10 events COMPLÈTEMENT FOUS où les scénaristes et les dessinateurs de comics ont relevé le défi !

Images of Tomorrow

Images of Tomorrow Brigade
(image : © Image Comics)

L’année 1994 était vraiment celle des initiatives chez Image Comics. En effet, en mars 1994, Image Comics crée la surprise en publiant plusieurs n°25 de ses séries, bien avant que celles-ci n’aient atteint ce stade. Cette initiative a porté sur 4 titres. Brigade, Bloodstrike et Supreme pour les titres de Rob Liefeld, ainsi que Stormwatch pour l’écurie Wildstorm de Jim Lee. Ces comics, labélisés Images of Tomorrow, devaient donner un aperçu des futures histoires que préparent chacune des séries. Dans les faits, Brigade et Bloodstrike se sont interrompus avant d’arriver à leurs n°25. Dans le cas de Bloodstrike, il a fallu pas moins de 20 ans pour combler le retard ! Supreme n°24 trouve une autre solution : Supreme n°25 était un comics au sein de l’histoire, que brandit un adolescent à la fin du numéro afin de demander des explications au personnage principal. La seule série qui respecte l’idée de départ est donc Stormwatch. Dans Stormwatch n°25, Jackson King voyage un an dans l’avenir et découvre qu’il est mort dans l’intervalle et que sa compagne est la nouvelle responsable de l’organisation Stormwatch. Les séries Wildstorm ont parfaitement intégré les éléments d’Images of Tomorrow dans ses séries. Stormwatch n°24 s’achève sur l’arrivée du Jackson King venu du passé. Stormwatch n°25 se terminait sur l’arrivée d’un héros mystère, le numéro suivant montre qu’il s’agit d’un Jackson King décidé à changer l’histoire. Le site Comic Book Resources (CBR) est revenu sur Images of Tomorrow dans cet article de Brian Cronin.

 

 

Assistant Editor’s Month

Assistant Editor's Month Captain America Bernie Rosenthal
(image : © Marvel Comics)

Cela commence dans le courrier des lecteurs. Une lettre de Jim Shooter annonce l’Assistant Editor’s Month. Comme l’indique son nom, il s’agit d’un mois où les éditeurs des différents titres de Marvel Comics vont passer la main à leurs assistant.e.s. Le prétexte donné est la présence de tous les éditeurs à la Convention de San Diego. La lettre de Jim Shooter laisse présager un mois surprenant. Dans les faits, les histoires en cours ne s’interrompent pas, mais les assistant editors laissent la place à l’humour dès qu’ils le peuvent. Du genre faire de Tante May un héraut de Galactus ! On note des changements dès la couverture : l’assistant editor de chaque titre apparaît dans la vignette située en haut à gauche de chaque couverture, et la mention Assistant Editor’s Month est ajoutée sur la plupart des numéros concernés. Les assistant editors eux-mêmes apparaissent au sein de l’histoire. Dans certains cas, il peut s’agir d’un simple comic-strip. Dans la série Crystar, un court passage méta montre le personnage éponyme jouer au football dans les bureaux de Marvel Comics sous les yeux médusés de Bob Harras et Mary Joe Duffy. Les assistant editors et auteurs apparaissent également dans l’histoire. C’est notamment le cas de Ann Nocenti dans plusieurs numéros. Elle tente de calmer Ben Grimm avec l’aide de Ron Wilson et de John Byrne dans The Thing n°7, et réconforte Bruce Banner dans l’un des numéros les plus sérieux de ce mois spécial, Incredible Hulk n°291. Pour en savoir plus sur ce mois spécial et connaître les détails de chaque numéros, je vous invite à lire les excellents articles de Sébastien Isolar II sur Comics Oddities.

 

LIRE AUSSI : Avengers et X-Men : les 15 plus grands crossovers entre les 2 équipes les plus populaires de Marvel Comics !

(image © Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 194 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.