Spider-Man : 5 raisons de craquer pour le jeu vidéo si on est un fan de comics [critique]

Spider-Man : 5 raisons de craquer pour le jeu vidéo si on est un fan de comics [critique]
(image © Sony)

Ces dernières années, Batman a régné en maître sur le monde des jeux vidéo, et plus particulièrement des jeux d’action-infiltration. Mais la sortie de Spider-Man sur PS4 vient mettre un coup d’arrêt brutal à cette domination. Le nouveau roi vidéo-ludique s’appelle Spider-Man. Au point que les lecteurs de comics feraient bien d’y jeter un œil . Car Spider-Man est tout proche de la perfection !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Un scénario étonnant et malin

(image © Sony)

Vous pensiez tout savoir du jeu vidéo Spider-Man après avoir vu les différentes bandes-annonces du jeu ? Vous vous trompiez ! Le jeu commence par une 1re partie certes un peu longue à se mettre en place. En contre-partie, les premières heures du jeu permettent de bien prendre en main le personnage, ses modes de déplacements, et surtout ses pouvoirs et équipements. Indispensable vu qu’il vous faudra maîtriser un minimum votre super-héros pour espérer voir la fin de l’histoire. Par la suite, la trame principale de Spider-Man réserve son lot de surprises, car des portions entières de l’histoire n’ont pas filtré sur le net avant la sortie du jeu.

 

 

Un casting de personnages bien intégrés

(image © Sony)

Les scénaristes de jeux vidéo se contentent généralement d’empiler les références et les apparitions, sans vraiment chercher à les rendre cohérentes. Dans le jeu vidéo Spider-Man, les concepteurs de chez Insomniac se sont arrangés pour que toute apparition d’un personnage ait son importance, et s’insère de manière cohérente à l’intrigue principale (comme le Caïd ou Miles Morales). Chaque personnage, gentil ou vilain, trouve ainsi sa place dans le jeu et l’intérêt qu’on leur porte va crescendo. Parmi eux, les amis de Peter Parker sont les mieux exploités. En s’intéressant à ces personnages secondaires, le jeu Spider-Man offre ainsi une respiration bienvenue dans la succession de cascades et de combats. Par exemple, on prend brièvement en main Mary Jane pour une phase d’infiltration, simple certes, mais qui renforce l’intensité de l’intrigue générale.

 

 

Un héros à la bonne humeur communicative

(image © Sony)

Vous aimez le Spidey virevoltant qui balance vannes sur vannes ? Vous allez adorer le jeu vidéo Spider-Man ! Les gars d’Insomniac prennent ainsi un peu le contrepied des Batman sombres et dépressifs de Rocksteady. Plus lumineux, plus jovial… Spider-Man, c’est un peu l’anti-Batman ! C’est un super-héros plein de bonne humeur et positif. Mais qu’on ne s’y trompe pas : le jeu vidéo n’en fait jamais un bouffon ou un pitre et cette jovialité sert les mécanismes du jeu. Comme Peter Parker, dans le jeu vidéo Spider-Man, vous serez régulièrement tiraillés entre son quotidien et ses devoirs de super-héros (vous connaissez sa devise : « à grands pouvoirs… »).

 

 

Le New York de Marvel impressionnant de réalisme

(image © Sony)

C’est bien connu, New York est la capitale des super-héros. Cette ville est le berceau de l’éditeur Marvel pour bien des raisons. Les créateurs du jeu vidéo Spider-Man se devaient donc d’offrir un écrin exceptionnel aux aventures d’un des héros les plus emblématiques de l’éditeur. Avec son rendu ultra-réaliste, la modélisation de New York est techniquement étonnante. C’est bien simple : on s’y croirait ! Mais les concepteurs du jeu vidéo Spider-Man ne sont pas contentés d’un exploit technique. Ils ont intégré de nombreux clins d’œil aux fans de comics et des films (même à ceux de Sam Raimi). Pendant les nombreuses missions (qui plus est variées), préparez-vous à découvrir des bâtiments et des lieux tout droit sortis de vos lectures et de certaines histoires emblématiques. Cerise sur le gâteau : l’environnement du jeu vidéo Spider-Man est ouvert et évolutif, c’est-à-dire que l’intrigue principale vient impacter les décors du jeu. Du grand art.

 

 

Des mouvements impressionnants

(image © Sony)

Le succès du jeu repose pour beaucoup sur la facilité à manier et à déplacer son héros. Dans Spider-Man, les déplacements sont particulièrement fluides (surtout sur une PS4 Pro). On prend en main rapidement les mouvements du personnage, au point qu’on finit par se déplacer dans le ciel de New-York juste pour le plaisir ! Absolument grisant. Mais là encore, ce qui est bluffant, c’est que cela vient renforcer le jeu lui-même. Il devient vite facilement d’élaborer son plan perso pour éliminer ses ennemis puis de le mettre en application. Dernier détail, et pas des moindres : certains mouvements rappellent fortement ceux des comics, et parvenir à les exécuter devient vraiment jouissif ! ■

Spider-Man est disponible uniquement sur PS4 et PS4 Pro au prix de 69,99 €. Ce jeu vidéo a été développé par Insomniac.




A propos Stéphane Le Troëdec 166 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.