Les 17 plus belles couvertures de Rob Liefeld

New Mutants annual 5

(image © Marvel Comics)

Cet annual 5 des New Mutants s’inscrit dans le crossover Atlantis Attacks. Rob Liefeld livre une couverture particulièrement colorée et dynamique. Les héros affrontent un monstre marin suggéré par un énorme tentacule au 1er plan. À noter les portraits des 3 Atlantes en médaillon.

 

 

ShadowHawk 0

(image © Image Comics)

La couverture de Milo Manara sur Spider-Woman a fait couler beaucoup d’encre. On y voyait la super-heroïne dans une pose improbable et surtout terriblement sexiste. Pourtant, en 1992, Rob Liefeld livrait cette couverture dans le même style… Mais avec un homme ! Plus sérieusement, ShadowHawk est une série imaginée par Jim Valentino (Les Gardiens de la Galaxie). Sur cette couverture et dans tout l’épisode 0, Rob Liefeld fait évoluer son style de dessin pour se rapprocher de ce que ferait un Jae Lee (époque Namor) ou un Scott McDaniel débutant. Étonnant.

 

 

The Walking Dead 1 variant cover

(image © Image Comics)

Inutile de présenter Walking Dead. Sur cette variant cover, Rob Liefeld utilise une composition qu’il affectionne : un personnage central entouré de visages en fond d’image. Sauf qu’ici, il ne dessine que des zombies globalement réussis. Au centre, on retrouve Rick Grimes, un des personnages principaux du comics, le visage fermé et fusil à la main. Simple, mais efficace.

 

 

Cable 150

(image © Marvel Comics)

On reproche parfois à Rob Liefeld son manque d’inspiration pour les fonds. Ici, c’est simple : il n’y en a pas ! Car il s’agir de vraiment se concentrer sur les personnages, que Rob Liefeld affectionne particulièrement. À noter son Doop, dans une variante étonnante et plutôt réussie !

À suivre page 5




A propos Stéphane Le Troëdec 487 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.