Champions : un comics mini pour une action maxi !

Champions
(image : © Marvel Comics)

Avec ce comics petit format, Panini Comics publie pour 10 € rien de moins que les épisodes n°1 à 12 de la série Champions par Mark Waid et Humberto Ramos. Et si le concept de départ ne me faisait pas vraiment vibrer, il faut reconnaître que la série est réussie, même si elle est un peu parasitée sur la fin par le crossover Secret Empire. Un excellent investissement.
■ par Doop

 

Champions
(image : © Marvel Comics)

 

Qui sont les champions ?

Miss Marvel (Kamala Khan) est déçue. Elle vient en effet de laisser le groupe des Avengers derrière elle, pas vraiment satisfaite des extrémités auxquelles nos héros sont parfois confrontés. Kamala veut juste aider les gens, et elle sent qu’elle ne peut pas mener cette idée jusqu’au bout avec les plus grands héros de l’univers. Avec l’appui du nouveau Spider-Man (Miles Morales) et du nouveau Nova (Sam Alexander), elle va donc créer un nouveau groupe : les Champions. Leur but : tout simplement venir en aide à ceux qui en ont besoin et remettre l’humain et le contact avec les autres au centre de leurs missions. Et ils ne seront pas seuls, Hulk (Amadeus Cho), Viv Vision et le jeune Cyclope vont rapidement les rejoindre. Ce groupe d’adolescents va-t-il pouvoir être à la hauteur de ses ambitions ? Et pourront-t-ils finalement montrer à leurs homologues adultes, qui les regardent de loin avec circonspection, qu’ils sont dignes de leur confiance ? Car les ennemis sont nombreux : les Atlantes, le Maître de la haine et même ce nouveau groupe de teenagers nommé les Freelances. Alors que les évènements de Secret Empire commencent à apparaître en toile de fond, ils vont prouver que jeunesse, fougue et impétuosité peuvent aussi se conjuguer avec super-héroïsme.

 

Champions
(image : © Marvel Comics)

 

Mark Waid en taille patron

On ne va pas tourner longtemps autour du pot : Mark Waid est un excellent scénariste de comics. Il a livré des récits exceptionnels tout au long de sa très longue carrière. Et même s’il n’a pas, à mon sens, atteint depuis quelques années le niveau qu’il avait pu développer sur des séries comme Empire ou encore Flash, son CV parle pour lui. De plus, il a déjà souvent croqué des personnages adolescents, comme sa relance totalement réussie de la Légion des super-héros ou encore Impulse. Il sait parfaitement écrire ce genre de héros. Et dans ces 12 épisodes de Champions, alors que la plupart des autres scénaristes ont souvent du mal à dépeindre les relations entre les jeunes héros (souvent traitées en mode débile), Mark Waid s’en sort particulièrement bien ! Kamala est véritablement au centre de l’histoire et le scénariste lui confère une moralité, une autorité et un recul bienvenus et surtout, réalistes. C’est, à mon sens, le gros point fort de la série. Tout semble cohérent, pas forcé et surtout on y croit. Après, je pense que Mark Waid aurait peut-être pu développer un peu plus ses personnages de manière individuelle, mais c’est aussi difficile quand la plupart d’entre eux sont accaparés dans d’autres séries. Mais en tant qu’équipe, les Champions fonctionnent parfaitement. Et leurs aventures fonctionnent bien aussi.

 

Champions
(image : © Marvel Comics)

 

Des épisodes singuliers

Le scénariste a de plus fait un effort sur la construction de ses histoires. En effet, alors que la plupart des séries actuelles sont découpées en arches narratives de 5 ou 6 épisodes, Mark Waid et Humberto Ramos font l’effort de nous proposer la plupart du temps des épisodes auto-contenus et assez politiques. L’épisode 1 crée l’équipe, le 2e est centré sur les relations qui se nouent entre les personnages mais ensuite nous avons une véritable réflexion sur l’ingérence des super-héros dans les autres pays (épisode n°3), sur le racisme ordinaire dans une ville des Etats-Unis (épisode n°5) ou encore la célébrité sur les réseaux. Cela donne sans conteste une série qui nous propose un peu plus que des combats sans queue ni tête ou de jeunes héros décérébrés se battent à coups de blagues. Qu’on ne s’y trompe pas, le ton est léger, fun mais je ne sais pas trop pourquoi, alors que j’ai tendance à détester ça d’habitude, cela fonctionne. Certainement parce que Mark Waid est un scénariste qui arrive à donner à ses personnages une maturité intérieure qui se ressent dans le comics. Ils abordent aussi, comme on a pu le voir des thèmes adultes et encore une fois, traités de manière sobre et délicate. Le résultat c’est que si Champions est une série destinée à un public jeune, elle correspond aussi parfaitement aux attentes des lecteurs un peu plus aguerris. Dommage que le récit soit un peu parasité par le crossover Secret Empire.

 

Champions
(image : © Marvel Comics)

 

Des dessins d’Humberto Ramos au top !

La grande surprise c’est aussi la prestation d’Humberto Ramos. J’avais beaucoup aimé ses 1ers travaux sur DV8, Crimson et son style différent et clivant ne m’a jamais réellement rebuté. Je l’ai apprécié sur Spider-Man mais perdu de vu depuis quelques années. Et je trouve en lisant ces 12 épisodes, qu’il réalise intégralement, qu’il a apporté, à mon sens tout du moins, un tout petit peu plus de maturité lui aussi à son style.  Le dessin est précis, détaillé et vraiment sympa. Est-ce dû au petit format du comics mais je trouve le style nettement plus réaliste. Et pourtant je déteste quand le style d’un dessinateur s’efface pour quelque chose de plus cadré. Sauf que là, les dessins et les compositions d’Humberto Ramos sont tellement distinctifs qu’en fait cela améliore, je trouve, les planches. C’est, à mon sens et de ce que je vois, sa meilleure prestation depuis longtemps, et de très loin ! De fait, avec son scénario inventif et qui ne prend pas les lecteurs pour des débiles et ses dessins impeccables, ce comics Champions est un réel bon investissement ! À 10 € l’album, courez-y ! ■

Champions
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Champions est un comics publié en France chez Panini Comics. Il contient Champions (2016) n°1 à 12.

 

À LIRE AUSSI : Avengers : 25 enfants des plus puissants superhéros Marvel Comics !

enfants des Avengers
(image © Marvel Comics)

 




A propos Doop 372 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.