Steve Rogers en quête de rédemption après Secret Empire [critique de Captain America 695 à 700]

(image © Marvel)

La popularité de Captain America est grandement écornée après les évènements de Secret Empire. Steve Rogers part donc sur les routes de l’Amérique profonde en quête de rédemption. Mark Waid et Chris Samnee organisent ces excellents épisodes qui regorgent de bonnes idées et d’invités surprenants. Très recommandé !
■ par Doop

 

Dans l’arc Secret Empire, Captain America, agent secret d’Hydra, est devenu l’ennemi public n°1. À la suite de cet event de grande ampleur pour notre héros, le voici qui doit se refaire une virginité auprès de la population. Et quoi de mieux qu’un périple en moto dans l’Amérique profonde ?

 

Steve Rogers en quête de rédemption après Secret Empire [critique de Captain America 695 à 700]
Une figure récurrente chez Captain America : le périple à moto dans l’Amérique profonde (image © Marvel)

Mark Waid et Chris Samnee, tandem de choc

Pour reprendre les aventures de Captain America, il fallait une rupture radicale avec ce qui avait été écrit précédemment. Marvel a donc confié au duo Mark Waid/Chris Samnee le destin de son super-héros emblématique. Mark Waid est loin d’être un novice en ce qui concerne Captain America. Le scénariste a scénarisé ses aventures durant plusieurs années et produit des arches narratives très symboliques, comme Operation Rebirth ou tout ce qui a eu trait à la période Heroes Return. D’un caractère plutôt entier, Mark Waid avait d’ailleurs quitté Marvel au tout début de l’année 2000 lorsque celui-ci s’était fait censurer sur une histoire ayant trait à Crâne Rouge. Revenu par la grande porte quelques années plus tard, il a livré des récits d’anthologie sur Fantastic Four avec le regretté Mike Wieringo mais aussi sur Daredevil avec le dessinateur Chris Samnee. Depuis 5 ans, les 2 artistes ne se quittent plus (Samnee est même crédité en tant que co-scénariste), produisant le comics Black Widow qui n’a pas connu un grand succès public. Les retrouver sur un Captain America en quête de rédemption est donc loin d’être une surprise. En effet, le style très pur et léger de Chris Samnee correspond parfaitement à l’idée de faire du personnage un héros noble et lumineux, en rupture totale avec la noirceur de Secret Empire.

 

Steve Rogers en quête de rédemption après Secret Empire [critique de Captain America 695 à 700]
(image © Marvel)

Captain America redevient une icône

À LIRE AUSSI : Secret Empire : pourquoi il s’en est fallu de peu que ce crossover Marvel soit excellent [critique]
Mark Waid est un grand scénariste. Il le prouve encore sur Captain America en capturant parfaitement l’essence patriotique du personnage, qui reste toujours un symbole pour les habitants de l’Amérique profonde. Confronté à un groupe terroriste, le héros redevient ce qu’il a toujours été, la personnification des notions d’espoir et de justice pour les plus faibles. Et si c’est parfois un peu trop poussé (je pense que les anti-américains-primaires vont grincer des dents), cela reste toutefois compris dans une trame globale qui redéfinit totalement les valeurs du héros. C’était, à mon sens, exactement la posture qu’il fallait utiliser : renouer avec les racines du personnage. Comme on pouvait s’en douter, Mark Waid truffe son récit de petites trouvailles et de retournements de situation inattendus et c’est un pur régal ! Dans ces épisodes, Mark Waid fait le tour des périodes symboliques du héros, l’emprisonnant encore une fois dans la glace pour atterrir dans un futur post-apocalyptique qui pourrait faire penser au passage de Cap dans la dimension Z. C’est vraiment très agréable et c’est de plus un superbe point d’entrée pour les lecteurs. Sur Captain America, les dessins de Chris Samnee sont, comme à l’habitude, excellents et tranchent véritablement avec le modèle imposé aux dessinateurs Marvel du moment. La ligne est claire et les traits stylisés. C’est du véritable dessin, qui s’éloigne du style « pseudo-réalistique » trop utilisé depuis l’avènement des films. Chris Samnee est reconnaissable au 1er coup d’œil : c’est toujours bon signe !

 

Steve Rogers en quête de rédemption après Secret Empire [critique de Captain America 695 à 700]
Un futur post-apocalyptique qui rappelle la la dimension Z (image © Marvel)

Une fin de série trop précoce

À LIRE AUSSI : Les 5 meilleurs costumes de Captain America
On aurait pu penser que le duo Mark Waid/Chris Samnee allait rester un bon moment sur Captain America et pourtant il n’en est rien : les 2 artistes ne restent que le temps de 5 petits épisodes ! En effet, le contrat de Chris Samnee chez Marvel n’est pas reconduit après 10 années de bons et loyaux services. Les 2 hommes quittent donc le personnage et la série, qui sera relancé par Ta-Nehisi Coates (Black Panther) et Francis Leinil Yu. ■

Steve Rogers en quête de rédemption après Secret Empire [critique de Captain America 695 à 700]
Couverture de Captain America 695 (image © Marvel)




A propos Doop 120 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.