Snyder’s Cut : 5 RATÉS et 5 réussites de la JUSTICE LEAGUE de ZACK SNYDER !

(image © Warner Bros)

La Snyder’s Cut de la Justice League n’est pas le film de superhéros parfait qu’attendaient certains fans. Plusieurs aspects du film constituent une réelle réussite tandis que d’autres posent de sérieux problèmes. On fait le point sur les points forts et les points faibles de la Snyder’s Cut !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Très attendue depuis des années par les fans acharnés (et pas toujours malins) de Zack Snyder, la nouvelle version de Justice League est visible depuis le 18 avril 2021 sur plusieurs plateformes digitales. Passée l’exultation des 1ers jours, et en prenant un peu de recul, il faut se rendre à l’évidence : la Snyder’s Cut n’est pas le film parfait tant attendu ! La version très longue de Zack Snyder possède ses défauts et ses qualités comme tous les autres films de superhéros. On fait le point via 5 points forts et 5 points faibles de la Snyder’s Cut !

 

 

10. Cyborg, un personnage central

(image © Warner Bros)

Sans aucun doute, le personnage de Cyborg sort grandi de la Snyder’s Cut. Victor Stone profite d’un plus grand temps de présence à l’écran ce qui lui apporte plus de profondeur. Son histoire personnelle, et notamment sa relation avec son père, permettent de mieux comprendre son comportement dans la 2nde partie du film. Cyborg devient véritablement le cœur du film, un héros proche des humains (avec Flash, mais globalement Barry Allen est traité sur un ton plus léger). Il tient maintenant un rôle central dans l’intrigue et la résolution de l’histoire puisqu’il est à l’origine de la résurrection de Superman et de la destruction des Boîtes Mères.

 

 

9. La loooOOOOOOooongueur de la Snyder’s Cut (oui, c’est un ralenti)

(image © Warner Bros)

Justice League version Zack Snyder est beaucoup beaucoup plus long que la version de Joss Whedon. D’une durée de près de 4 heures, la Snyder’s Cut double la durée du film sorti sur grand écran en 2017. Mais le film de Zack Snyder aurait gagné à avoir une durée plus courte. Certaines scènes ou certains petits passages n’apportent pas grand-chose (comme l’amorce de relation sentimentale entre Batman et Wonder Woman). De plus, le rythme du film est souvent plombé par d’innombrables ralentis. Si certains permettent d’insister sur l’aspect iconique des superhéros (et là, le résultat est franchement jouissif), d’autres – plus nombreux – ne servent à rien et ne font que rallonger artificiellement la durée de la Snyder’s Cut.

 

LIRE AUSSI : Les 20 superhéroïnes les plus sexy des séries TV !

superhéroines télé sexy
(image © Warner Bros Pict.)



	




A propos Stéphane Le Troëdec 512 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*