Centaur Comics : 14 PERSOS étonnants de l’Âge d’or qui méritent d’être redécouverts !

(image © JMF Prod)

Centaur Comics est un des 1ers éditeurs de comics de l’histoire du comicbook. Bien que n’ayant publié des comics qu’entre 1935 et 1942, nombres de ses personnages ont marqués l’histoire du comics. Voici 14 héros et héroïnes de l’Âge d’or à découvrir ou qui méritent d’être redécouverts !
■ par JMF

 

Ces persos Centaur Comics sont des précurseurs. Ils sont si originaux que nous n’avons jamais revus des héros comme eux. Ils ont des superpouvoirs qui n’ont quasiment plus jamais été exploités par la suite ! Et pourtant les personnages de l’éditeur Centaur Comics restent méconnus sauf de quelques spécialistes. Comme vous allez le voir, ils méritent d’être (re)découverts. Certains artistes français l’ont compris comme par exemple l’éditeur de Centaur Chronicles, projet 100 % français dont le 4e et dernier volume est en financement participatif.

 

 

The Black Panther

Apparu pour un seul et unique épisode dans Stars and Stripes Comics 3, le personnage de Black Panther prédate de plus de 25 ans son homonyme de chez Marvel Comics. Mystérieuse figure impitoyable dotée d’une agilité et d’une force hors du commun qui combat une bande de criminels cruels, nous ne saurons rien de son origine fictionnelle. Contrairement à son prestigieux homonyme, l’homme qui se cache derrière le masque de Black Panther est blanc. Son créateur Paul Gustavson n’ayant pas passé outre le diktat social de l’époque qui excluait quasiment systématiquement les personnages africains (et même autres que blancs) des pages des comics. Largement oublié, le personnage vaut d’être redécouvert par le style classique de son créateur qui produisit notamment The Angel pour Timely Comics, futur Marvel Comics.

 

 

The Blue Fire

N’ayant lui aussi bénéficié que d’un seul et unique épisode, The Blue Fire est en réalité Jack Knapp est un jeune chimiste dont le laboratoire explose mystérieusement. Sans que l’on ne sache comment (même si cela rappelle l’origine de The Flash version Barry Allen) il est entouré d’un halo de flammes bleues qui ne dégagent aucune chaleur. Mais le véritable effet de ce « Blue Fire » est que Jack est devenu immatériel et qu’il est capable de traverser n’importe quel objet. Lors de son unique aventure il affronte The Frost, un criminel capable de créer des températures glaciales en avalant une pilule. Les 2 hommes restent sur un match nul. Comme Kitty Pride de chez Marvel Comics, Jack ne porte pas de masque et partage un pouvoir assez rarement utilisé dans les comics.

 

 

The Blue Lady

Lucille Martin est une romancière américaine qui lors de son voyage de retour d’Asie se voit confier par une jeune asiatique appelée Lotus une petite idole en jade à remettre à un marchand de Chinatown. Elle lui confie également un anneau en forme d’oiseau bleu qui confère une force surhumaine à celle qui le respire. Lotus est tuée par des criminels convoitant l’idole et Lucille décide de poursuivre la mission que lui a confié Lotus malgré l’avis contraire de Larry, son falot de fiancé. Pour se faire, elle se fabrique le costume de The Blue Lady et utilise sa force surhumaine ainsi que ses connaissances des arts martiaux. Précurseure de la plus célèbre des super-héroïne, The Blue Lady est un des 1ers personnages féminins de l’histoire des comics à disposer de superpouvoirs.

 

 

LIRE AUSSI : 10 héros Marvel méconnus qui méritent leur série Disney+

series tv disney+
(image © Marvel Comics)

 




A propos La rédac' de Top Comics 35 Articles
La rédaction de Top Comics est composée de : Doop, JB, Ben Wawe, Fletcher Arrowsmith, Mad Monkey, Christophe Colin, Marc Cagnon et Stéphane Le Troëdec.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*