Titans, saison 2 : les 8 points forts et surtout très faibles

Titans saison 2
(image © Warner Bros. Pictures)

Point faible : Des méchants pour rien

Quand on utilise Deathstroke, il faut bien savoir s’en servir. Et si dans Titans saison 2 ses origines correspondent plutôt bien à ce que l’on connaît, surtout si l’on a lu Judas Contract, le reste est quand-même assez traité par-dessus la jambe. En gros, Deathstroke est méchant parce que… Ses motivations restent floues et toute l’ambigüité du personnage ne ressort pas. C’est encore pire quand on nous inclut tout un côté soap opéra dans l’histoire, avec les différents revirements des personnages qui gravitent autour de lui. C’est raté et finalement, on a l’impression que les scénaristes ont grillé le personnage pour pas grand-chose. Son plan, celui de diviser l’équipe est vraiment foireux et ne repose pas sur un scénario solide. Mais ce n’est pas le pire : le Dr Light est réduit au rôle de crétin bourrin, qui boit des bières et fait de la muscu dans un costume absolument ridicule. Sincèrement, le traitement de ce personnage est totalement à côté de la plaque.

 

Titans saison 2
(image © Warner Bros. Pictures)

Point faible : Une équipe qui n’en est pas une

Il faut dire que l’idée de disperser l’équipe ne fonctionne pas. La tension dramatique entre les personnages est vraiment exagérée. Dick cache un lourd secret qui n’en est finalement pas un, et les réactions de ses amis autour de lui sont véritablement sans but. Ne nous mentons pas : Titans saison 2 met un point d’honneur à ne pas proposer de scènes de groupe et ne montre quasiment jamais les héros en costume. On les voit très peu utiliser leurs pouvoirs, à tel point que c’est parfois complètement absurde. Lorsque l’équipe décide de surprendre Deathstroke dans un stade de football vide en pleine nuit, elle y va en vêtements civils ! Ce n’est pas cohérent. Des personnages apparaissent ou disparaissent durant 1 ou 2 épisodes sans qu’on se demande pourquoi. Starfire a même droit à une intrigue parallèle, qui ne rattache les wagons à la série que vers le dernier épisode. Et Gar doit se métamorphoser… 2 fois. Mais on peut se demander si ce n’est pas plus mal tellement le tigre vert en image de synthèse est raté. Je comprends bien la volonté des scénaristes de faire monter la pression pour proposer un final en costume et d’amplifier l’attente autour de Nightwing, mais c’est plus gênant qu’autre chose. Nightwing, parlons-en un peu d’ailleurs.

 

Titans saison 2
(image © Warner Bros. Pictures)

Point faible : Not my Nightwing !

Nightwing est à mon humble avis LA déception de Titans saison 2. Il faut dire que depuis le début de la série, il n’avait pas été gâté avec des dialogues un peu pourris et une version ado rebelle qui avait fait très peur dès la bande annonce. Dans cette saison 2 de Titans Nightwing est devenu une sorte de jeune adulte dépressif, qui enchaîne mauvaise décision sur mauvaise décision et qui selon toute vraisemblance est une quiche totale en ce qui concerne le coaching des jeunes recrues. Bref, tout le contraire du personnage. Son histoire dans Titans saison 2 est complètement tordue, Dick devenant l’espace de plusieurs épisodes totalement délirant et se voit même enfermé en prison, victime d’une grippe où il hallucine son mentor Bruce Wayne pendant de très longues minutes. La descente aux enfers de Nightwing et sa remontée en grâce est bien trop rapide et trop mal écrite pour être crédible. L’interprétation est malheureusement douteuse et pas excellente. C’est d’ailleurs souvent globalement mal joué pour l’ensemble du casting. Je n’aime pas le personnage de Gar Logan, qui ne sert pas vraiment à grand-chose et qui est plus un boulet pour les scénaristes qu’autre chose, puisque vraisemblablement ils ont interdiction d’utiliser ses pouvoirs de transformation pour des raisons budgétaires. Le relief comique est inexistant et sa relation soap avec Raven trop lourdingue. On peut dire la même chose de Jason Todd, qui, s’il ressemble au départ point pour point on personnage que l’on connaît (à savoir le Robin le plus agaçant de l’univers DC), devient au bout d’un moment lui aussi dépressif et plein de langueur adolescente. A noter que s’il y a eu une amélioration certaine au niveau du look de Starfire (mais on pouvait difficilement faire pire), son histoire de princesse extraterrestre poursuivie est soporifique. Le personnage est une sorte de maman pour les jeunes recrues, ce qui me gêne toujours un peu dans la mesure où elle devrait plutôt être inexpérimentée. Son duo avec Donna Troy fonctionne toutefois plutôt bien en début de saison. Et ne parlons pas de Hawk et Dove, totalement transparents et englués dans des intrigues secondaires dont tout le monde se moque. Là aussi on a l’impression que les scénaristes ne savent plus quoi faire avec ces personnages, qu’ils ont totalement exploités dans la 1ère saison de Titans. Et comme ils jouent mal ! Quelques acteurs arrivent toutefois à donner le change.

 

À LIRE AUSSI : Dick Grayson : 15 faits marquants dans la carrière de Robin que les fans de la série TITANS doivent connaitre !

dick grayson robin titans 15 faits importants
(image © DC Comics)
La suite ? Tout de suite !




A propos Doop 283 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.