TITANS : 5 raisons pour lesquelles le 1er épisode de la série est une vraie purge (et 5 raisons d’y croire quand même) !

(image © Warner Bros. Television)

Titans est sorti sur la nouvelle plateforme DC Entertainment le 12 octobre 2018. Alors que vaut cette adaptation des Teen Titans en série TV ? Globalement c’est bien trop violent et beaucoup trop éloigné des comics, mais il y a de l’espoir pour l’avenir.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

 

Dick Grayson : détournement de personnage

Dick Grayson en mode Punisher (image © Warner Bros. Television)

Dans Titans, Dick Grayson est inspecteur de police à Détroit, une ville rongée par le crime. La nuit, il enfile son costume de Robin pour lutter contre la pègre. Malheureusement, oubliez le Dick Grayson volubile de chez DC Comics. Ici, c’est un ersatz de Frank Castle alias le Punisher ! Dans une scène de combat, il racle le visage d’un de ses adversaires contre un mur de brique, puis contre le verre éclaté d’un parebrise, avant de le rouer de coups de pied au sol ! Ce Nightwing-là n’a plus rien à voir du tout avec celui des comics. Et on se pose la question : à quoi bon prendre un personnage si c’est pour le vider de son essence ?

 

 

La violence

« Fuck Batman ! » (image © Warner Bros. Television)

On l’a vu avec l’exemple de Dick Grayson ci-dessus, le ton de la série Titans est globalement très sombre et violent et s’éloigne énormément du ton des comics d’origine. C’est bien simple : tout le 1er épisode baigne dans une ambiance grisâtre post-Nolan. Si vous n’aimiez pas cette atmosphère des films DC Comics, vous risquez bien de détester Titans ! La violence est beaucoup trop explicite : au cours des 10 premières minutes, on a déjà droit à une balle en pleine tête face caméra. Daredevil nous avait déjà habitué à cette violence, mais dans ce cas précis, c’était justifié par le fait qu’on restituait un run bien précis de Frank Miller. Titans verse dans la violence gratuite et sans que ce soit vraiment justifié.

 

 

Les effets spéciaux

Starfire s’apprête à lancer une rafale de flammes. Pas des plus heureuses, hélas (image © Warner Bros. Television)

Il n’y a pas beaucoup d’effets spéciaux dans cet épisode 1 de Titans. Le principal des effets survient quand Starfire déclenche une rafale de flammes sur ses adversaires. C’est bien simple : ils finissent tous grillés sur place ! L’effet spécial des flammes est franchement décevant et indigne d’une série avec de telles ambitions. Ne parlons même pas des pauvres effets lumineux sur les yeux verts de Starfire. On se croirait revenu à l’époque de Smallville !

 

 

Il n’y a pas d’équipe

Ambiance film d’horreur de bas étage pour Raven. Pas vraiment un choix cohérent avec le reste de ses futurs équipiers. (image © Warner Bros. Television)

Ce 1er épisode ne montre jamais les Titans réunis. Alors certes il s’agit d’un épisode d’introduction et de présentation des personnages. Seulement, ils sont pour le moment tous séparés et on devine à peine le fil narratif qui va les réunir et en faire une réelle équipe. Du coup, chacun gravite dans son coin, sans interagir avec les autres. Et chaque perso propose un style particulier, une ambiance différente : Nightwing est dans un style Punisher comme on l’a vu, l’histoire de Starfire évoque celle de La Mémoire dans la peau ou XIII (pour le côté amnésique), et celle de Raven à un film d’épouvante de série B. Pas vraiment de quoi donner l’impression d’une grande cohésion !

 

 

Les designs des personnages

Les Titans au complet comme vous ne les verrez pas dans le 1er épisode (image © Warner Bros. Television)

On le pressentait avec les quelques visuels qui ont circulé. Le design des « costumes » est franchement décevant. Si on fait exception de Nightwing, le reste des designs s’éloigne beaucoup, vraiment beaucoup des comics. Starfire n’arrive jamais à être le personnage qu’on connaît tous. Raven ressemble à n’importe quelle adolescente gothique de n’importe quelle série grand public. Et Beast Boy n’apparaît pas suffisamment longtemps pour se faire une idée précise.

 

Mais si ce 1er épisode de Titans est vraiment décevant, il y a encore quelques raisons d’espérer une amélioration dans les prochains épisodes !

On fait le point page suivante…




A propos Stéphane Le Troëdec 270 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.