Joker : un opera malsain et sanglant qui ne respecte pas la version canonique des personnages !

joker lee bermejo brian azzarello
(image © DC Comics)

Joker est un polar sombre et malsain dédié au Clown Prince du Crime signé de Brian Azzarello et Lee Bermejo. Si ce Joker s’inspire de l’interprétation de l’acteur Heath Ledger dans The Dark Knight, le traitement outrancier de certains personnages secondaires les rend méconnaissables.
■ par Christophe Colin

 

joker lee bermejo brian azzarello
(image © DC Comics)

 

Le Joker vient d’être libéré de l’asile d’Arkham. Et il est loin d’être euphorique car, en son absence, les hommes de son gang ont divisé son territoire et se sont enrichis. De retour à Gotham City, il est bien décidé à reprendre ce qui lui appartient et il entraîne Jonny Frost son homme de main dans sa sanglante croisade…

 

joker lee bermejo brian azzarello
(image © DC Comics)

 

Une histoire vue par les yeux d’un sous-fifre du Joker

À LIRE AUSSI : Les 10 Jokers les plus dingues !
Bien que le Joker soit le personnage principal de cette histoire de Brian Azzarello et de Lee Bermejo, le Clown Prince du Crime n’en est pas le narrateur. Celui qui nous raconte cette aventure, c’est Jonny Frost, un gangster sans avenir qui assume cette tâche ingrate. Le Joker est prêt à tout pour parvenir à ses fins, quitte à se frotter à ses anciens hommes de main voire au gratin de la pègre de Gotham City. Une galerie d’adversaire qui va du Sphinx au Pingouin en passant par Double Face. Le Joker n’est pas avare de coup bas et autres atrocités envers ses adversaires, ce qui permet à cette association de créateurs de montrer des scènes malsaines, gore et violentes.

 

joker lee bermejo brian azzarello gang
(image © DC Comics)

 

Why so serious ?

À LIRE AUSSI : 6 acteurs qui ont incarné le Joker au cinéma et à la télé
C’est là que le bât blesse car le Joker a complètement oublié qu’il était un plaisantin. Dans cet album, la seule facette mise en avant du Joker est le fait que ce soit l’un des pires psychopathes de tous les temps. Le pauvre Johnny Frost ne se rend compte que trop tard dans quel traquenard il s’et fourré. À l’image des méchants de Gotham City, il ne va pas se sortir indemne de sa rencontre avec le Joker. Sorti en 2008, soit la même année que le film The Dark Knight, on retrouve dans ce comics toute la démesure et la folie de la performance de l’inoubliable acteur Heath Ledger. On peut même se demander si Brian Azzarello et Lee Bermejo ne tentent pas de transférer la version d’Heath Ledger au Joker des albums papier. Hélas, malheureusement pour les lecteurs, les 2 artistes passent totalement à côté de leur récit. Joker est une surenchère de violence gratuite globalement insupportable.

 

joker lee bermejo brian azzarello harley quinn striptease
(image © DC Comics)

 

Des personnages méconnaissables

À LIRE AUSSI : 10 idées cadeaux pour un fan de Batman !
On peut s’étonner qu’avec ce Joker les grands pontes de DC Comics laissent Brian Azzarello et Lee Bermejo jouer avec leurs personnages d’une manière aussi outrancière. Ainsi, Harley Quinn devient une strip-teaseuse mutique ; le Pingouin, un bouffon pathétique ; le Sphinx, un m’as-tu-vu grand-guignolesque et Double-Face perd de sa superbe en demandant de l’aide à Batman après avoir été effrayé par le Joker. D’ailleurs, Batman est le seul personnage à se sortir intact de ce jeu de massacre inutile et vain, le Chevalier Noir n’apparaissant qu’à la fin de cet album, le temps de quelques pages. Du coup, Joker est un polar urbain malsain et violent et ne rend pas hommage au Clown Prince du Crime de DC Comics. ■

joker lee bermejo brian azzarello
(image © DC Comics, Urban Comics)

Joker est un comics publié en France par Urban Comics.

 

À LIRE AUSSI : Qui est le Joker ? Les vraies origines du Clown Prince du Crime !

Joker
(image © DC Comics)




A propos Christophe Colin 30 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.