12 COMICS de NOËL parmi les plus INCROYABLES et ATYPIQUES !

Un moment de retrouvaille (Justice League Task Force 37)

Justice League Task Force 37 (image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : 10 adaptations de comics parmi les plus attendues en 2019 !
À Noël, le Limier Martien rassemble les différentes équipes de la Justice League : celle où il entraîne de jeunes recrues (Justice League Task Force), la Justice League principale de Wonder Woman et Extreme Justice, l’équipe proactive de Captain Atom. Après avoir porté un toast, les invités voient arriver le Père Noël incarné par Triumph, un Leaguer amer et désabusé que J’onn J’onzz a viré de son équipe pour son manque de discipline. Triumph tente de s’amender mais le ton finit par monter et les rancœurs entre les League rivales s’éveillent… Il s’agit ici de la fin des multiples séries Justice League avant la relance par Grant Morrison sous le titre JLA. La période de Noël permet de réunir tous les héros et d’éliminer les rancœurs. De plus, Justice League Task Force 37 se débarrasse plus ou moins d’un personnage très problématique, Triumph. Apparu lors de l’event Heure Zéro, il s’agit d’un fondateur de la League initiale oublié par les héros (le Sentry de Marvel reprendra cette idée). En utilisant un élément du crossover Underworld Unleashed, Justice League Task Force 37 l’efface de la continuité de la League en reprenant un peu le principe de La Vie est belle de Capra, en plus amer. Lors des dernières cases, Triumph est témoin de ce que serait la vie de la League sans lui : identique. Il n’a eu aucun impact sur ses compagnons.
Inédit en VF

 

 

Un Noël pour se souvenir (Uncanny X-Men 365)

Uncanny X-Men 365 (image © Marvel Comics)

Dans Uncanny X-Men 365, les X-Men sortent d’une période difficile. Leur manoir a été mis à sac lors d’Operation : Tolérance Zéro. Ils viennent tout juste de récupérer leur mentor aux abonnés absent depuis Onslaught. Gambit est revenu après avoir été démasqué comme complice (involontaire) du massacre des Morlocks. Alors que tous organisent les fêtes de Noël, Colossus aperçoit une silhouette féminine fantomatique, dont il dessine l’esquisse chaque soir peu avant de dormir. Cependant, l’esquisse est à chaque fois retrouvée complétée par un texte racontant l’histoire d’une princesse des glaces… Uncanny X-Men 365 est un récit sur le deuil. Alors que Colossus poursuit le fantôme qui le hante, il croise Charles Xavier, qui médite sur les morts des mutants sous sa responsabilité, tels que le 1er Thunderbird ou Changeling. Le lecteur se doute de l’identité du spectre, mais l’histoire est enrichie par les dessins illustrés de Colossus qui proposent un conte en parallèle de l’histoire principale.
En VF : magazine X-Men n°38 (Panini Comics)

 

 

Un Noël pour les enfants oubliés (Generation X 4)

Generation X 4 (image © Marvel Comics)

À LIRE AUSSI : Le top 7 des meilleures périodes des X-Men (partie 1)
Dans Generation X 4, Banshee et ses étudiants (Synch, Skin, M, Jubilee) arrivent sur les lieux d’une prise d’otages dans une école : Eliot, un enfant difforme, a été viré de l’établissement parce qu’il est un mutant. Il est alors entré dans sa salle de classe en interpellant l’enseignant qui a tenté de l’aider. La situation se complique lorsque le Faiseur d’orphelin, un chasseur de tête focalisé sur le recrutement de mutants, s’apprête à tuer les parents d’Eliot, venus pour aider à débloquer la situation… Generation X 4 est une histoire étonnamment déprimante. Comme le dit Jubilee : « L’opération est un succès, mais le patient est mort ». À la légèreté des dialogues et la fantaisie du trait de Chris Bachalo (la dernière page s’amuse du crossover Age of Apocalypse), Scott Lobell oppose le racisme des gens « normaux » et l’absence d’espoir quant au destin d’Eliot. Sortez vos mouchoirs avant de lire cette histoire !
En VF : Generation X, collection 100% Marvel (Panini Comics)

 

Retrouvez la suite de cet article page suivante !




A propos JB 8 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.