Top ou flop ? 10 films de superhéros d’avant les années 2000 !

Spider-Man, L’Homme araignée (flop)

À l’origine, L’Homme araignée est le pilote de la série tv The Amazing Spider-Man. Spectaculaire pour l’époque, on décide de sortir le pilote en France sous la forme d’un film. Avec raison, puisque L’Homme araignée engrange pas loin de 700 000 entrées au boxoffice ! Faute d’effets spéciaux convaincants, les pouvoirs de Spider-Man se résument ici à marcher sur les murs et à pratiquer les arts martiaux. Plus étrange encore, l’acteur Nicholas Hammond semble un peu trop vieux pour jouer le rôle du jeune Peter Parker. Pire, aucune trace de Gwen Stacy ou de Mary Jane Watson. À la place, il y a… Judy ?

À LIRE AUSSI : 12 scènes du MCU qui vont faire regretter Iron Man et Spider-Man !

(image © Marvel Studios

 

 

Les Aventures de Rocketeer (top)

(image © Disney)

Avant que Disney ne rachète Marvel Studios, ils ont produit au début des années 90 une adaptation de Rocketeer ! Le personnage de Dave Stevens connait un petit succès critique grâce notamment à la réalisation très efficace de Joe Johnston, qui œuvrera ensuite sur… Captain America : First Avenger (les 2 films ont certains points communs en terme de design). Autres avantages : les prestations de la sublime Jennifer Connelly dans le 1er rôle féminin et de Timothy Dalton dans le rôle du vilain de service. Malgré l’absence d’effets numériques, Les Aventures de Rocketeer ont encore de nos jours un sacré charme !

À LIRE AUSSI : Le classement des films Marvel par les critiques pro de la presse (et il y a des surprises !)

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 333 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.