13 vilains diaboliques des dessins animés des 80’s !

Dans les années 80, les vilains des dessins animés ont marqué toute une génération de jeunes téléspectateurs. Certains d’entre eux sévissent toujours dans les pages de nos chers comics. Voici 13 vilains emblématiques des dessins animés des 80’s dans des relookages… parfois diaboliques !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

 

Cobra Commander (G.I. Joe)

Cobra Commander

Vilain récurrent du dessin animé G.I. Joe, Cobra Commander est le chef suprême de Cobra, une organisation terroriste. Il se dresse régulièrement sur la route des héros que ce soit dans le dessin animé, les films ou les comics. Cobra Commander cherche à conquérir le monde et est prêt à utiliser tous les moyens pour y parvenir : enlèvements, chantages, assassinats, etc. Cobra Commander est tout d’abord créé en 1982 par Larry Hama pour le comics G.I. Joe publiée chez Marvel, avant de devenir encore plus populaire avec le dessin animé.

 

 

Overlord (Blackstar)

Overlord

Dans le dessin animé Blackstar, Overlord est un sorcier très puissant de la planète Sagar. Il détient une épée qui fusionnée avec celle du héros John Blackstar lui permettrait de d’anéantir les rebelles de Sagar et régner sur le monde. Overlord demeure dans le Château de Glace où il dirige d’une main de fer une armée de sbires et de soldats.

 

 

Mon-Star (SilverHawks)

Mon-Star

Le pirate de l’espace appelé Mon-Star est le principal ennemi des héros du dessin animé SilverHawks. Mon-Star est un vieil ennemi juré de Stargazer, un des personnages principaux, puisque celui-ci l’a arrêté et mis en prison. Depuis son évasion, il a juré de se venger et de conquérir la galaxie avec son gang de criminel. Le pouvoir du Moonstar le transforme en robot rouge doté d’une force incroyable et d’une rafale oculaire appelée Light-Star. Il apparait dans les 4 numéros du comics SilverHawks publié par Marvel.

 

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 291 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.