Batman : Joker War, tome 1 – le Joker déclare la guerre à Gotham et James Tynion IV prend la suite de Tom King

batman joker war
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Deathstroke

Le début de Joker War, tome 1 est marqué par l’arrivée à Gotham City un supervilain les plus redoutables de DC Comics : Deathstroke ! De tous les ennemis de Bruce Wayne, Deathstroke est un des rares personnages qu’on imagine pouvoir vaincre le Chevalier Noir. La présence de Slade Wilson à Gotham n’annonce rien de bon pour Batman. En réalité, son arrivée déclenche un plan beaucoup plus vaste qu’on ne l’imagine et qui va conduire à la fameuse « Joker War » du titre.

 

batman joker war
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

De nouveaux supervilains

Dès les 1re pages de ce Joker War, Deathstroke ne débarque seul pas à Gotham : il dirige un groupe de mercenaires venus pour une mission bien spécifique. Aux côtés de Wade Wilson, on retrouve Merlyn et Cheshire mais aussi 2 nouveaux supervilains. M. Dentition et Gunsmith. Cette place importante n’est pas innocente, puisque les supervilains vont jouer un rôle important dans l’intrigue de Joker War. Le Joker évidemment, mais aussi le Sphinx ou le Pingouin. Ces personnages sont en réalité téléguidés par un mystérieux vilain qui agit dans l’ombre, le Designer, dont l’objectif est de prendre le contrôle, de déposséder totalement Batman de Gotham City, tant sur le plan financier que sur le plan politique.

 

batman joker war
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Les débuts de Punchline en demi-teinte

Même s’il joue un rôle central dans cette Joker War, le Clown Prince du Crime n’est pas à proprement parler un meneur d’homme : il se devait d’avoir un sbire, un homme de main pour diriger son gang criminel. Ce ne pouvait être Harley Quinn, ce sera Punchline, une toute nouvelle supervilaine qui fait ici ses 1ers pas. Hélas, pour l’instant, on ne peut pas dire que la demoiselle ait beaucoup de caractère ni marque les esprits. On a plus affaire à une sorte de sous-Harley Quinn qu’autre chose. Pire, pour le moment, on ne retiendra peut-être que son physique avantageux, souligné par le trait érotisant de Guillem March. (suite de l’article page suivante)

 

LIRE AUSSI : 15 femmes qui ont couchés avec Batman !

femmes Batman
(image © DC Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 467 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.