Good Omens : 5 bonnes raisons de regarder la série télé inspirée du roman de Terry Pratchett et de Neil Gaiman

Good omens série télé dvd blu-ray
(image © Amazon, Koba)

Presque 30 ans après la sortie du roman du regretté Sir Terry Pratchett et de Neil Gaiman, De bons présages devient une mini-série sous le titre de Good Omens. Adapté pour l’écran par Neil Gaiman, Good Omens propose un casting 5 étoiles et une adaptation fidèle tout en l’enrichissant. Et c’est un fan du roman depuis sa publication VF qui vous propose ici 5 bonnes raisons de regarder Good Omens la série. SANS SPOILERS.
■ par JB

 

Aziraphale, un ange, et Rampa, un démon, veillent sur l’humanité depuis le Jardin d’Eden. Le 1er pour la sauver, le 2d pour la damner. Au fil des siècles, ils se sont tous 2 habitués à la vie sur Terre. Malheureusement, Aziraphale et Rampa apprennent que la venue de l’Antéchrist est imminente et que l’Apocalypse va bientôt suivre. Fini la belle vie. L’ange et le démon décident alors de saboter la fin du monde, à l’insu de leurs supérieurs respectifs. En jouant les bons et mauvais anges auprès du fils de Satan, ils espèrent le dissuader de lâcher les 4 cavaliers de l’Apocalypse. Mais, en cours de route, ils perdent l’Antéchrist…

 

Good omens série télé dvd blu-ray
(image © Amazon, Koba)

Une amitié éternelle

Le grand attrait de Good Omens vient des personnages principaux. Rampa le démon est moins maléfique que roublard. Ses véritables actes de damnations sont plus discrets qu’on ne l’imagine. Une autoroute embouteillée, une panne de réseau téléphonique durant 1 heure… À la différence de ses confrères qui tentent un politicien par ci, un prêtre par là, Rampa reste au goût du jour. A l’inverse, l’ange Aziraphale montre un attachement au passé. Il porte des vêtements un brin désuet, tient une librairie de livres anciens. Naïf et timoré, il ne proteste jamais devant les ordres de son supérieur, l’archange Gabriel. Pourtant, les contraires s’attirent et ce, dès leurs débuts dans le Jardin d’Eden. Rampa est en effet le serpent qui a tenté Eve, Aziraphale l’ange qui gardait le jardin armé d’une épée de feu. Alors qu’ils philosophent en observant l’exil d’Adam et Eve, Aziraphale abrite son rival de la pluie. C’est le début d’une bromance qui traverse 6 millénaires. Aussi proche de l’amour que possible pour des êtres asexués, la relation entre les 2 hommes porte l’histoire. La série consacre d’ailleurs tout un prégénérique à leur histoire. Un prégénérique d’une demi-heure, tout de même ! Alors que le monde s’apprête à disparaître, c’est leur lien qui les convainc de braver Paradis et Enfer. Un beau reflet de l’amitié entre Neil Gaiman et Terry Pratchett avec lequel il avait déjà adapté en 2007 De bons présages pour un feuilleton radiophonique.

 

 

Good omens série télé dvd blu-ray
(image © Amazon, Koba)

David Tennant et Michael Sheen : une alchimie délicieuse

Est-il encore besoin de présenter le duo principal ? David Tennant a crevé l’écran en tant que 10e incarnation du Docteur de Doctor Who, avant d’incarner le mémorable antagoniste de Jessica Jones. Michael Sheen, quant à lui, prête son sourire contagieux à Tony Blair dans The Queen ou à Aro dans l’un des rares rôle qui fasse l’unanimité dans la série Twilight. Dans les commentaires audio des épisodes, Neil Gaiman explique qu’il a spécifiquement pensé à David Tennant en écrivant l’épisode 3 de Good Omens. En décrivant Rampa venir à la rescousse de son ami dans une église, en sautillant comme un damné, l’acteur de Doctor Who s’est imposé comme une évidence. De son côté, Michael Sheen est un admirateur de longue date du roman d’origine. Il a collaboré d’ailleurs avec Neil Gaiman dans un épisode de Doctor Who auquel il prête sa voix. Les 2 acteurs font preuve d’une alchimie délicieuse. David Tennant est hilarant en roue libre, tout en excès. Le jeu de Michael Sheen le complète parfaitement, tout en retenue et timidité.

 

 

Good omens série télé dvd blu-ray
(image © Amazon, Koba)

Des seconds rôles hauts en couleur

Le casting est à la mesure des 2 acteurs principaux. Dans les rôles secondaires, on notera notamment la présence de Jon Hamm, notamment connu pour son rôle dans Mad Men. Il retrouve en tant qu’Archange Gabriel un rôle de gestionnaire. Imbu de lui-même, prêt à écraser la concurrence, le personnage de Jon Hamm montre bien que le danger vient aussi d’en haut. Michael McKean, frère du personnage titre de Better Call Saul, joue un inquisiteur moderne, dernier représentant de son ordre, au doigt apparemment mortel. Sa relation avec sa voisine incarnée par Miranda Richardson, mi-medium mi prostituée, est délicieuse. D’autres membres du who’s who des acteurs britanniques font d’ailleurs des caméos. David Morrissey, le Gouverneur de Walking Dead, découvre l’Atlantique alors que Sir Derek Jacobi devient Métatron, la Voix de Dieu. Toute la fratrie Holmes de la série Sherlock est également présente, y compris Benedict Cumberbatch dans un rôle uniquement vocal mais marquant. Adam Young, l’Antéchrist, et son gang ne sont pas en reste : les jeunes acteurs jouant le rôle des Eux donnent à la série un de ses rares moments d’horreur.

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 112 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.