Super Sons tome 2 : les fils de Batman et Superman s’allient aux Teen Titans ! [avis]

Super Sons tome 2 avis
(image © DC Comics)

Super Sons met en avant la jeune génération de super-héros. Robin et Superboy forment un inséparable et improbable tandem sous la plume d’un Peter J. Tomasi qui domine bien son sujet en offrant à ses lecteurs un duo explosif.
■ par Sonia Dollinger

 

Super Sons tome 2 fils de Batman et Superman
Super Sons tome 2 (image © DC Comics)

 

Leurs 1ers exploits ont valu à Damian Wayne et Jonathan Kent d’affronter une armée de robots aux côtés de Lex Luthor. Dorénavant, ils ont la bénédiction de leurs parents pour exercer leurs missions de super-héros. Mais attention, pas question de se frotter de près à de trop grands dangers. Mais qui peut croire que les 2 gamins vont se contenter de sauver des chats en détresse alors qu’une menace redoutable vient de faire son apparition ?

 

Super Sons tome 2 Damian et le petit Kent
Super Sons tome 2 (image © DC Comics)

 

Super Sons : duo d’enfer

À LIRE AUSSI : Super Sons : la relève est assurée chez DC !
Ce 2nd volume de Super Sons poursuit sur le même ton que le précédent. Damian Wayne reste toujours aussi arrogant et sûr de lui, et Jonathan Kent poli et respectueux. Malgré ces fortes différences de caractère, le duo fonctionne toujours aussi bien. Même si Robin rudoie Superboy, on sent qu’une amitié forte est née entre les 2 jeunes garçons. Les 2 enfants sont coachés par leurs pères qui, tout en les encourageant à prendre peu à peu leur indépendance, souhaitent malgré tout préserver un peu leur enfance et leur équilibre. Cette relation pères/fils est un des points forts de Super Sons. Peter J. Tomasi sait ajouter une pointe d’humour qui atténue le côté un peu enfantin des 1res missions des 2 petits superhéros en herbe. En effet, faire traverser des passants dans les clous ou sauver un chat semblent être des tâches dérisoires au regard des menaces qui pèsent sur la Terre mais pourtant, elles font partie de l’apprentissage. Par cet aspect, Peter J. Tomasi démontre qu’être un héros, cela commence par aider tous ceux qui en ont besoin.

 

Super Sons tome 2 avis Starfire et le fils de Superman
Super Sons tome 2 (image © DC Comics)

 

Voyage interdimensionnel avec les Titans

À LIRE AUSSI : TITANS : 5 raisons pour lesquelles le 1er épisode de la série est une vraie purge (et 5 raisons d’y croire quand même) !
Dans ce tome 2 de Super Sons, Peter J. Tomasi fait le lien avec les autres séries DC Comics en mettant en scène les Teen Titans. Changelin, Raven, Aqualad et Starfire accompagnent Robin et Superboy dans leur combat contre un vilain obscur mais particulièrement dangereux : Kraklow. C’est l’occasion pour Peter J. Tomasi de s’amuser avec le Multivers en ressuscitant des vilains oubliés comme Time Commander, Atom Master ou Chun Yull. L’aventure que vont vivre les Teen Titans à travers le Multivers et les combats qui les opposent à Kraklow et sa clique n’a rien à envier à leurs aînés. Les jeunes héros se retrouvent face à des adversaires plutôt terrifiants et Robin fait l’expérience de sa vulnérabilité de manière plutôt brutale. Cette expérience va faire évoluer la relation entre Robin et Superboy, permettant à ce dernier de s’affirmer face à son irascible copain. Là encore, l’auteur sait parfaitement doser les personnalités de chacun et sait les rendre à la fois agaçants et sympathiques.

 

Super Sons tome 2 (image © DC Comics)

 

Un panel de dessinateurs pour un titre dynamique

À LIRE AUSSI :
Sur le plan scénaristique, Peter J. Tomasi continue sur sa lancée du 1er tome de Super Sons et conserve les points forts du titre basés sur la relation parents/enfants et sur l’opposition amicale existant entre les 2 garçons. On retrouve au dessin Jorge Jimenez dont le trait et le découpage dynamique accentue l’impression d’un récit virevoltant. J. Jimenez dessine aussi bien les enfants avec leurs grands yeux étonnés et les adultes avec leurs silhouettes puissantes. On aurait pu craindre que le titre perde en qualité avec l’arrivée d’autres dessinateurs mais ce n’est pas heureusement pas le cas. Si José Luis utilise un découpage plus sage, il sait restituer les émotions de ses personnages montrant Clark Kent rayonnant de fierté pour son fils, Bruce Wayne toujours sombre et cherchant à contrôler ses émotions, Damian plus ronchon que jamais ou Jon à l’enthousiasme communicatif. Ce 2e volume de Super Sons confirme les qualités de ce récit présentant de jeunes héros au caractère entier et fougueux évoluant dans un monde rempli de dangers sous le regard bienveillant de leurs parents. ■

Super Sons tome 2 couverture avis critique review
Couverture de Super Sons tome 2 (image © DC Comics, Urban Comics)




A propos Sonia Dollinger 17 Articles
Sonia est tombée amoureuse de Jean Grey à l'âge de six ans et lit des comics depuis bientôt quarante ans. Créatrice du blog Comics have the Power, elle participe également au collectif LesComics.fr et au podcast les GG Comics. Son gros problème est qu'elle ne sait pas choisir et qu'elle lit tous les titres qui lui passent sous la main en gardant une affection particulière pour tout ce qui touche aux X-Men.