20 super-héros SURPUISSANTS qui n’avaient VRAIMENT pas besoin qu’on leur ajoute des pouvoirs (et pourtant…)

Polaris

(image © Marvel Comics)

Généralement, les mutants Marvel ne sont pas gâtés par le destin. Mais l’histoire de Polaris est particulièrement gratinée. Apparue dans X-Men 49 en 1968, Lorna Dane est une mutante capable de maîtriser le magnétisme. En 1987, elle est possédée par l’entité maléfique appelée Malice. Débarassée de ce monstre, elle retrouve sa demi-sœur Zaladane qui lui vole ses pouvoirs mutants. En réaction, elle développe la capacité à absorber les émotions négatives et à les canaliser en super-force. Par la suite, elle est possédée par le Roi d’Ombre. Oui, la possession devient une habitude pour la pauvre Polaris. Heureusement, elle récupèrera ses pouvoirs originaux.

 

 

Malicia

(image © Marvel Comics)

En plus de sa puissance et de sa résistance physique, Malicia est une mutante Marvel très particulière. Son pouvoir consiste à absorber le pouvoir des autres (avec parfois leurs pensée voire même leur aspect physique). Sa puissance est donc réellement variable, mais son caractère variable en fait un véritable va-tout pour les X-Men. Dans X-Trem X-Men 13, en 2002, Sage « déverrouille » la puissance de Malicia ce qui lui permet d’acquérir TOUS les pouvoirs qu’elle avait au préalable absorbés. Malicia devient une véritable armée à elle seule, capable de repousser une invasion d’extra-terrestres d’une autre dimension.

 

 

Les Cinq Phénix

(image © Marvel Comics)

Souvenez-vous du crossover de 2012, Avengers vs X-Men ! 5 des membres les plus puissants des X-Men reçoivent une force cosmique incommensurable : la Force Phénix. À cause de l’intervention d’Iron Man, la puissance du Phénix est répartie entre Emma Frost, Magik, Colossus, Namor et Cyclope. Ils deviennent les Cinq Phénix, probablement la plus puissante équipe d’X-Men à ce jour, capables de façonner la Terre à leur guise. Malheureusement, ils deviennent progressivement victime de l’influence maléfique du Phénix. Ils finiront par tomber un par un face aux Avengers.

 

 

Superman

(image © DC Comics)

À la fin des années 90, les pouvoirs de Superman commencent à changer. Le super-héros troque alors son costume iconique pour une nouvelle tenue, qu’on surnomme le « Superman bleu ». En plus de ses pouvoirs traditionnels, Superman acquiert la capacité à lancer des rafales électriques ou à absorber les radiations (dois-je dire qu’il peut aussi lire des CD grâce à ses mains ?). Surprise ! Apparaît aussi bientôt un autre Superman, rouge cette fois, et bien plus agressif. Les 2 Superman finiront par fusionner pour reformer le Superman originel.

La suite ? Page suivante !




A propos Stéphane Le Troëdec 348 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.