Guerre des Royaumes s’abat sur la Terre ! Jason Aaron entame l’apogée de son travail sur l’univers de Thor. Et War of the Realms commence de la plus belle des manières, grâce aux superbes dessins de Russel Dauterman !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

war of the realms 1
(image © Marvel Comics)

 

War of the Realms, ou La Guerre des Royaumes en VF, annonce la fin de l’excellent travail de Jason Aaron sur le personnage de Thor. Le grand danger pour War of the Realms aurait été de ne s’adresser qu’aux lecteurs de la série Thor. Malin, Jason Aaron n’oublie pas qu’il écrit un event global et rend le tout accessible à tous les lecteurs. Que vous ayez suivi ou pas les aventures de Thor, puis de Jane Foster en déesse du Tonnerre, War of the Realms se lit sans problème. Reste à voir si cela vaut le coup.

 

war of the realms 1
(image © Marvel Comics)

 

C’est la guerre sur Terre !

La Terre est victime d’une nouvelle invasion ! Après avoir ravagé les royaumes asgardiens, Malekith et ses troupes elfes noires envahissent New York et notre planète. Une invasion massive, où hordes d’elfes noirs, monstres et trolls déambulent dans Manhattan ! Malheureusement, Thor est retenu dans un royaume et ne peut porter secours aux humains. Reste donc aux héros Marvel à s’organiser pour repousser l’invasion, aidés par des pointures d’Asgard comme Odin, le Père de Tout ou son épouse Freyja…

 

war of the realms 1
(image © Marvel Comics)

 

Russell Dauterman, la très belle claque graphique !

S’il y a une chose qui saute aux yeux en feuilletant War of the Realms, c’est la qualité des dessins. On savait Russell Dauterman très bon dessinateur : il nous a régalé ces dernières années sur les séries Thor. Les persos et le decorum asgardien, Russel Dauterman connait, il maitrise et on le savait. Là où je l’attendais moins, c’est sur les autres superhéros Marvel ! Car l’event War of the Realms, c’est un niveau un peu au-dessus en terme de complexité. Il y a une foultitude de personnages à faire vivre et à rendre crédible tout en conservant les stéréotypes connus des lecteurs. Par exemple, Russel Dauterman capte en quelques pages le fonctionnement graphique de Spider-Man. Idem avec d’autres personnages comme Wolverine ou le Punisher. L’artiste insuffle une énergie, des détails, des postures, des effets (le flou cinétique de certains 1ers plans) qui apporte un réel plus à War of the Realms.

 

war of the realms 1
(image © Marvel Comics)

 

À LIRE AUSSI : La Mort de la Puissante Thor : la fin d’une saga digne d’une déesse

(image © Marvel Comics)

 

Deux 1ers épisodes spectaculaires

Pour Jason Aaron, c’est un peu le bout du chemin sur Asgard, ou le bout du Bifrost, si j’ose dire. Il lui faut conclure plusieurs années de travail, mais pas forcément clore plusieurs années d’intrigues. War of the Realms, c’est un peu son feu d’artifice, son bouquet final. Et il faut bien le dire, l’ensemble a de la gueule. Ça percute, ça avance, les dialogues coulent naturellement. On est dans un blockbuster, les armées de Malekith débarquent sur Terre pour tout ravager. Ça donne des scènes spectaculaires où les héros Marvel affrontent les créatures asgardiennes. Il y a du rythme et War of the Realms, sur ses 2 premiers épisodes, fonce pied au plancher et c’est bon signe, je n’ai pas vu le temps passer. Jason Aaron fait disparaitre 2 « pointures » de l’univers Marvel en 2 épisodes, dont une décapitation finale. Blam ! Ça ne rigole pas et ça fait quelques temps que je n’avais pas lu un event qui pulse à ce point.

 

war of the realms 1
(image © Marvel Comics)

 

Journey into Mystery en complément

Avec les 2 premiers épisodes de War of the Realms, Panini Comics publie les 3 premiers volets de la mini-série War of the Realms : Journey into Mystery. Comme tout crossover, La Guerre des Royaumes a de petites ramifications narratives, des historiettes « à-côté » de l’intrigue générale. Dans War of the Realms : Journey into Mystery, le ton est plus léger, plus comique, puisqu’on suit le destin de Balder chargé de veiller sur le bébé de Freyja. Balder réunit une équipe insolite de personnages pour servir de baby-sitters sur une Terre en pleine guerre. Journey into Mystery ressemble à un road movie (l’équipe se déplace en… camping-car), croise des touristes skrulls, le Ghost Rider originel et une bonne partie des vieux héros du Far West marvelien. Ce n’est pas très sérieux, mais d’un côté The McElroys emballe le tout avec suffisamment de finesse pour que ce soit amusant. Et de l’autre, le style d’André Lima Araùjo est rafraichissant et colle avec le ton de l’histoire. Journey into Mystery n’est pas un spin-off de fou, mais il tient son rang dans un 1er numéro d’un magazine qui tient toutes ses promesses ! ■

war of the realms 1
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

War of the Realms n°1 est un comics publié chez Panini Comics.

 

À LIRE AUSSI : Les 10 changements de looks radicaux de Thor !

costume thor
(image © Marvel Comics)




A propos Stéphane Le Troëdec 456 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.