Spider-Man – Ville en guerre : Marvel adapte le jeu vidéo de la PS4 et crée un nouvel univers

spider-man ps4 gamerverse
(image © Marvel Comics)

En transposant le succès de la PS4 en comics, Marvel Comics conserve l’ambiance du jeu vidéo Spider-Man tout en proposant un nouvel univers, pas follement original mais agréable et accessible aux nouveaux lecteurs. Pari tenu, donc.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Le jeu vidéo Spider-Man sorti sur PS4 ayant rencontré un joli succès, Marvel Comics se devait d’essayer d’en profiter. L’objectif est clairement d’attirer les gamers, en plus des lecteurs curieux. Spider-Man : Ville en guerre adapte donc sur papier l’univers spécifique développé sur la console. L’univers spécifique ? Car oui, avec ce Spider-Man, c’est un tout nouvel univers qui apparait, labélisé « Gamerverse ».

 

spider-man ps4 gamerverse
(image © Marvel Comics)

 

Press Start

Spider-Man : Ville en guerre prend les joueurs par la main en transcrivant les 1re cinématiques du jeu vidéo. L’occasion pour les néophytes n’ayant jamais posé la main sur un paddle de découvrir un nouvel environnement. Peter Parker est Spider-Man depuis quelques années et travaille dans un laboratoire aux côtés d’un certain Otto Octavius, un véritable génie scientifique. Peter est séparé de son ex-petite amie, Mary Jane, journaliste au Daily Bugle. May, la tante de Peter, travaille pour un centre d’aide aux sans-abri, sponsorisé par le riche M. Li, en réalité le supervilain Mister Negative. L’aventure commence lorsque ce dernier met la main sur un mystérieux objet, le Souffle du Diable, ayant par le passé appartenu à Wilson Fisk, maintenant sous les barreaux. Que peut-il bien vouloir en faire ?

 

spider-man ps4 gamerverse
(image © Marvel Comics)

 

Fusion d’univers

Spider-Man : Ville en guerre tente de compile plusieurs ambiances des univers de Spider-Man. Globalement, c’est assez habilement fait. Le scénariste, Denis Hopeless, emprunte à Dan Slott l’idée d’un Mister Negative/M. Li faux philanthrope et d’une tante May bénévole, tout en la rajeunissant au passage. Faire de MJ une journaliste au Bugle permet de lui donner une bonne raison d’être active et de suivre de près les aventures de son ex-copain. Au loin, le maire Norman Osborn au faux air de Willem Dafoe, prépare probablement un sale coup. De son côté, Mister Negative réunit les Sinister Six. Et même le costume noir est de la partie. Bref, Spider-Man : Ville en guerre pioche allègrement dans les différents univers de Spider-Man, mélange le tout dans un shaker pour proposer un monde tout neuf.

 

spider-man ps4 gamerverse
(image © Marvel Comics)

 

Deux Spider-Man pour le prix d’un

La grande surprise de Spider-Man : Ville en guerre, c’est la place relativement importante que joue Miles Morales. Denis Hopeless fait l’économie d’une origin story de Peter Parker, mais au final, la décale sur le jeune Miles Morales. Dans Spider-Man : Ville en guerre Peter Parker et Miles Morales cohabitent et finissent par se croiser. Et après les dernières pages, nul doute qu’il va jouer un rôle important.

 

spider-man ps4 gamerverse
(image © Marvel Comics)

 

Un dressing bien rempli

Le jeu vidéo Spider-Man : Ville en guerre s’est fait remarquer par le nombre important de costumes pour habiller son perso. Le comics joue sur cette corde, Spider-Man changeant plusieurs fois de tenues dans l’histoire, avec des justifications plutôt bien trouvées. Peter passe de son costume traditionnel à la version avec le logo blanc sur le torse. Il explique que c’est Otto Octavius qui lui a suggéré des améliorations auxquelles il n’avait pas pensé (et hop, un petit clin d’œil au Spider-Man Supérieur de Dan Slott). L’artiste italien Michele Bandini se charge de mettre en image l’ensemble dans un style passe partout. Spider-Man : Ville en guerre a eu le droit à une suite, Marvel’s Spider-Man : Velocity, qu’on espère retrouver bientôt en VF. À noter que cet album est à découvrir en avant-première et jusqu’au 23 octobre 2019 sur la nouvelle plateforme Sequencity. ■

spider-man ps4 gamerverse
(image © Marvel Comics)

Spider-Man : Ville en guerre est disponible au format numérique et en avant-première sur la plateforme Sequencity jusqu’au 23 octobre 2019.




A propos Stéphane Le Troëdec 331 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.