Astonishing X-Men : la vie en X – Guerre astrale contre le Roi d’Ombre pour sauver le monde !

astonishing x-Men la vie en rose
(image © Marvel Comics)

Astonishing X-Men est une bonne surprise : de l’action mené à un bon rythme, des retournements de situation, le retour de plusieurs mutants historiques, et une étape importante pour un certain mentor chauve. Charles Soule est en forme ! Le tout dessiné par une farandole d’artistes plutôt inspirés.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

astonishing x-Men la vie en rose
(image © Marvel Comics)

 

Le Roi d’Ombre est de retour ! Jusqu’à présent, Psylocke le maintenait prisonnier dans son esprit, mais le Roi d’Ombre a réussi à se libérer. Et il attaque psychiquement et physiquement la ville de Londres. Pour l’aider à repousser le monstre, Psylocke appelle au secours une poignée de X-Men : Malicia, Gambit, Mystique, Old Man Logan et Fantomex. Le temps presse : une partie du groupe doit entrer dans le plan astral pour défier le Roi d’Ombre tandis que l’autre partie va rester à Londres contenir la menace. Mais très rapidement rien ne se passe comme prévu, et un mentor qu’on croyait depuis longtemps disparu refait soudain surface…

 

astonishing x-Men la vie en rose
(image © Marvel Comics)

 

Charles Soule en forme !

Sur les X-Men, on ne garde pas forcément le souvenir d’un Charles Soule très à l’aise. Pourtant, ce nouvel Astonishing X-Men s’avère être plutôt la bonne surprise de la refonte des séries X-Men de 2017, les X-Men Gold ou Blue d’avant House of X et Powers of X. Charles Soule va puiser son inspiration du côté de Chris Claremont. Un retour aux sources, en quelques sortes. En 1979, dans Uncanny X-Men 117, Charles Xavier affrontait un nouvel ennemi redoutable : Amahl Farouk alias le Roi d’Ombre. Charles Soule reprend cette idée de guerre dans le plan astral, en accentuant un peu plus les affrontements. Dans La Vie en X, ce sont les nouveaux Astonishing X-Men qui se retrouvent dans le plan astral pendant qu’une partie de l’équipe gère la crise londonienne. Ce qui créé donc 2 intrigues en une, entrelacées puisque la crise dans le plan astral interfère forcément avec les combats londoniens. Et Charles Soule s’y entend plutôt bien pour gérer ces interférences, ces liens entre les personnages, et dynamiser les combats. Surtout qu’il y a tout de même un peu de monde dans cette histoire, le casting s’étoffant au fur et à mesure que l’histoire progresse. Et le Roi d’Ombre n’est pas le seul ennemi « historique » à faire son come-back. Bref, La Vie en X se laisse lire agréablement tout en permettant de retrouver un petit goût des X-Men de l’époque dorée (mais avec des persos plus contemporains).

 

astonishing x-Men la vie en rose
(image © Marvel Comics)

 

Charles Xavier

Si vous aimez le personnage de Charles Xavier, si vous suivez son parcours, vous ne pourrez pas manquer cet Astonishing X-Men. Charles Soule met en scène une étape importante dans la vie du personnage. Avec une intrigue qui se déroule en bonne partie sur le plan astral, où règne le Roi d’Ombre, tout peut arriver. Le retour supposé de Charles Xavier est-il réel ? Je ne vous spoilerai pas, mais après avoir longtemps joué le suspense, Charles Soule fait clairement se terminer La Vie en X par une nouvelle étape pour Charles Xavier. Le scénariste bouscule un peu les habitudes, transforme allègrement certains personnages, parfois un peu trop vite et drastiquement. Un mal pour un bien. On a par moment un peu de mal à avaler la méthode de Charles Xavier, et surtout que les X-Men ne réagissent pas plus que cela ; mais le Professeur X a déjà un lourd passif, question petits secrets, n’est-ce pas ?

 

astonishing x-Men la vie en rose
(image © Marvel Comics)

 

Feu d’artifice graphique

Astonishing X-Men : La Vie en X, c’est 12 épisodes, 12 dessinateurs différents ! Ce n’est plus du fill-in, mais un turn-over totalement assumé par Marvel Comics. L’idée étant certainement d’attirer les lecteurs avec certains noms d’artistes prestigieux de passage le temps d’un épisode, comme par exemple Mike Deodato Jr, Ed McGuiness, Carlos Pacheco ou Jim Cheung. Le style varie donc du tout au tout à chaque épisode, mais comme l’action se déroule en bonne partie dans un plan astral en perpétuel transformation, quelque part, cela accentue l’étrangeté des situations. Vu la diversité des styles, certains artistes s’en tirent mieux que d’autres. Mike Del Mundo par exemple est particulièrement à l’aise pour montrer le plan astral ; d’autres beaucoup moins. L’ensemble finit par emporter l’adhésion car l’intrigue de Charles Soule forme au final un récit complet, avec des sonorités visuelles un peu différentes à chaque fois. Panini Comics a eu la bonne idée de réunir les 2 sagas et les 12 épisodes en un Marvel Deluxe. Comme toujours la qualité de fabrication est là avec une couverture bien épaisse et une bonne reliure. Tout au plus on regrettera le grammage du papier, un poil trop fin pour donner l’impression de lire une édition « de luxe ». ■

astonishing x-Men la vie en rose
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Astonishing X-Men : La Vie en X est un comics publié en France chez Panini Comics.

 

À LIRE AUSSI : 20 sales petits secrets de Charles Xavier, le mentor des X-Men !

(image © Marvel Comics)




A propos Stéphane Le Troëdec 475 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.