The Old Guard : Un film plat qui ne rend pas justice au comics

the old guard
Photo Credit: NETFLIX ©2020

Depuis le 10 juillet 2020, The Old Guard, l’adaptation du comics de Greg Rucka et Leandro Fernandez est disponible sur la plateforme Netflix. Et force est de constater que même en dépit d’un casting alléchant (Charlize Theron, Chiwetel Ejiofor, Matthias Schoenaerts) et d’un script signé Greg Rucka, on s’ennuie beaucoup. La faute à une réalisation ratée et pas à la hauteur du comics.
■ par Doop

 

the old guard
(image © Netflix)

 

Question de survie

The Old Guard est une équipe de mercenaires d’élite composée de Booker, un soldat de Napoléon, de Joe et Nicky, deux guerriers des croisades et de leur chef Andy, alias Adromache de Schytie. Lorsqu’une mission secrète, pas vraiment officielle et dangereuse se présente, c’est à eux qu’on fait appel. Ils ont le chic pour résoudre tous les problèmes, toutes les situations, même les plus mortelles. Ce qui semble évident quand on est un groupe d’immortels. En effet, sans qu’on sache trop pourquoi, nos 4 mercenaires ne peuvent tout simplement pas mourir ! Vous pouvez leur tirer dessus, les défenestrer ou les égorger, rien n’y fait ! Sauf le destin ! Alors qu’un 5e membre rejoint le groupe, The Old Guard se retrouve aux prises avec un patron de laboratoire qui veut tout simplement découvrir le secret de l’immortalité ! Pour l’instant, le principe de base du comics est bien respecté. Les 1res minutes de The Old Guard ressemblent comme 2 gouttes d’eau à la 1re arche narrative du comics de Greg Ricka et Leandro Fernandez. À tel point que celui qui connaît le comics s’ennuie un peu. La 2e partie de The Old Guard sort un peu plus du cadre du comics et nous propose 2 ou 3 nouvelles choses, mais cela ne prend pas beaucoup. C’est d’ailleurs la partie la moins réussie. On s’ennuie, les scènes de bagarre ne s’arrêtent pas et la relation entre les personnages n’est pas vraiment exploitée. Cela ne provient pas vraiment du script de Greg Rucka, peut-être un peu trop sobre, mais surtout d’une réalisation vraiment pas à la hauteur.

 

the old guard
(image © Netflix)

 

Toutes les femmes de ta vie

Autant vous le préciser tout de suite, je ne connais absolument pas la réalisatrice Gina Prince-Bythewood, je n’avais donc pas d’a priori particulier en commençant le film. Et dès le début cela commence assez mal. La réalisation est basique, plate et constellée de petits effets malvenus. En effet, la réalisatrice semble être une fan des films « caméras à la main », ce qui pourrait se comprendre sur certaines scènes d’action et qui fait toujours son petit effet. Sauf que voilà, Gina Prince-Bythewood n’est pas Katheryn Bigelow et qu’elle utilise la plupart du temps ce procédé lors de scènes statiques, où des personnages parlent entre eux. Du coup, cela donne une image qui bouge constamment, pour souvent rien de particulier. J’ai même dû vérifier si c’était le film ou un défaut de mon ordinateur ! Autre gros problème : la musique. The Old Guard est constamment morcelé de morceaux de musiques techno, rap ou rnb qui ne conviennent absolument pas aux scènes sur lequel ils sont plaqués. On passera rapidement sur la performance des acteurs, qui ne sont, au mieux, pas mis en valeur. Charlize Theron n’est pas très expressive ni inspirée, tout comme la plupart de ses partenaires, qui n’ont malheureusement pas grand chose à jouer. On sauvera quand même les performances de Chiwetel Ejiofor et de Kiki Layne, qui fonctionnent plutôt bien. Les scènes d’action sont classiques mais réussies, elles restent lisibles tout en étant trop nombreuses et trop longues. Le problème majeur de The Old Guard, c’est son manque flagrant de nervosité et de tension. La réalisatrice n’arrive pas à faire de The Old Guard un film avec des aspérités. C’est lisse, plat, trop long et surtout déjà vu des dizaines de fois. Le principe de la femme forte et badass, comme sait si bien les écrire Greg Ricka, passe totalement à la trappe.

 

the old guard
(image © Netflix)

 

Une étincelle

Je veux bien admettre qu’il est difficile d’adapter un scénario de comics en film. Mais The Old Guard souligne la totale impossibilité d’adaptation si l’on s’en tient stricto sensu au script et à l’histoire. J’avais déjà fait remarquer dans ma critique du comics que le scénario était très classique, mais bien écrit. Ce fait est exponentiellement amplifié par le manque d’audace de la réalisation. Et cela ne choquait pas dans le comics, car les silences, les liens entre les personnages qui n’étaient pas écrits reposaient en grande majorité sur les dessins et les compositions formidables de Leandro Fernandez, qui arrivait à approfondir les interstices laissés par le script de Greg Rucka. C’est ce que n’arrive pas à faire Gina Prince-Bythewood, qui réalise tout au 1er degré. Cela fait ressortir le classicisme de l’intrigue et donne furieusement au spectateur l’envie de bailler. Au mieux un film sympa de série B. Autant lire le comics, nettement plus original ! ■

the old guard
Photo Credit: NETFLIX ©2020

The Old Guard est un film réalisé par Gina Prince-Bythewood et distribué par Netflix.

 

LIRE AUSSI : The Old Guard : les guerriers immortels de Greg Rucka 

old guard grag rucka
(image © Image Comics)




A propos Doop 311 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.