The Wicked + The Divine, tome 5 : Et si on tenait le meilleur tome de la série ?

(image © Image Comics)

Ce tome 5 de The Wicked + The Divine pourrait bien être le bon moment pour se ré-intéresser à la série hors-normes de Kieron Gillen. On vous explique pourquoi.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Depuis le 1er tome de The Wicked + The Divine, j’ai toujours eu un problème. Tout en reconnaissant l’originalité du titre et ses qualités plastiques, j’avais toujours le sentiment étrange de « passer à côté ». Surprise ! Avec ce tome 5, Kieron Gillen écrit l’album le plus abordable de The Wicked + The Divine. Le fait que ce soit le début d’un nouveau cycle n’y est peut-être pas totalement étranger…

 

(image © Image Comics)

 

Nouvelle ère

Le postulat de The Wicked + The Divine est simple : tous les 90 ans, un groupe d’adulescents deviennent les hôtes privilégiés de 12 dieux. Cette incarnation dure 2 ans. Deux années de fureur et d’exaltation, où ils sont adulés ou détestés comme des pop stars. Mais une chose est sure, au bout de 2 ans, ils mourront tous… Le tome 5 de The Wicked + The Divine commence dans le sillage du précédent. Ananke vient de mourir des mains de Persephone. Les dieux doivent dorénavant gérer les conséquences de la disparition d’Ananke. Et ici, l’union semble faire la force. Car très vite ils devront affronter un nouvel adversaire : les forces des ténèbres sont de retour…

 

(image © Image Comics)

 

Un 1er épisode étonnant !

Pour le 1er épisode de ce tome 5 de The Wicked + The Divine, Kieron Gillen choisit un format étonnant. L’épisode n°23 se présente sous la forme d’un vrai faux magazine tel qu’il pourrait exister dans l’univers de The Wicked + The Divine. Les articles et interviews s’enchainent, permettant à Kieron Gillen de réinstaller les bases de son univers. C’est le bon moment, la série est à un moment d’articulation où on change de période. L’exercice est réussi : Gillen parvient à reprendre le ton hype et moderne des revues de mode. Il transpose son univers en articles et fausses interviews qui permettent de mieux cerner les personnages.

 

(image © Image Comics)

 

The Wicked + The Divine prend un virage à 90°

La suite du tome 5 de The Wicked + The Divine est plus classique. Mais pas moins intéressante. Avec ce tome 5, Kieron Gillen rebat manifestement les cartes. Genre violemment, au point qu’on se demande s’il ne s’agit pas d’un virage à 90° pour la série. L’histoire s’y prête : les relations entre persos se restructurent. Et quand un vilain super-puissant et attendu fait son apparition, obligatoirement, les dieux qui se déchiraient font maintenant alliance ou au moins cause commune. Jusqu’à quand ? Mystère. Mais quoiqu’il en soit, The Wicked + The Divine tome 5 est le plus intéressants des albums de la série. ■

(image © Image Comics, Glénat Comics)

The Wicked + The Divine, tome 5 est un comics publié en France chez Glénat Comics.




A propos Stéphane Le Troëdec 356 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.