Comment Steve Ditko a cocréé Spider-Man ?

Comment Steve Ditko a cocréé Spider-Man ?

Troisième partie de notre série d’articles consacrés à Steve Ditko, un artiste de légende qui nous a quitté le 29 juin 2018. L’occasion de revenir en détail sur la création de Spider-Man, un des personnages les plus populaires et iconiques de Marvel !
■ par Doop

 

Après un début de carrière sous la houlette de Jerry Robinson, Steve Ditko s’essaye ensuite chez Charlton au genre épouvante, puis à la science-fiction (lire la première partie de notre dossier). Avec Joe Chill, il va même jusqu’à imaginer Captain Atom, son premier super-héros (qui inspirera bien plus tard le Dr Manhattan des Watchmen d’Alan Moore). Après la fermeture de Charlton Comics, Stan Lee embauche Steve Ditko pour travailler avec Jack Kirby sur des anthologies comme Journey into Mystery (lire la seconde partie de notre dossier). L’immense talent de Steve Ditko n’attend qu’une chose pour éclater aux yeux des lecteurs de comics : un personnage populaire et symbolique. Ce sera Spider-Man.

 

Comment Steve Ditko a cocréé Spider-Man ?

 

La naissance de Spider-Man

Au début des années 60, Amazing Fantasy, rebaptisée quelques mois plus tôt Amazing Adult Fantasy, est un titre au bord de l’annulation. La revue ne se vend vraiment pas bien et Martin Goodman, le président de Marvel, a donc décidé de supprimer purement et simplement ce magazine. Pour son 15ème et ultime numéro, Stan Lee décide alors de présenter aux lecteurs un nouveau super-héros. Si les retours sont positifs, le justicier pourrait ensuite revenir dans sa propre revue. Après tout, les Quatre Fantastiques, les premiers super-héros de la compagnie Marvel, sont apparus quelques mois plus tôt et fonctionnent à merveille. Stan Lee a déjà une idée pour le nom de son nouveau personnage : Spider-Man, inspiré par les pulps (romans de gare) qu’il lisait lorsqu’il était adolescent. Comme d’habitude, il se tourne vers le dessinateur Jack Kirby. Ce dernier lui propose alors les aventures d’un jeune orphelin qui se transforme en héros costumé au moyen d’un anneau magique. Si l’idée semble viable, Stan Lee rejette cette proposition. Car Steve Ditko a fait remarquer que ce personnage serait une copie presque parfaite de The Fly que Jack Kirby a créé en 1959 pour Archie Comics.

 

Comment Steve Ditko a cocréé Spider-Man ?
Avec Spider-Man, Stan Lee compte mettre en avant la vie privée de Peter Parker. Le style de Ditko convient parfaitement à ce traitement du personnage.

 

Steve Ditko au lieu de Jack Kirby

On ne sait pas précisément qui a l’idée de faire de Spider-Man un adolescent piqué par une araignée radioactive (encore une victime de la science et des rayonnements). En revanche, on sait qu’au tout début Jack Kirby a réalisé un synopsis de 5 pages. Et c’est à la lecture de cette proposition que Stan Lee se rend compte que Kirby ne convient pas à ce personnage. En effet, son design trop massif et ses allures trop héroïques semblent peu adaptés au profil des intrigues prévues. Avec Spider-Man, Stan Lee veut conter les aventures d’un super-héros adolescent mal dans sa peau. Il décide donc de confier la partie graphique de sa nouvelle série à Steve Ditko, considéré comme un spécialiste des ambiances étranges et des récits accordant une bonne place à la psychologie. Ce choix peut paraître curieux car les personnages de Ditko sont tout en délicatesse, en finesse et ils ne dégagent en aucun cas une puissance et une énergie comparables à celles de Jack Kirby. Mais Stan Lee est plutôt confiant : quelques mois auparavant, Steve Ditko imaginait Captain Atom, un super-héros pour l’éditeur Charlton Comics. Si le pari est un peu risqué, il n’est pas non plus vital pour le magazine. En effet, quel que soit le succès de Spider-Man, Amazing Adult Fantasy est amené à disparaître le mois suivant.

 

Comment Steve Ditko a cocréé Spider-Man ?
Spider-Man, un super-héros que Ditko n’hésite pas à représenter tapi dans l’ombre

 

Une idée loin de convaincre le président de Marvel

Stan Lee est persuadé que le style graphique de Steve Ditko correspond parfaitement au ton qu’il veut donner à Spider-Man. C’est pour lui l’occasion de tenter une approche différente de celle des Quatre Fantastiques, beaucoup moins énergique et flamboyante. Martin Goodman, le président de Marvel, n’est en revanche pas du tout convaincu ! Il estime qu’un adolescent ne peut pas être le héros principal de sa revue et qu’il doit être au mieux cantonné au rôle d’équipier, de sidekick. De plus, il trouve le costume du personnage trop effrayant (effet accentué par son masque intégral) et les couleurs trop sombres pour une revue portant le sceau du Comics Code.

 

Comment Steve Ditko a cocréé Spider-Man ?
La couverture d’Amazing Fantasy 15, dessinée par Jack Kirby et encrée par Steve Ditko

 

Un dessin plus sombre qu’à l’accoutumée

Pourtant, Steve Ditko en rajoute une couche en dessinant un personnage souvent tapi dans l’ombre, ce qui ne correspond évidemment pas aux standards des super-héros de l’époque toujours régis par le fameux Comics Code. De fait, Ditko prend exactement le contrepied des dessins de Jack Kirby. Sa proposition de couverture pour Amazing Fantasy #15 est d’ailleurs refusée car jugée trop inquiétante. De plus, Stan Lee trouve que le costume n’est pas assez mis en valeur pour une première apparition. Il confie donc la couverture à Jack Kirby en plaçant toutefois Steve Ditko à l’encrage. D’ailleurs, à bien regarder cette couverture, le Spider-Man qui apparait sur Amazing Fantasy #15 est nettement plus massif que celui qui est dépeint à l’intérieur du magazine. Pour l’occasion (et afin de ne pas repousser les jeunes lecteurs) le magazine perd sa mention Adult et redevient le temps d’un dernier numéro Amazing Fantasy. À l’intérieur de la revue, en 11 pages, Stan Lee et Steve Ditko lèvent le voile sur les origines de Spider-Man, qui devient vite un véritable phénomène dont le nom et l’image vont rester indéfiniment associés à Marvel (à suivre jeudi 12 juillet 2018). ■




A propos Doop 260 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.