15 supervilains les plus intelligents chez DC Comics !

(image © DC Comics)

Parmi les différents supervilains, il y a une catégorie que les lecteurs de comics adorent : les savants fous, les génies du mal, les cerveaux machiavéliques ! Quels sont les supervilains les plus intelligents de l’univers DC Comics ?
■ par Stéphane Le Troëdec

 

15. Bane

(image © DC Comics)

Si vous pensez que Bane n’est qu’une montagne de muscles sans cervelle, vous êtes très loin du compte ! Bane est un des ennemis les plus malins que Batman n’ait jamais affronté. Sa force ? Son sens tactique. Son talent à trouver le point faible de son adversaire et tout mettre en œuvre à l’utiliser au maximum. Il a même réussi là où beaucoup ont échoué avant lui : il a réussi à vaincre Batman !

 

 

14. Le Joker

(image © DC Comics)

Beaucoup le croit fou, mais le Joker est très loin d’être un idiot. Il a déjà plusieurs fois fait preuve d’une très grande intelligence… à sa manière, c’est-à-dire totalement démente ! Quand le Joker veut obtenir quelque chose, rien ne peut l’arrêter (à part Batman). Ce génie du crime et du mal totalement imprévisible a déjà conçu des engins déments d’une grande complexité.

 

 

13. Le Sphinx

(image © DC Comics)

Edward Nigma est un des 1ers supervilains qu’affronte Batman. Le Sphinx se distingue de ses comparses par son intelligence bien au-dessus de la moyenne et qu’il utilise pour ses activités criminelles. Son intelligence, il ne l’utilise pas pour concevoir des engins, des robots ou des appareils, mais pour développer des jeux, des énigmes et des puzzles destinés à tester l’intelligence de ses adversaires. La saga Silence a montré à quel point il peut être efficace à ces jeux-là…

Page suivante : Toymaster, Reverse-Flash et… un cerveau dans une bouteille ?!




A propos Stéphane Le Troëdec 344 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.