Wolverine – Les Origines : Marvel Comics dévoile le passé tragique d’un des X-Men préféré des lecteurs !

Wolverine les origines
(image © Marvel Comics)

Wolverine est un des personnages les plus populaires de Marvel Comics. Et pourtant ses origines n’ont été révélées qu’il y a 20 ans dans la saga Wolverine : Les Origines. Ce sont ces épisodes que Panini Comics réédite dans sa collection budget « Le Printemps des comics 2021 ». L’occasion idéale de relire ce classique ou de le faire découvrir aux lecteurs néophytes.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

« SNIKT ! ». Depuis les années 70, l’onomatopée du son si caractéristique des griffes de Wolverine ne cesse de retentir dans les pages des comics Marvel. Le prétendu « meilleur dans sa partie » s’est imposé comme LE mutant le plus populaire de la franchise X-Men. Son succès est tel qu’à partir de 2000 il touche aussi le grand public : dans le film X-Men de Bryan Singer, les spectateurs découvrent Logan sous les traits de Hugh Jackman. L’acteur australien devient indissociable du rôle qu’il reprendra dans 8 films et autres caméos. Mais d’où vient Wolverine et quelle sont ses origines ? Quel est sont véritable nom (qu’il a oublié) ? Le tome 3 de la collection « Le Printemps des comics », Wolverine : Les Origines, lève le voile sur le passé et la jeunesse d’un mutant pas comme les autres…

 

Wolverine les origines
(image © Marvel Comics)

 

Le destin tragique de la famille Howlett

Fin du 19e siècle. James Howlett est le dernier fils de John et Elizabeth, appartenant à une riche famille canadienne. Pour tenir compagnie à ce jeune garçon malingre et maladif, son père John embauche une jeune orpheline, Rose. Celle-ci ne tarde pas à découvrir l’ambiance pesante qui règne au château : le grand-père de James est un vieil homme grincheux et Elizabeth, la mère de James, sombre dans la dépression après le décès de son fils aîné. Pour se changer les idées, les 2 enfants s’amusent souvent avec « Cabot », le fils de Thomas Logan, le gardien bourru, alcoolique et violent de la propriété. Les années passent, les enfants grandissent et deviennent des adolescents. James et « Cabot » en pince pour Rose, chacun à sa manière : si James est discret, « Cabot », lui, est beaucoup plus démonstratif. Plus entreprenant, aussi. C’est l’étincelle qui va mettre le feu aux poudres. Et ce tourbillon de violence va révéler des secrets enfouis au plus profond de chacun

 

Wolverine les origines
(image © Marvel Comics)

 

LIRE AUSSI : De l’Arme X à l’Arme moins, tous les projets du programme Arme Plus qui a créé Wolverine !

 

Pourquoi Marvel Comics a-t-il révélé les origines de Wolverine ?

Fin 1974, Wolverine surgit dans les pages du n°181 de The Incredible Hulk. Adversaire du Titan de Jade le temps d’un épisode, il passe inaperçu. Quelques mois plus tard, Wolverine rejoint les rangs des X-Men. Plus âgé que les autres, plus bourru que fun : il fait presque figure d’intru la classe de Charles Xavier. Logan devra attendre plusieurs épisodes, et l’arrivée d’un certain John Byrne, avant de devenir populaire. Wolverine devient alors une nouvelle star de Marvel Comics. Hors de question pour l’éditeur de trop toucher à sa nouvelle poule aux œufs d’or ! Problème : chez Marvel Comics, on estime que son passé mystérieux fait partie du charme du personnage. Pendant des années, les artistes rusent pour ne pas trop changer Wolverine ni trop en dire sur son passé. Le personnage n’évolue presque pas. On explique que Logan est amnésique, qu’on lui a trituré la mémoire, voire que certains souvenirs ne sont pas fiables, qu’on l’a manipulé. Et puis, à partir de l’an 2000, Wolverine devient le mutant le plus célèbre de la franchise de la 20th Century Fox sous les traits de l’acteur Hugh Jackman. Chez Marvel Comics, on comprend vite que si on n’écrit pas ses origines, les producteurs ciné vont leur griller la politesse et s’en charger eux-mêmes. En 2001, Joe Quesada, alors patron de Marvel Comics, charge donc Paul Jenkins et Andy Kubert d’écrire les origines définitives de Wolverine.

 

Wolverine les origines
(image © Marvel Comics)

 

LIRE AUSSI : WOLVERINE: 10 versions complétement DINGUES de Logan !

 

La réédition d’un classique

Bonne idée de la part de Panini Comics de rééditer Wolverine : Les Origines à l’occasion du « Printemps des comics », sa collection à prix budget. Pour 5,99 €, les nouveaux lecteurs peuvent découvrir un classique des comic-books, doublé d’une histoire essentielle pour les amateurs du mutant griffu. Wolverine : Les Origines a aujourd’hui 20 ans et officiellement raconte toujours les origines du plus connu des X-Men. De plus, cette histoire en 6 épisodes forme un récit complet lisible par les nouveaux lecteurs, car déconnecté de la franchise X-Men et de l’univers Marvel en général. Il y a de nombreuses allusions, certes, mais elles ne sont jamais un obstacle à la compréhension de l’intrigue. Ainsi, par exemple, on comprend que l’attirance de Wolverine pour Jean Grey est probablement liée au personnage de Rose. Wolverine : Les Origines est découpé en 2 parties distinctes : la première suit la jeunesse de Wolverine pour se concentrer sur le moment où son gène mutant s’active et ses pouvoirs apparaissent. La seconde permet de découvrir le personnage devenu un jeune adulte. Le point commun entre les 2 actes ? Ce sont les drames qui frappent le héros invariablement, et qui le détachent peu à peu de son humanité. Si vous connaissez un proche qui aime les X-Men et plus particulièrement Logan, Wolverine : Les Origines est un album que vous pouvez offrir les yeux fermés, qui plus est sans vous ruiner. Nul doute que cette tragédie saura faire vibrer le cœur des amoureux du personnage.

 

Wolverine les origines
(image © Marvel Comics)

 

Andy Kubert sans encrage et Richard Isanove avec sa « peinture »

Andy Kubert, un des fils du célèbre artiste Joe Kubert, est un dessinateur lié aux X-Men, héros qu’il a dessinés de 1992 à 1996. C’est donc tout légitimement qu’on le retrouve à l’œuvre quelques années plus tard sur Wolverine : Les Origines. Cette histoire étant éloignée des stéréotypes du genre superhéroïque, ce choix assure une continuité graphique avec la franchise X-Men. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Andy Kubert est très à l’aise dans une ambiance graphique qui évoque régulièrement « L’Appel de la Forêt » de Jack London ou bien « Les Aventures de Huckleberry Finn » de Mark Twain. Wolverine : Les Origines marque aussi le début des années 2000 par un procédé d’encrage bien particulier, puisqu’il n’y en a tout simplement pas : les contours ne sont pas repris à l’encre noir, accentuant le côté esquissé de l’ensemble, et évoquant les gravures pleines pages des vieux livres. La colorisation se fait donc directement « sur » les crayonnés d’Andy Kubert. Les couleurs, parlons-en puisque que ce sont l’autre originalité graphique de ce Wolverine : Les Origines. Les couleurs du frenchy Richard Isanove s’éloignent des aplats : plus fines, plus texturées, elles rappellent la peinture, rajoutant un cachet graphique indéniable et achevant d’installer Wolverine : Les Origines comme un classique instantané. Pour la petite anecdote, Richard Isanove racontait il y a quelques années dans une interview au magazine Comic Box qu’il avait colorisé ces épisodes de Wolverine : Les Origines sur une version totalement obsolète de Photoshop ! Vingt après leur parution, ces origines de Logan tiennent encore incroyablement la route. Et si Wolverine ne se souvient plus de ces événements (traumas, facteur auto-guérisseur et cohérence éditoriale obligent), Wolverine : Les Origines souligne le destin particulièrement cruel d’un personnage blessé, tiraillé entre son humanité et sa bestialité. Alors, lever le voile sur son passé, était-ce un pari gagné ? Oui, puisque Wolverine fait toujours partie des persos les plus appréciés de Marvel Comics. ■

Wolverine les origines
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Wolverine : Les Origines est un comics publié en France par Panini Comics. Il contient Wolverine : Origin 1-6.

 

LIRE AUSSI : Les 25 personnages Marvel qui ont porté le nom de Wolverine !

wolverines
(image © Marvel Comics)




A propos La rédac' de Top Comics 39 Articles
La rédaction de Top Comics est composée de : Doop, JB, Ben Wawe, Fletcher Arrowsmith, Mad Monkey, Christophe Colin, Marc Cagnon et Stéphane Le Troëdec.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*