Les 10 MECHAS géants les plus PUISSANTS des comics Marvel

Leopardon

(image © Marvel Comics)

Création TV plutôt que comics, Leopardon est le mecha que pilote Takuya Yamashiro, le Spider-Man de la série japonaise éponyme. Il s’agit d’une forme que peut prendre le vaisseau spatial Marveller. Le héros utilise cet appareil pour défendre la Terre d’une race extraterrestre, l’Iron Cross Army. Le personnage et son mecha ont récemment intégré les crossovers et séries du Spider-Verse. Leopardon a notamment servi d’arme secrète lors du combat des Spider-Men contre les Héritiers. Pour autant, son 1er affrontement contre l’un des héritiers s’est soldé par une destruction partielle de Leopardon. Plusieurs numéros ont rendu hommage à la série. Vault of Spiders n°1 imagine le chapitre 78 d’un manga fictif de ce Spider-Man, alors que Spider-Geddon n°3 montre le combat de Leopardon contre un monstre géant, avec jet d’épée à la clé, à l’image de la série TV d’origine.

 

 

Avenger Five

(image © Marvel Comics)

L’AIM a développé un exosquelette capable d’être piloté par 5 personnes, l’Homme Quintronique. Des années plus tard, dans les comics New Avengers, Roberto DaCosta utilise sa richesse pour racheter l’AIM afin d’utiliser ses ressources pour le bénéfice de l’humanité. Il utilise notamment les plans de l’Homme Quintronique pour construire un robot géant, Avenger Five. Cela tombe bien : l’armée reste méfiante envers l’AIM. Lorsque l’équipe de DaCosta aide Rick Jones à s’évader, le gouvernement américain déploie sur sa base American Kaiju, un soldat transformé en simili-Godzilla dans New Avengers n°9. Roberto DaCosta, Tony Ho, Pod, Power Man, Max Brashear et White Tiger pilotent le robot géant afin d’affronter American Kaiju. L’opération permet d’unir leurs esprits. Le combat est équilibré jusqu’à ce que Roberto DaCosta, mourant, ait une crise. American Kaiju commence à prendre le dessus. Cependant,Roberto DaCosta avait un plan de secours : l’expulsion des énergies Gamma qui alimentent Avenger Five. L’opération grille le mecha mais elle rend également à American Kaiju sa forme humaine..

 

 

Sentinel Squad O*N*E

(image © Marvel Comics)

Si l’escouade des Sentinelles du ONE apparaissent dans le comics Decimation : House of M : The Day After, leurs origines se trouvent dans la minisérie Sentinel Squad ONE. Le projet ONE trouve ses sources dans la séparation des Avengers. L’équipe majeure des Etats-Unis s’est séparé, et le gouvernement ne souhaite pas se reposer sur les 4 Fantastiques, souvent absents, ni sur les X-Men. Valérie Cooper propose d’utiliser une escouade de Sentinelles. Cependant, l’expérience a montré que la programmation de ces robots géants n’était pas fiable. Ce sont donc dorénavant des pilotes humains qui les contrôlent. James Rhodes, War Machine, entraîne l’escouade de pilotes du ONE. Ce dernier veille à exclure toute recrue aux sentiments antimutants. Après un entraînement contre un robot Hulk et un Galactus virtuel, le ONE affronte l’androïde de Kang, Growing Man. Cependant, une mission en Terre Sauvage révèle qu’un mutant cachant sa nature faisait partie de l’équipe. Le contrôle du ONE échappe à Val Cooper et échoit au Général Lazer, aux sentiments antimutants. Lorsque Wanda Maximoff supprime les pouvoirs de 90% des mutants, c’est donc une escouade ONE peu compatissante qui est assignée à la surveillance des mutants restants. Dans les faits, ils s’avèrent peu efficaces dans cette tâche et sont détruits au fur et à mesure des affrontements contre Vulcan, Apocalypse, les Maraudeurs ou Bastion.

 

LIRE AUSSI : War Machine : 12 persos qui ont porté l’armure de guerre chez Marvel Comics !

war machine
(image © Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 198 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*