Les 17 plus belles couvertures de Rob Liefeld

King : Jungle Jim 1 Rob Liefeld variant

(image © Dynamite)

Jungle Jim est une série retro-SF et spin-off de Flash Gordon publiée chez Dynamite. L’occasion pour Rob Liefeld de s’illustrer dans un autre registre que les super-héros. On pense par exemple à Robin des Bois. Jungle Jim se tient en embuscade sur une branche d’arbre, épées à la main. Les yeux de Jim sont dissimulés par sa capuche ce qui n’empêche pas son regard intense d’interpeler le lecteur.

 

 

New Mutants 88

(image © Marvel Comics)

Cette couverture de New Mutants fonctionne bien. Cable découvre le corps de Pyro qui manifestement a passé un sale quart d’heure. Et derrière Cable surgit le Colosse, sourire grimaçant à la bouche. Cable a l’air tout petit face à cet incroyable marmule ! Encore une fois, le concept est simple, mais ça marche.

 

New Mutants 100

(image © Marvel Comics)

Un épisode historique pour New Mutants, puisqu’il s’agit du dernier ! L’équipe change de nom pour devenir X-Force (et une nouvelle série éponyme). Rob Liefled rend hommage aux personnages via une couverture dynamique où Domino, Felina, Warpath et Shatterstar donnent l’impression de littéralement surgir de la cover. Une des couv’ les plus réussies de Rob Liefeld !

 

 

New Mutants annual 6

(image © Marvel Comics)

La suite de la saga Days of Future Present et plus précisément de Fantastic Four Annual 23. D’ailleurs, si la couverture annonce qu’il s’agit de la 3ème partie, en fait c’est la 2nde dans l’ordre de lecture. Le personnage central de la cover est Franklin Richards, le fils de Reed et Susan des Quatre Fantastiques. Rob Liefeld réussit assez bien à retranscrire la puissance du personnage, quasi messianique. Derrière une horde de Sentinelles semblent bien menaçantes. Les héros de X-Force semblent en mauvaise posture tout en bas du dessin.

À suivre page 4




A propos Stéphane Le Troëdec 558 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.