Batman Mythology : La Batcave – retours aux origines du repère de Batman et de ses trophées

Une nouvelle conclusion discutable

(image © DC Comics, Urban Comics)

J’ai mentionné à plusieurs reprises l’origine d’une grande partie de ces récits, l’anthologie Batman: Secrets of the Batcave. Cependant, l’édition d’Urban Comics ajoute 2 numéros qui me laissent perplexes. Le 1er vient du reboot New 52. Batman n°9 se déroule durant le crossover La Nuit des Hiboux. Dans ce numéro, la Batcave subit l’invasion des Ergots, les hommes de main de la Cour des Hiboux. Ils mettent le héros en difficulté, mais celui-ci reçoit l’aide opportune des autres habitants de la Batcave ainsi que de l’un de ses trophées. Pourquoi pas : la Batcave prend pratiquement vie et le Tyrannosaure passe à l’action ! Cependant, les lecteurs ne connaissant pas l’histoire risquent de se retrouver perdus. Mais le 2e  ajout me semble bien éloigné. Il s’agit du Batman n°21 de Tom King. Alors que Batman observe une réaction étrange du badge découvert dans DC Universe Rebirth, il reçoit la visite inopinée d’Eobard Thawne, et tente de le retenir jusqu’à l’arrivée de Barry Allen. La scène se passe certes dans la Batcave devant le grand ordinateur du héros. Cependant, le décor ne joue aucun rôle dans l’histoire. Rien ne justifie véritablement cet ajout, à l’exception de la promotion des albums Le Badge et Doomsday Clock dans la page qui suit cette histoire. Au lieu de l’émerveillement du récit de Paul Pope qui concluait Batman: Secrets of the Batcave, l’album français se termine sur une touche amère.

 

 

Les oubliés de cette anthologie

(image © DC Comics)

Mon avis peut paraître contradictoire. La sélection me paraît trop ancrée dans le passé, mais je n’ai pas apprécié l’ajout de comics plus récents ! En réalité, j’aurais aimé une vue plus équilibrée de la Batcave, avec des récits autocontenus s’échelonnant sur l’ensemble des décennies. Par exemple, j’ai trouvé qu’il manquait un épisode mettant en valeur les vitrines où sont conservés les anciens costumes des partenaires de Batman, notamment celui que portait Jason Todd à sa mort. Et si l’on souhaite créer des liens avec d’autres albums, dans les années 90, plusieurs crossovers mettent à mal la Batcave. Bane retourne les trophées de Batman contre lui avant de lui briser le dos dans Knightfall. Dans le prologue de No Man’s Land, le tremblement de terre fait s’écrouler la cave sur le héros ! Cela a également engendré des récits plus intimistes. Dans Batman: Gotham Knights n°18 (2001), le héros profite de la chute de la pièce géante dans une crevasse pour passer un moment privilégié avec Aquaman ! Quitte à s’écarter de l’anthologie originelle, j’aurais ainsi préféré qu’Urban Comics soit plus créatif en terme de sélection.

 

 

Des histoires à découvrir

(image © DC Comics, Urban Comics)

Au final, l’anthologie reste à découvrir et plusieurs de ses histoires sont des classiques incontournables pour les véritables fans du personnages. Les comics tirés de Batman: Secrets of the Batcave sont pour la plupart des inédits en France, à l’exception des récits sur Red Hood et sur le 1er Batman. L’éditorial en fin d’album, qui est également en grande partie issu de Batman: Secrets of the Batcave, vous montrera l’évolution de la Batcave au fil des années. Un lieu qui est devenu un personnage à part entière. Plus qu’un décor, la Batcave est au centre de la plupart des récits de cette anthologie. Cependant, attendez-vous à un Batman très éloigné de son incarnation moderne. L’album est surtout recommandé pour les amateurs des comics de l’Âge d’or et les fans de Batman.  ■

(image © DC Comics, Urban Comics)

Batman Mythology : La Batcave est un comics publié en France par Urban Comics. Il contient Batman n°12, 35, 48, 108, 348 ; World’s Finest n°30 ; Detective Comics n°158, 168, 186, 205, 223, 235, 244 ; Brave and the Bold n°182, Secret Origins, Bizarro Comics, Batman vol.2 n°9 et Batman vol.3 n°21.

 

LIRE AUSSI : Batman : 10 superpouvoirs méconnus du Dark Knight que seuls les lecteurs de comics connaissent !

superpouvoirs Batman
(image © DC Comics)




A propos JB 164 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*