Les 11 RELOOKINGS de superhéros les plus FOIREUX !

(image © Marvel Comics, DC Comics)

Chez un superhéros de comics, le costume est très important. Pour les lecteurs, aussi. Alors quand un personnage change de costume et que le changement n’est pas très heureux, c’est le drame ! Voici 11 tentatives de relooking complètement foireuses !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

 

Lobo

Lobo (image © DC Comics)

À ses débuts, Lobo est un pastiche savoureux des anti-héros des années 70 et 80 comme Wolverine, par exemple. En 2011, à l’occasion du New52, DC Comics profite du reboot pour recréer Lobo. Grave erreur : les lecteurs sont très attachés à l’aspect amusant du personnage originel ! Ce « nouveau » Lobo est à ce point lisse qu’on le prendrait pour un imposteur. Qui peut penser un seul instant que ce gamin bien coiffé, propre sur lui, puisse être le Lobo ? Où est passé le mercenaire sanguinaire et à la gouaille légendaire ? Marche arrière toute ! DC Comics évacue vite fait ce relooking pour revenir à la version traditionnelle.

 


Nightwing

Nightwing (image © DC Comics)

Dick Grayson est le tout premier Robin, sidekick de Batman. Quand il quitte Batman pour voler de ses propres ailes, il change de nom et de costume, pour devenir Nightwing. Jusqu’ici, tout va bien, sa tenue étant un prolongement en plus sérieux de celle de Robin. Sauf que sa petite-amie, Starfire, y met son grain de sel… Le résultat ? Des couleurs bleu ciel et bleu foncé avec du jaune, et surtout un col hallucinant. Difficile de le prendre pour un justicier des rues, vraiment.

 

 

Speedball/Penance

Speedball Penance (image © Marvel Comics)

À LIRE AUSSI : 20 super-héros SURPUISSANTS qui n’avaient VRAIMENT pas besoin qu’on leur ajoute des pouvoirs (et pourtant…)
À l’origine, Speedball est un personnage joyeux, naïf et sautillant de l’équipe des New Warriors. Tout change pour lui quand il déclenche une explosion qui fait de nombreuses victimes, catastrophe à l’origine de la fracture Civil War. Speedball change alors du tout au tout. Penance, c’est son nouveau nom, devient un personnage sombre, brisé et torturé, en quête de rédemption. Côté costume, il troque son collant bleu pour une armure très particulière, bardée de piques. En effet, la porter le fait souffrir ! Sauf que ce nouveau costume est laid. Il évoque plus une tenue bondage ou une créature du jeu vidéo Silent Hill. Bref, on en a trop fait dans le côté dark.

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 344 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.