[Rétro Comics] Youngblood 1 : Rob Liefeld quittait X-Force et lançait son équipe de supersoldats chez Image Comics !

Stylo fatal

comics Youngblood 1
(image © Image Comics)

Focus maintenant sur la « Home Team » : Shaft et sa petite amie Shelly se balade au centre commercial quand soudain, bam ! embuscade. Heureusement, Shaft descend son agresseur d’un simple lancé de stylo bien placé. Les journalistes se précipitent pour interviewer le héros. Rapidement, les questions fusent sur l’intervention de Youngblood en Irak. Pas le temps de répondre (coup de chance), le bipper de Shaft résonne et le héros s’en va à toutes jambes rejoindre son QG.

 

 

Intervention sur une tentative d’évasion

comics Youngblood 1
(image © Image Comics)

En fait, tous les autres membres de Youngblood vont recevoir un signal d’alarme. L’occasion de montrer quelques membres de l’équipe comme Badrock, Chapel, Vogue, Photon et Diehard. L’heure est grave, Shaft est tendu : l’équipe a reçu un SOS ! Un véhicule pénitentiaire est attaqué par les vilains Strongarm et Gage venus libérer 2 autres de leurs copains, Deadlock et Starbright. Tout ce beau monde semble déjà se connaître, mais on ne nous en apprend pas beaucoup plus. Et très vite, Youngblood déboule et le combat s’engage. Et l’épisode se termine ainsi de manière assez abrupte.

 

LIRE AUSSI : Les 7 plus mauvaises couvertures de Rob Liefeld
plus mauvaises couvertures de Rob Liefeld

 

Rob Liefeld

comics Youngblood 1
(image © Image Comics)

Bon, on ne va pas tourner autour du pot pendant 5 pages. Youngblood, c’était peut-être cool dans les années 90, mais aujourd’hui, c’est difficilement défendable. Rob Liefeld distille quelques bonnes idées (la manipulation du grand public par les médias d’information, l’équipe de surhommes à la solde du gouvernement, avec des personnages antipathiques). Mais le tout n’est que prétexte ici à dessiner de longues scènes d’action. Si longues que finalement, cet épisode 1 nous apprend très peu de choses sur les personnages, tant l’action est prioritaire. Rob Liefeld est un dessinateur techniquement assez limité mais qui compense ses faiblesses par un certain dynamisme. Pour peu qu’on soit bon public (ou nostalgique de cette époque, c’est selon. Voire les deux). Youngblood 1 comporte quand même un paquet d’erreurs graphiques : l’anatomie et la perspective sont sacrifiées sur l’autel du cool. À noter qu’en France, Semic a interverti les histoires des équipes, l’histoire de la Home Team étant imprimée avant la Away Team. Quoiqu’il en soit, Youngblood 1, c’était un début très modeste, quand même. Nous verrons si ça s’améliore par la suite ! ■

comics Youngblood 1
(image © Image Comics)

Youngblood 1 est un comics publié en France aux éditions Semic en mai 1995.

 

LIRE AUSSI : Les 17 plus belles couvertures de Rob Liefeld

(image © Marvel Comics et Image Comics)




A propos Stéphane Le Troëdec 558 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*