100% Marvel : What if ? : Et si vous redécouvriez Spider-Man, les X-Men, Thor, Ghost Rider et Magie dans des versions alternatives étonnantes ?

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Si ces dernières semaines la série tv What If ? vous régale sur Disney+, sachez que les lecteurs de comics n’ont pas attendu 2021 pour savourer des histoires alternatives de l’univers Marvel ! Dans cet album What If ? découvrez donc des superhéros Marvel iconiques d’une façon inédite et étonnante !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Début 1977, Marvel Comics publie le 1er numéro de la 1re série What if ?. Son principe est simple : proposer une version alternative de l’histoire classique. Le succès encourage Marvel à publier régulièrement ces épisodes alternatifs. En 2018, Marvel Comics publie 6 nouveaux What If ? consacrés aux personnages emblématiques de l’univers Marvel comme les X-Men, Thor, Spider-Man ou le Ghost Rider. Ces épisodes sont réunis dans ce recueil publié par Panini Comics. Un album qui permet de découvrir des prolongements parfois extrêmes d’idées que Marvel n’aurait pas pu publier dans l’univers Marvel classique (encore que…) !

 

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Et si Flash Thompson était devenu Spider-Man ?

Flash Thompson est la brute épaisse qui harcelait Peter Parker quand ils étaient jeunes. Depuis, leur relation a bien changé et il est même devenu l’hôte de Venom pendant un temps. Le scénariste Gerry Conway s’amuse à imaginer un Spider-Man version Flash Thompson, c’est-à-dire prétentieux, égoïste et imbu de lui-même ! Peter Parker est relégué au simple rang de photographe du Quotidien. Conway s’amuse à accumuler les scènes qui rappellent les grands moments de la période classique de l’Araignée. À noter que ce n’est pas Uatu qui ouvre cet épisode, mais Nick Fury qui a récupéré ce rôle après Original Sin. D’ailleurs il n’ouvrira que cet épisode, d’ailleurs, les autres épisodes du recueil n’utilisant pas ce procédé.

 

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Et si les X-Men évoluaient dans un univers cyberpunk ?

Probablement le segment le plus fouillis de ce What if ?. L’idée d’imaginer un cyberespace dans lequel les X-Men auraient des pouvoirs pour remodeler la réalité, c’est intéressant. Hélas le scénario de Brian Edward Hill ne fonctionne pas vraiment, on ne comprend pas vraiment les enjeux ni comment cet cyberespace fonctionne. Tant pis, il reste les dessins de Neil Edwards et de Giannis Milonogiannis. Avec Domino comme héroïne principale, ce dernier s’amuse à faire un pastiche de Ghost in the Shell, de Matrix et d’Akira pour la partie cyberspace. Preuve du fouillis général : l’aventure se termine sur 2 fiches de persos à la façon des vieux Marvel de A à Z, ou Official Handbook of the Marvel Universe si vous lisez en VO. Dommage, il y avait quelque chose à faire mais qui là, en l’état, n’est pas abouti.

 

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Et si Spider-Man était devenu le Punisher ?

Spider-Man, 2e version alternative du recueil What If ?. Le Punisher étant apparu dans Amazing Spider-Man, ce n’est qu’un juste retour des choses. Peut-être le récit le plus convenu du recueil dans la mesure où on a l’impression que tout est convenu, tout coule de source, si bien qu’on devine tout ce qui arrive. Juanan Ramirez imagine un costume qui mixe efficacement celui du Punisher et de Spider-Man, et je suis surpris de ne pas avoir vu le personnage revenir depuis.

 

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Et si l’univers Marvel devenait métal ?

Le What If ? le plus délirant du recueil ! Robbie Reyes alias Ghost Rider travaille chez Marvel Comics et doit accueillir un groupe de métal nordique pour conclure un partenariat éditorial. Oui, comme à l’époque des comics KISS. Sauf que le groupe a la bonne idée de vouloir mélanger son sang à l’encre qui produira les singles. Gros gloubi-boulga cosmique et/ou satanique et bam ! l’univers Marvel devient métalleux ! On ne s’ennuie pas, c’est amusant, jusqu’au-boutiste, mais c’est aussitôt oublié. On pense tout de même en souriant à l’overdose de métal de la Distinguée Concurrence (Batman Metal et Death Metal, pour ceux qui ne suivraient pas).

 

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Et si Thor avait été élevé par les Géants des glaces ?

Après la mort d’Odin, Thor est recueilli par Laufey, le Roi des Géants des Glaces. Comme dans l’univers classique, Thor et Loki deviennent donc « frères », mais ici la situation de départ est inversée. Cet épisode émule les courts épisodes de Jack Kirby qui racontaient l’enfance de nos 2 personnages. Sauf que bientôt les choses vont rapidement évoluer, au point que Laufey trouve en Thor le fils idéal qu’il n’a pas en Loki ! Finalement, ce What if ? est autant l’histoire alternative de Loki que celle de Thor. Les dessins de Michelle Bandini sont très agréables, et la conclusion amusante. Bien vu.

 

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Et si Magie devenait la Sorcière Suprême ?

Élevée dans les enfers de Belasco, Magie finit par s’échapper. Mais son retour sur Terre alerte le Dr Strange. Comprenant rapidement l’immensité des pouvoirs de la jeune Illyana, il entend la former pour devenir la future Sorcière Suprême. Sauf qu’ils ne sont pas tout à fait fait pour s’entendre… Un What If ? qui vaut surtout pour les jolis dessins de Phil Andrade, car sinon l’intrigue est un peu convenue et finalement s’arrête quand les choses sérieuses commencent… Quelqu’un chez Marvel Comics a dû s’en rendre compte puisque, c’est officiel, Magie va réellement devenir Sorcière Suprême ! Ce n’est pas la 1re fois que certaines idées développées dans les What If ? deviennent canoniques !

what if
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

What If ? est un comics publié en France chez Panini Comics. Il contient What If? Spider-Man (2018) 1, What If? X-Men (2018) 1, What If? The Punisher (2018) 1, What If? Ghost Rider (2018) 1, What If? Thor (2018) 1, What If? Magik (2018) 1

 

LIRE AUSSI : Les 10 WHAT IF ? de Marvel les plus BRUTAUX que vous ne lirez JAMAIS !

what if sanglant violent
(image © Marvel Comics)

 




A propos Stéphane Le Troëdec 550 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*