Arrêtons le massacre : 7 comics pour la défense des animaux !

We3

(image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : Quand les dinosaures dominaient le monde (Au temps des reptiles, la review)
Lorsque l’on parle des droits des animaux, un nom revient forcément en tête : Grant Morrison. Le scénariste écossais n’a jamais caché son activisme concernant la cause animale et a souvent utilisé ses bandes dessinées pour faire passer son message. Dans We3, il propose les aventures de 3 animaux domestiques, un chien, un chat et un lapin, transformés en véritables armes de guerre via des expériences horribles. Si le récit est porté sur l’action, le message de fond dénonce bien évidemment les expérimentations sur les animaux vivants. Via un tour de passe-passe scénaristique à leur donner un semblant de parole, Grant Morrison réussit à véritablement nous toucher et nous faire ressentir l’incompréhension et la souffrance de ces animaux destinés à la base à être chouchoutés dans une famille. Un récit magnifique et poignant, qu’il m’est toujours difficile de relire par rapport à la cruauté des actes qui sont décrits dans le livre.
En VF : NOU3 (Urban Comics)

 

 

Daredevil 271

(image © Marvel Comics)

À LIRE AUSSI : MAOU ! Les 9 CHATS les plus DINGUES des comics !
Daredevil
est connu comme étant un justicier urbain. Il est donc surprenant de le voir prendre la défense des animaux. Et pourtant, ce serait ne pas connaître la scénariste Ann Nocenti, qui a proposé dans une grande majorité de ses histoires des thèmes engagés et traitant la plupart du temps des problèmes de notre société. Ann Nocenti n’a pas hésité à sortir Daredevil de New York durant une bonne année, le promenant dans le fin fond des États-Unis, et le menant carrément jusqu’en Enfer. Il était évident que le thème de l’élevage intensif et de la condition animale allait être traité dans les pages de la série Daredevil. C’est au cours de ces pérégrinations rurales que Daredevil rencontre une jeune écologiste qui veut dénoncer les agissements de son père, un éleveur sans scrupules qui n’hésite pas à traiter ses poulets et ses animaux de la pire des manières : en les parquant et en les modifiant génétiquement. Ce qui est impressionnant dans ce numéro, c’est surtout la double page dessinée par John Romita jr et qui expose les conditions d’élevage de certains animaux : elle déborde littéralement de sang et renforce la cruauté infligée à ces êtres vivants.
En VF : Daredevil par Ann Nocenti et John Romita Jr Tome 2 (Panini Comics) – parution mars 2019

 

La suite ? Page suivante !




A propos Doop 229 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.