Comics : 20 numéros anniversaires qui ont marqué les lecteurs !

(image © Marvel Comics, Vertigo)

Pour fêter la 1re bougie de Top Comics, parcourons ensemble les numéros anniversaires les plus mémorables de l’histoire des comics !
■ par JB

 

Les comics aiment les anniversaires. Les numéros multiples de 25 sont généralement l’occasion de doubler le nombre de page (et parfois le prix) afin de fêter l’occasion. Hommage au personnage de la série, ouverture pour de futures intrigues ou conclusion des histoires en cours… À l’occasion de la 1re bougie de Top Comics, voici 20 comics anniversaires qui ont marqué la mémoire des lecteurs ! Et si vous aussi vous avez des numéros anniversaires incontournables, venez les proposer sur notre page Facebook !

 

 

Avengers 100

(image © Marvel Comics)

En 1972, le 100e numéro d’Avengers montre l’invasion d’Asgard par les Avengers. En effet, le dieu Ares et l’asgardienne Amora l’Enchanteresse ont transformé les Olympiens en statues de cristal, à l’exception d’Hercule. Ce dernier alerte les Avengers. Ceux-ci rassemblent les Avengers actuels et passés, y compris Hulk qui avait quitté l’équipe dès le 3e numéro et Spadassin qui a trahi l’équipe. Avengers 100 est l’une des rares occasions où Barry Windsor-Smith illustre des superhéros. Chaque personnage a l’occasion de briller, et on utilise Hulk à contre-emploi de façon amusante. Un superbe anniversaire !

 

 

Fantastic Four 200

(image © Marvel Comics)

Précédemment, le Dr Fatalis a enlevé les 4 Fantastiques afin de transférer leurs pouvoirs à son « fils ». Celui-ci est en fait le clone de Fatalis, une version non défigurée de lui-même. Cependant, ce clone s’est retourné contre son créateur qui a été forcé de le détruire. Au même moment, une révolte des latvériens menace la couronne du dictateur. Les 4 Fantastiques partent pour faire échouer les plans de Fatalis, mais Reed Richards reste en arrière pour affronter sa némésis. Le duel est autant mental que physique, et Reed Richards déjoue pièges après pièges pour finalement neutraliser Fatalis. Un numéro anniversaire culte de 1978 qui marque l’un des affrontements définitifs entre Mr Fantastic et le dictateur de Latvérie.

 

 

Conan The Barbarian 100

(image © Marvel Comics)

Fin de la saga de la Reine de la Côte Noire ! Les lecteurs un peu familiers de l’univers de Robert E. Howard savent où cette histoire va. Conan file le parfait amour avec la reine pirate Bêlit depuis des mois. En approchant de la rivière Zarkheba, l’humeur de Bêlit et de son équipage devient sombre : peu avant l’arrivée de Conan, ils ont trouvé un vaisseau abandonné, dont le seul occupant a perdu l’esprit. Malgré des présages néfastes, l’équipage reste fidèle à leur capitaine et la suit jusqu’à un temple abandonné, où ils trouvent un inestimable trésor. Sur le chemin du retour vers le navire, Conan tombe empoisonné par la flore. À son réveil, l’équipage est devenu fou ou a péri. Quant à Bêlit… En 1979, le trait toute en puissance de John Buscema magnifie l’histoire du Cimmérien.

 

 

Action Comics 500

(image © DC Comics)

Ce numéro anniversaire est illustré par Curt Swan, un des artistes majeurs de Superman. L’histoire suit l’inauguration d’un musée dédié au héros kryptonien. Kal-El revit plusieurs époques de son passé ; sa vie sur Krypton jusqu’à la destruction de sa planète natale, sa jeunesse à Smallville puis son arrivée à Metropolis. En compagnie de Lois Lane et Lana Lang, Clark visite l’aile consacrée à ses ennemis. À l’insu de tous, il est remplacé par un clone. Ce musée est un nouveau piège de Lex Luthor qui compte tuer Superman et ses proches et remplacer le héros par un double. Ce numéro 500 est donc un hommage à toute l’histoire de Superman, et parvient à rendre intéressant des scènes connues. On voit notamment Kal El fondre en larmes en public lorsqu’il se remémore la mort de ses parents et de sa planète. Action Comics 500 (1979) justifie également ce retour dans le passé : Luthor tente de transférer la mémoire de Superman à son clone durant tout l’épisode.

 

 

Justice League of America 200 (1982)

(image © DC Comics)

La nouvelle génération de la Justice League (Black Canary, Green Arrow, Red Tornado, Elongated Man, Firestorm, Zatanna et Atom) est inexplicablement attaquée par les 1ers membres de l’équipe. En réalité, ce comportement étrange est lié à l’origine de la League. Les extraterrestres nommés les Appellaxians ont été contrés par Superman, Batman, le Martian Manhunter, Wonder Woman, Green Lantern ou encore Flash qui ont alors créé la Justice League. Cependant, ils leur ont implanté une suggestion post-hypnotique qui vient de s’activer et dresse les héros les uns contre les autres. En 1982 Justice League of America 200 rend hommage à la formation de la League en réunissant plusieurs grands artistes : George Perez, Brian Bolland, Carmine Infantino, Joe Kubert, Jim Aparo et d’autres.

 

 

Captain America 300

(image © Marvel Comics)

Dans les numéros qui précèdent Captain America 300 datant de 1984, Steve Rogers connait un vieillissement accéléré avant de découvrir que le responsable n’est autre que Crâne Rouge, qui enlève également les proches de Steve Rogers. Les 2 vieillards usent de toutes leurs forces pour un dernier combat. Cependant, au dernier moment, Captain America refuse de porter le coup de grâce. Ulcéré devant cet acte de bonté, Crâne Rouge supplie Captain America de le tuer avant d’avoir une attaque qui lui est fatale. Steve Rogers lui-même succombe à un poison avant d’être sauvé par un nommé Black Crow. Derrière cette conclusion l’idée était de remplacer Captain America par un héros amérindien. Jim Shooter refuse, et Steve Rogers retrouve sa jeunesse quelques numéros plus tard.

 

 

Incredible Hulk 300

(image © Marvel Comics)

Depuis plusieurs mois, Hulk a l’intelligence de Bruce Banner et a reçu une grâce présidentielle. Cependant, Banner laisse progressivement la place à la sauvagerie du géant de jade, jusqu’à disparaitre. Dans Incredible Hulk numéro 300 (1984) c’est donc un Hulk bestial qui est lâché sur New York. Spider-Man, Iron Fist et Luke Cage, les Fantastic Four et les Avengers tentent d’intervenir mais Hulk est devenue une force irrépressible. Pendant ce temps, le Docteur Strange passe en revue plusieurs dizaines de dimensions pouvant accueillir le Hulk sauvage. Un combat épique entre Hulk et les héros Marvel qui introduit une nouvelle ère pour le personnage.

 

 

Uncanny X-Men 200

(image © Marvel Comics)

En 1985, dans Uncanny X-Men 200, Magneto s’est livré pour être jugé pour crimes contre l’humanité à Paris. Gabrielle Haller et Charles Xavier préparent sa défense, mais le professeur X commence à avoir des palpitations cardiaques de plus en plus fréquentes. Haller parvient à faire supprimer les plus anciennes charges, mais son attaque sur un sous-marin nucléaire et le meurtre de son équipage pèse en défaveur de Magnéto. En parallèle, les Starjammers accompagnés par Carol Danvers reviennent sur Terre afin d’aider Xavier. Ailleurs, Madelyn prior, l’épouse enceinte de Cyclope, ressent des contractions. Ce numéro 200 annversaire est un tournant pour Magnéto qui rejoint les X-Men privés de Charles Xavier et prend la direction de l’école de mutants.

 

 

Iron Man 200

(image © Marvel Comics)

Toujours en 1985, après sa chute dans l’alcoolisme et sa lutte contre cette addiction, Tony Stark reprend l’armure afin de combattre celui qui a détruit sa vie : Obadiah Stane. Ce dernier l’a ruiné, a détourné Stark Enterprise puis fait dynamiter ses nouveaux locaux. Il enfile ainsi une nouvelle armure d’Iron Man, Mark VII dite la « Silver Centurion ». Cependant, Obadiah Stane découvre des notes de Stark sur la technologie Iron Man et fait construire sa propre armure, Iron Monger. S’ensuit un affrontement au sommet entre les 2 hommes.

 

 

Airboy 50

(image © Eclipse Comics)

Davy Nelson est le fils d’Airboy, le héros de la Seconde Guerre mondiale. À la mort de son père, il prend sa suite. Sa 1re mission est de libérer Valkyrie de Misery, l’incarnation de la mort pour les aviateurs. Dans les numéros qui précèdent, le corps de son père est volé par Misery. Davy entre dans le royaume des morts de Misery afin de sauver l’âme du 1er Airboy. En 1989, sur ces prémisses absurdes, Chuck Dixon, Andy et Adam Kubert s’amusent à imaginer cet au-delà de l’aviation. La 1re âme rencontrée est celle d’Howard Hughes, et Davy rencontre une série d’ennemis décédés durant la série. Le final est explosif et envoie Davy dans des contrées inconnues, signant la fin de la série.

 

 

Detective Comics 600

(image © DC Comics)

Dernière partie de l’histoire Blind Justice datant de 1989, ce numéro anniversaire commence avec Bruce Wayne dans un état critique à l’hôpital : il risque de ne plus pouvoir remarcher. Il fait également d’accusation d’espionnage. Malgré son état, Wayne parvient à devenir Batman à l’aide d’une machine lui laissant prendre possession d’un volontaire, Roy. Alors qu’il traque le responsable de son état, l’ancien mentor de Bruce, Henri Ducard, arrive à Gotham. Ce numéro anniversaire est intéressant car il annonce plusieurs histoires à venir. Le remplacement de Batman après des blessures graves annonce Knightfall. Le procès du héros et le retournement de l’opinion publique sera reprise dans Batman : Meurtrier et fugitif. Comme dans No Man’s Land, il est évident que le Commissaire Gordon connait l’identité de Batman. On pense même au futur Batman Begins avec l’histoire de Ducard.

 

 

Daredevil 300

(image © Marvel Comics)

Dernière partie de la saga Last Rites, ce numéro voit la chute de Wilson Fisk, le Caïd. Ce dernier s’est mis à dos HYDRA qui affaiblit sa position. Il devient également la cible d’un procès fédéral, sur la base de renseignements fournis par Daredevil. Le Caïd devient de plus en plus instable et tente de contrer Murdock à l’aide d’une vieille pièce à conviction. Dans un combat de plus en plus désespéré pour Wilson, Murdock détruit la preuve. Fisk est déchu de son statut de Caïd, mais entreprend de reprendre son titre depuis la base. Cette histoire de 1992 clôt le chapitre initié par Frank Miller et continué par Ann Nocenti, et fait notamment écho au mythique Daredevil : Renaissance. Daredevil la série Netflix saura s’en souvenir.

 

 

Spectacular Spider-Man 200

(image © Marvel Comics)

Depuis plusieurs mois, la menace d’Harry Osborn plane sur la vie de Peter Parker. Harry est redevenu le Bouffon Vert et connait son identité secrète. Après un précédent combat Osborn avait été expédié à l’asile, mais il vient d’en sortir et rejoint son épouse Liz et son fils Norman. Harry enlève Mary Jane, l’épouse de Parker, et tente de la convaincre qu’il a changé. Cependant, il harcèle Peter en menaçant de révéler son identité à la presse, et tente de convaincre l’opinion publique de sa réhabilitation en créant une fondation caritative. Harry devient cependant de plus en plus instable, et finit par piéger Parker dans l’immeuble de la fondation qu’il menace de faire sauter. Avec ce numéro anniversaire, JM DeMatteis et Sal Buscema achèvent une histoire qui court depuis la saga « Parfums d’enfance », intrigue qui joue sur les sentiments de haine et d’amitié qui unissent Peter Parker et Harry Osborn.

 

 

Amazing Spider-Man 400

(image © Marvel Comics)

En 1995, soit peu avant la Saga du Clone, la tante de Peter, May Parker, fait une attaque qui l’a plongé dans le coma. Le clone de Peter, Ben Reilly, revient en ville pour être à son chevet. Dans Amazing Spider-Man 400, May s’éveille de son coma et révèle qu’elle a deviné que Peter est Spider-Man. Cependant, cet éveil est un chant du cygne et May s’éteint devant son neveu, alors que Ben Reilly doit rester cacher pour la pleurer. Cependant, lors de la veillée funèbre, Parker est arrêté pour meurtre à la surprise de tous. Un grand moment de l’inégale Saga du Clone, malheureusement annulé durant la saga Spider-Man: Le Chapitre Final.

 

 

Savage Dragon 75

(image © Image Comics)

Savage Dragon découvre les actes de Damien, hybride d’humain et des martiens de Mars Attacks. En effet Damien a fait détonner une bombe qui a annulé les pouvoirs des surhumains de la terre. Il a également fait croire à la mort de l’enfant de Dragon, Malcolm, qui ne rencontre son père qu’à présent. Savage Dragon réalise que Damien prépare une nouvelle invasion pour ses ancêtres martiens, et menace d’exécuter le jeune hybride. Cependant, ce geste a des conséquences apocalyptiques. Ce numéro anniversaire datant de 2000 conclue plusieurs années d’intrigues, notamment celle ouverte par Mars Attacks Image Comics. Malcolm est présenté à son père qu’il finira par remplacer plus tard dans la série. Enfin, la dernière case du comics rend hommage aux débuts de Dragon : on l’y retrouve recroquevillé dans un champ de flammes. Une 2e histoire rend hommage à Kirby, avec un pastiche de Captain America et de Hulk.

 

 

Spawn 100

(image © Image Comics)

Si vous ne connaissez pas Spawn, ce personnage est un ancien soldat mort, qui a vendu son âme à un diable, Malebolgia, pour revenir sur Terre. Cependant, il découvre que sa femme Wanda s’est entretemps mariée avec son meilleur ami. Spawn a également été pris dans un conflit entre anges et démons. En 2000, le 100e numéro de la série Spawn marque un tournant. Avec l’aide d’Angela, sa contrepartie angélique, Spawn lance un assaut contre le cercle de l’Enfer que dirige Malebolgia et tue ce dernier au prix de la vie de son alliée alors que Wanda est à l’article de la mort lors d’un accouchement éprouvant. Dans les coulisses, Todd McFarlane, l’auteur de Spawn, se débarrasse du personnage d’Angela pour cause de procès par Neil Gaiman sur les droits d’auteur qui la concernent. Gaiman récupère finalement l’héroïne qu’il laisse à Marvel après l’event Age of Ultron.

 

 

Cerebus 300

(image © Dave Sim)

Le principe de ce numéro 300 ? Au terme de sa vie, Cerebus fait une chute et meurt. Pour développer, dans ce numéro qui clôture la plus longue saga des comics indépendants, Cerebus voit sa vie défiler devant ses yeux et a un aperçu de l’au-delà. Cependant, il finit par réaliser qu’il est en route pour l’enfer et appelle désespérément Dieu à l’aide. Intriguant pour la théologie toute particulière de Dave Sim, ce comics anniversaire réalise une prédiction faite à Cerebus des années plus tôt : le héros meurt seul, sans personne pour le pleurer.

 

 

Hellblazer 200

(image © Vertigo)

John Constantine vit 3 existences successives. Dans la 1re, il mène une vie de famille tranquille avec son épouse et son fils Adam, mais est harcelé par un usurier qui lui réclame son dû. Dans la 2de, sa nièce Gemma a pris sa succession et John va visiter le splendide jardin de son fils Saul. Finalement, cuistot dans un restaurant, Constantine apprend que sa fille Maria est sur le point de se faire expulser, mais il commence à douter de la réalité. Revenu à lui, John apprend que ces enfants ne sont finalement pas si imaginaires. Ce numéro 200 de la série Hellblazer alterne de grands artistes Vertigo dont notamment le regretté Steve Dillon, et annonce une guerre entre Constantine et ses rejetons infernaux.

 

 

Birds of Prey 100

(image © DC Comics)

Dans Birds of Prey 99 daté de 2007, Black Canary quitte les Birds of Prey afin de se consacrer à sa fille adoptive. Au début de Birds of Prey 100, Barbara Gordon lance donc un appel à toutes les héroïnes majeures ou mineures de l’univers DC. Une nouvelle équipe se met en place pour une mission au Mexique : secourir la fille d’un mafieux contre son témoignage. L’opération se déroule à la manière d’une mission impossible, alternant les faux semblants. Lors de la conclusion, une nouvelle menace apparait en la personne de Spymaster. Dans une 2e histoire, Dinah Lance raconte à sa fille Sin ses 1ers pas en tant que Black Canary.

 

 

Walking Dead 100

(image © Image Comics)

Tournant dans la série, ce numéro 100 de 2012 est adapté dans le final de la saison 6 et le début de la saison 7 de la série TV Walking Dead. En route pour Hilltop, Rick, Glenn, Maggie, Michonne, Carl, Sophia et Heath sont pris par surprise par les Sauveurs dirigés par Negan. Celui-ci entend se venger en représailles de la mort de ses hommes aux mains de Rick et compte avoir la mainmise sur les ressources d’Alexandria. Afin de briser toute résistance, il choisit l’un des membres du groupe et le tue brutalement sous les yeux de ses amis. L’introduction de Negan et l’exécution horrible d’un personnage de longue date aura gravé cette nouvelle menace dans l’esprit des lecteurs ! ■




A propos JB 57 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.