C’est l’histoire d’un mech (la review de Mech Academy, tome 1)

Mech Academy tome 1

Mech Academy fait partie de la première vague de séries lancée par Paperback, le nouveau label comics de Casterman. Et c’est prometteur.
■ Par Doop

 

Tous les quatre ans, trois mechas (des robots géants et conscients venus de nulle part) atterrissent sur Terre pour se lier avec de jeunes pilotes formés à l’Académie Sky Corps. Leur but : protéger la Terre de toutes les menaces qui pourraient débarquer, et en particulier celle formée par les Shargs, sorte de gros crabes monstrueux. Quelques années plus tôt, les Shargs ont envahi le monde et pourraient bien revenir à n’importe quel moment. Sauf que cette fois-ci, à la surprise générale, l’un des robots mechas choisit Sandford Yu, le fils d’une femme de ménage, un jeune garçon n’ayant rien à voir avec l’Académie.

 

Mech Academy tome 1

 

Un très joli design

Si Mech Academy ne contient que 4 épisodes (plus des bonus), ce que je trouve toujours un peu léger, il faut reconnaître que le design des couvertures du label Paperback est particulièrement réussi. Que ce soit sur Mech Academy ou les autres séries du label, il y a une unité graphique vraiment agréable et qui devrait se démarquer dans les rayons des librairies. Et c’est un vrai point positif.
On peut aussi se demander ce que va bien pouvoir proposer Paperback dans la mesure où de nombreux éditeurs (Glenat, Delcourt, Urban, Panini, etc.) se sont déjà lancés dans une publication effrénée de comics. Leur idée est plutôt intéressante, à savoir aller chercher dans toutes les maisons d’édition des petites pépites passées sous le radar. Nous aurons donc bientôt droit à Orc Stain (Image) ou encore Magnus (Dynamite) qui méritent largement leur publication en France.

 

Mech Academy tome 1

 

Une histoire simple mais efficace

L’écrin de Mech Academy étant plutôt bon, reste à voir si l’intérieur suit. Au premier coup d’œil, on peut déjà être rassuré par la présence de Greg Pak, scénariste très honnête de mainstream (World War Hulk) et de l’excellent dessinateur Takeshi Miyazawa (Ms Marvel, Spider-Man loves Mary Jane, Runaways). Et effectivement, les deux artistes livrent une histoire assez basique, mais très sympathique et très agréable à lire. N’allez pas chercher très loin, ce Mech Academy ne révolutionne pas l’histoire des comics. Le rythme est peut-être un peu lent mais il propose une histoire très simple, très linéaire et ne cherche pas à nous proposer autre chose que du pur divertissement. Et finalement cela fonctionne. On se prend au jeu assez rapidement et personnellement, je n’ai pas relâché le bouquin avant d’avoir lu la dernière page. Ce n’est pas original, on surfe un peu sur la vague des mechas et de Pacific Rim. Mais il se dégage des planches de Miyazawa et de l’intrigue de Pak un enthousiasme communicatif.

 

Mech Academy tome 1

 

Un style de dessin très agréable

À LIRE AUSSI : Mech Academy, tome 2 : adopte un Mech ! [critique]
Les personnages de Mech Academy sont développés un peu trop sommairement, mais Greg Pak n’essaye pas d’en faire trop et de rajouter des sous-couches narratives inutiles. Les enjeux de Mech Academy sont clairement définis et ne sont pas un frein à la lecture. Côté dessins, j’aime beaucoup le style de Miyazawa, avec une ligne très claire qui convient aux lecteurs de tout âge. C’est sobre et la plupart des planches sont réussies, même si les scènes de combats sont parfois un peu confuses. Et j’ai beaucoup apprécié le design du robot principal.
De plus, Greg Pak évite le cliché du personnage représentatif d’une minorité : Sandford est d’origine coréenne, c’est un point de l’histoire mais c’est loin d’être lourdement amené ou abordé. Cela fait du bien de temps en temps, un peu de subtilité. Loin d’être inoubliable ni original, on passe toutefois un bon moment. Mech Academy est une bonne offre d’appel. Je serai présent pour la suite. ■

 

Mech Academy tome 1 couverture

Mech Academy, tome 1 est un comics de 120 pages écrit par Grek Pak et dessiné par Takeshi Mayazawa. Cet album est publié en France par Casterman au prix de 14,00 €. Les épisodes originaux (Mech Cadet Yu #1-4) sont parus aux USA chez BOOM ! Studios.




A propos Doop 199 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.