Face à face avec les démons de la finance [Black Monday Murders, la critique]

critique Black Monday Murders tome 1

Black Monday Murders est la nouvelle série Image de Jonathan Hickman (FF, Infinity, East of West) et du trop rare Tomm Coker. La couverture de ce gros album (dans une très jolie édition française) est alléchante, tout comme l’équipe créative. Black Monday Murders est-il du même acabit ? C’est peut-être encore un peu tôt pour le dire. Mais pour le moment voilà une série à part et plutôt réussie pour peu qu’on arrive à entrer dans cet univers. Et pour le prix (10 €), l’essai est évidemment plus que conseillé !
■ par Doop

 


LA PISTE AUX ÉTOILES

Scénario : ★★★☆☆

Dessin : ★★★☆☆

Feeling : ★★★★☆


 

critique Black Monday Murders tome 1
Meurtre rituel et symboles occultes

 

En général je suis convaincu par les histoires de Jonathan Hickman, même s’il a pu parfois me perdre. Par exemple, son run sur Fantastic Four reste pour moi un petit bijou scénaristique, peut-être un peu trop cryptique mais qui posséde sa propre direction. Quoiqu’il en soit, ce scénariste a toujours des choses à raconter. Après son histoire fantasmée de la Science de l’après-Guerre dans Manhattan Projects, le voici qui se penche sur celle de la finance en y ajoutant un brin d’occultisme. Essayer de vous résumer Black Monday Murders est tout simplement impossible. Disons que le titre nous propose un récit non chronologique où des banquiers à la tête d’une grande structure d’affaires ont réalisé un pacte avec le démon Mammon. Pacte qui se trouve à l’origine de toutes les crises financières du XXème siècle.

 

 

Mon ennemi, c’est la finance !

Ceux qui connaissent le style d’écriture de Jonathan Hickman ne seront pas surpris. Le scénariste de Black Monday Murders propose, comme il en a l’habitude, des pages curieuses, composées principalement d’infographies, de titres, de textes et de hiéroglyphes. Il ne faut pas moins d’une quinzaine de pages pour arriver aux premiers dessins ! Ainsi, l’album commence par une table des matières surprenante, puis un plan détaillé des personnages et de la structure de la banque au fil des décennies alors que l’intrigue n’a pas encore commencé ! S’en suivent des petits chapitres dessinés par Tomm Coker qui au début n’ont pas énormément de lien entre eux, mais qui commencent à prendre sens au fil du récit. Pour résumer, il y a eu un meurtre et un policier vaudou enquête. Mais pour le moment et au bout de 240 pages, on commence tout juste à comprendre qui est qui (ce qui en un sens rapproche Black Monday Murders du style de la série The Wicked+The Divine de Kieron Gillen) !

 

critique Black Monday Murders tome 1
Rites vaudous et enquête policière

 

Black Monday Murders : un scénario démoniaque et prometteur

Black Monday Murders reste très embrouillé et on passe un bon moment à revenir en arrière pour comprendre qui fait quoi. Avec pour ajouter une touche d’originalité, ce mélange entre monde de la finance et magie démoniaque ou vaudou (décidément, en vogue ce mois-ci avec la série Shadowman, elle aussi orientée vaudou). On sent que Jonathan Hickman a un plan précis en tête. Le scénariste est un habitué des scénarios au long cours et on peut lui faire une totale confiance sur le contenu. Le lecteur aura certainement ses réponses, même si elles seront certainement disséminées un peu tout au long de l’intrigue.

 

critique Black Monday Murders tome 1
Cérémonie démoniaque dans le monde de la finance

 

Des dessins sombres et réalistes pour souligner l’ambiance morbide

À LIRE AUSSI : Oui, nous pouvons TOUS changer le monde ! [Hypercapitalisme, la critique]
Black Monday Murders
vaut aussi par la qualité de ses dessins. De toute évidence, Tomm Coker doit composer avec les idées de Jonathan Hickman. D’ailleurs il est bien précisé que la série est une création d’Hickman (et pas d’Hickman et Coker). Ainsi, les infographies bouffent parfois un bon quart de ses épisodes. Les planches de Tomm Cocker sont magnifiques, avec un style très réaliste qui fait penser à du Tommy Lee Edwards. Seule petite faiblesse : c’est un peu trop statique à mon goût, mais d’un autre côté le titre n’est pas vraiment orienté action. Autre point fort de la partie graphique : les designs sont fantastiques. Résisterez-vous à l’univers morbide des banques de Black Monday Murders ? ■

critique Black Monday Murders tome 1

Black Monday Murders, tome 1 – Gloire à Mammon est un comics de 240 pages écrit par Jonathan Hickman et dessiné par Tomm Coker. Cet album est publié en France par Urban Comics au prix de 10 € (prix de lancement). Les épisodes originaux (The Black Monday Murders #1-4) sont parus aux USA chez Image Comics.




A propos Doop 260 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.