12 moments où les films et séries Marvel ont directement influencé les comics !

Star-Lord

12-moment-ou-les-films-marvel-ont-influence-les-comics
image : © Marvel Comics
12-moment-ou-les-films-marvel-ont-influence-les-comics
image : © Marvel Comics

Star-Lord est à la base un personnage de science-fiction crée par Steve Englehart dans les années 70. Il a ensuite été remodelé par Chris Claremont, John Byrne et Michael Golden dans plusieurs numéros spéciaux. Le personnage est plutôt de 2nde zone et n’apparaît que très peu durant les années 80 et 90. On le retrouve en 2006 dans la série Annihilation et dans une mini-série à son propre nom. Fort du succès d’Annihilation, Peter Quill devient le leader de la nouvelle version des Gardiens de la Galaxie. Mais le succès du film change totalement la donne, et le personnage revient totalement changé. D’ailleurs, on considère que ses 1res aventures, celles des années 70, se situent carrément dans un univers parallèle. Bien évidemment, pour coller au succès du film, Marvel Comics change son costume mais aussi sa personnalité pour coller à celle des films, notamment dans la très oubliable série Legendary Star-Lord.

 

Nick Fury/Coulson

12-moment-ou-les-films-marvel-ont-influence-les-comics
image : © Marvel Comics

S’il y a bien un exemple à ne pas suivre pour adapter des personnages issus du cinéma en comics, c’est celui qui nous a été donné dans Battle Scars. Depuis les années 40, Nick Fury est un personnage soixantenaire, un ancien soldat qui fume le cigare et qui a figuré dans quasiment toutes les séries Marvel Comics. 1er problème : dans Ultimates, une série totalement hors continuité et orientée vers le cinéma, le dessinateur Bryan Hitch, qui adore donner aux personnages des têtes d’acteurs connus, croque le Nick Fury de cet univers en Samuel L. Jackson. 2ème problème : l’univers cinématique Marvel décide d’utiliser cette version pour le Nick Fury des Avengers et embauche Samuel L. Jackson dans le rôle. Les éditeurs de Marvel Comics se posent alors une question qui n’a vraisemblablement bouleversé qu’eux-mêmes : comment transformer un Nick Fury blanc dessiné de la même manière depuis 60 ans en personnage noir ressemblant à Samuel Jackson ? La réponse est simple : de la pire des manières ! Ils créent un personnage de toutes pièces, Marcus Johnson, un jeune soldat noir d’une vingtaine d’années et qui apprend qu’il est en réalité le fils du Nick Fury original. Malheureusement, le jeune Marcus n’a non seulement aucune expérience, mais en plus ne ressemble pas du tout à Samuel Jackson : il a des yeux, 20 ans et des cheveux ! Pas de problème pour Cullen Bunn et Chris Yost, qui en 5 épisodes vont lui faire exploser une bombe près de la figure qui va lui faire perdre ses cheveux, un œil et lui donner en gros 30 ans de plus ! Pire que ça, voici le soldat novice propulsé directement directeur du SHIELD… parce que….ben voilà…. Et la boucle est bouclée quand l’ancien Nick Fury décide de prendre sa retraite et que Marcus, en son honneur, reprend son nom complet !  On pensait avoir tout vu mais même pas ! Un ami de guerre de Marcus Johnson, ne pouvant se passer de son ami, change de visage et de nom. Vous l’avez deviné ? Il s’agit de l’agent Coulson. Je pense que Battle Scars est une purge absolue, utilisant un scénario tout à fait bancal pour arriver uniquement à une seule situation. Une des pires séries Marvel de ces dernières années. ■

 

À LIRE AUSSI : Les débuts INCROYABLES de 10 personnages MARVEL et DC Comics !

débuts persos
(image © Marvel Comics, DC Comics)




A propos Doop 370 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.