Killers : entre John Wick et Atomic Blonde, les super-espions de Valiant lancés dans une quête meurtrière !

(image © Bliss Éditions, Valiant comics)

Vous connaissez sûrement déjà le héros Valiant appelé Ninja-K. Vous ignorez peut-être qu’il n’est qu’un des espions du programme NINJA. Découvrez le destin des autres super-espions de Valiant Comics, dans un comics dynamique et enlevé !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

(image © Bliss Éditions, Valiant comics)

 

La programme NINJA des services secrets britanniques entraîne les meilleurs espions. Il leur apprend aussi à utiliser leur « ki », une force surnaturelle qui leur confère des pouvoirs surhumains. Mais depuis de nombreuses années, le programme NINJA a été fermé : ses agents se sont dispersés. Libres d’évoluer à leur compte, ils ont connu des fortunes diverses. Aujourd’hui, Jonin, leur ancien entraîneur, reprend contact avec eux pour leur confier une nouvelle mission : récupérer les « Larmes du moine qui brûle », des artefacts occultes, promesses d’une vie prolongée…

 

(image © Bliss Éditions, Valiant comics)

 

Un univers Valiant en expansion

Avec Killers, l’univers labelisé « espionnage » des comics Valiant continue de s’étoffer et de s’étendre. En effet, Killers est un spin-off autonome de l’intégrale Ninja-K, qui nous a fait fort impression à sa sortie en 2019. Ici, il n’est pas question des aventures de Colin King, alias Ninja-K, mais bien de ses « équipiers », beaucoup moins connus. L’intégrale Ninja-K nous avait déjà permis de faire furtivement connaissance avec les autres agents du programme NINJA. Killers vient ajouter 5 nouveaux héros et explorer un peu mieux les liens qui les unissent… ou pas, puisqu’on ne peut pas dire que règne une bonne et franchement camaraderie parmi les agents NINJA !

 

(image © Bliss Éditions, Valiant comics)

 

Fernando Dagnino, la force de frappe (graphique) de Killers !

Killers n’est uniquement la 1re série de Fernando Dagnino pour Valiant, c’est également le retour du dessinateur aux comics après 2 ans d’absence, bien occupés par Smart Girl publié aux Éditions Réflexions ou L’Agent publié chez Glénat. Killers présente un mix entre films d’espionnage à la James Bond et les films de kung fu, avec des superpouvoirs. L’équivalent d’un mélange détonnant entre John Wick et Atomic Blonde ! Autant dire que l’artiste a de quoi s’amuser, graphiquement parlant. Et avec Killers, il nous régale ! Les scènes d’action sont fluides et spectaculaires, sans perdre en lisibilité. Et avec le nouveau casting mis en avant, Fernando Dagnino se retrouve à illustrer des personnages très marqués et charismatiques. Mentions spéciales à Ninja-G, « Pam Grier » moderne aux lunette miroirs, ou Ninja-E, télépathe muet et masqué au look terriblement badass.

 

(image © Bliss Éditions, Valiant comics)

 

Cinq épisodes secs et efficaces qui se concentrent sur les personnages

O.K., l’intrigue générale de Killers tient sur un timbre-poste et tient plus du prétexte à enchaîner les scènes d’action survitaminées qu’autre chose. Mais le scénariste B. Clay Moore soigne le travail, ne bâcle pas pour autant. Il ramasse son intrigue sur 5 épisodes secs et efficaces. Surtout, conscient qu’il n’a pas énormément à raconter, il se concentre sur ses personnages. Si bien qu’on se retrouve avec quasiment un agent NINJA mis en avant par épisode. Cela permet d’éviter la réunion de personnages creux. Quand le final se met en place, on s’est beaucoup mieux familiarisé avec ces 5 nouveaux super-espions. Si bien qu’on referme Killers en se disant qu’on a assisté aux 1ers pas réussis d’une bande de persos qu’on aimerait bien retrouver très rapidement chez Bliss Éditions, afin que cet album ne reste pas un simple one-shot sans lendemain. ■

(image © Bliss Éditions, Valiant comics)

Killers est un comics publié en France chez Bliss Éditions. Il contient : Killers n°1 à 5.

 

LIRE AUSSI : Le classement des 10 persos Valiant les plus puissants !

héros Valiant
(image © Valiant Comics)




A propos Stéphane Le Troëdec 467 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.