Batman est-il réellement un meurtrier ? (la review de Batman – Meurtrier et fugitif, tome 1 )

Batman – Meurtrier et fugitif, tome 1

Avec Batman – Meurtrier et fugitif, Urban Comics publie en VF d’un des derniers gros crossovers de la « bat family ». Cette histoire très importante pour notre héros est pilotée par deux grands scénaristes : Greg Rucka et Ed Brubaker. Et si tous les épisodes ne sont pas primordiaux, ce volume regorge de pépites.
■ Par Doop

 


LA PISTE AUX ÉTOILES

Scénario : ★★★☆☆

Dessin : ★★☆☆☆

Feeling : ★★★★☆


 

Vesper Fairchild, la petite amie de Bruce, est retrouvée assassinée dans le manoir Wayne ! Les principaux suspects se résument à notre milliardaire préféré et Sasha Bordeaux, son garde du corps. Ils ne peuvent évidemment pas avouer qu’au moment du meurtre ils étaient en costume sur les toits pour combattre les criminels. Bruce Wayne et Sasha Bordeaux se retrouvent alors en prison à la grande surprise de toute la bat-family. Leurs amis ne comprennent pas pourquoi Bruce, terré dans un silence inquiétant, ne se défend pas. Peut-être a-t-il quelque chose à cacher ? Ou alors une idée précise en tête ? Le doute commence donc à s’installer au sein des amis justiciers de Bruce, qui se demandent si ce dernier n’est pas réellement le criminel…

 

Batman – Meurtrier et fugitif, tome 1

 

Une intrigue solide et centrée sur les procédures policières

Batman – Meurtrier et fugitif se décline dans toutes les séries de l’univers de la chauve-souris. Et il y en avait beaucoup à l’époque ! Batman, Detective Comics, Gotham Knights, Robin, Birds of Prey, Nightwing et Batgirl. Ça fait du monde et pourtant, la cohésion éditoriale est presque sans défaut. Cependant, il faut reconnaître que quelques numéros et quelques séries sont assez superflus, notamment les séries Robin ou Nightwing, qui ne font pas beaucoup avancer l’intrigue.

Batman – Meurtrier et fugitif nous livre de très bons épisodes, signés Ed Brubaker et Greg Rucka, les compères de Gotham Central qui donnent une orientation très policière à l’intrigue. Les scènes d’interrogatoires et les différents aspects de l’enquête fonctionnent particulièrement bien : on s’y croirait. Le développement de l’histoire est lui aussi intéressant et on voit véritablement le doute s’installer dans le regard des gens qui entourent Bruce. En fait, Rucka et Brubaker arrivent à installer une véritable dimension humaine, tandis que les récits annexes restent un peu trop orientés super-héros et ne livrent que des aspects secondaires de l’intrigue. D’ailleurs, lorsque DC avait sorti le TPB Bruce Wayne Murderer il y a quinze ans, certains épisodes présents ici n’apparaissaient pas, signe de leur moindre importance.

 

Batman – Meurtrier et fugitif, tome 1

 

Bruce + Sasha = <3 <3 <3

Ce qui fait selon moi la force de ce 1er volume de Batman – Meurtrier et fugitif, c’est surtout la relation entre Bruce et sa (sublime) garde du corps, Sasha Bordeaux, personnage oublié qui a revêtu une importance toute particulière durant le run de Greg Rucka. En un seul épisode, Rucka et Lieber arrivent à suggérer toute l’intensité des sentiments qui lient les deux personnages. C’est un petit bijou de subtilité qui justifie à lui seul l’achat du livre.

 

Batman – Meurtrier et fugitif, tome 1

 

Une fin surprenante et pourtant logique

La fin du tome 1 de Batman – Meurtrier et fugitif est surprenante. Elle pousse à son paroxysme les obsessions de Bruce, expliquant son mutisme depuis le début de l’enquête. Cela relance la série vers une direction encore jamais vue jusqu’alors et qui fait sens : Batman est-il l’alter ego de Bruce ou est-ce l’inverse ? Les dessins sont à l’avenant, la succession de dessinateurs plus ou moins inspirés est un peu gênante dans la mesure où tous ne sont pas au top. On trouvera toutefois du Pete Woods et du Scott McDaniel très à l’aise, contrairement à Roger Robinson ou à Rick Leonardi. Enfin, avertissement au lecteur : la suite va nécessiter une bonne connaissance de l’univers Batman et de Batgirl notamment. Très très bon. ■

 

 

Batman – Meurtrier et fugitif, tome 1 est un comics de 352 pages écrit par Greg Rucka et Chuck Dixon, et dessiné par Scott McDaniel et une ribambelle de dessinateurs. Cet album est publié en France par Urban Comics au prix de 28,00 €. La pelletée d’épisodes originaux (Batman #10-Cent + Detective Comics #766 + Batgirl #24 + Nightwing #65 + Gotham Nights #25 + Birds of Prey #39 + Robin #98 + Batman #599 + Detective Comics #767 + Nightwing #66 + Gotham Nights #26 + Robin #99 + Birds of Prey #40 + Batman #600) – j’avais prévenu – sont parus aux USA chez DC Comics.

 




A propos Doop 136 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.